LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance avant 13h : 5€
Moins de 18 ans : 5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

La Paix, éternelle Utopie ?
Pas facile de décrypter le chaos du monde pour les spectateurs, plus ou moins lointains, que nous sommes, face aux faits tragiques qui nous submergent en avalanche via la presse, les réseaux sociaux, vraies ou fausses nouvelles… Et c’est dans ces moments-là que nous avons encore plus envie de croire...

LES SALLES UTOPIA SE METTENT AU VERT
Vous y croyez, vous, au bon sens qui voudrait que partir se bronzer les fesses à l’autre bout du monde  avec des avions Macron volant avec du bio kérozène made in France serait bon pour votre corps et la planète ? Cela ne ressemblerait-il pas étrangement au discours tenu il y a quelqu...

Rosmerta continue ! Vous connaissez l’histoire ? 
Depuis les débuts, et même avant, Utopia Avignon suit l’histoire de près ! Ça fait presque cinq ans qu’on vous en parle dans nos gazettes, à chaque rebondissement. Ce qu’il s’est passé depuis 2018 : réquisition citoyenne d’une école vétuste appartenant au diocèse, procès et appel...

UTOPIA PALMER LANCEMENT D’UN FINANCEMENT PARTICIPATIF
Pour un cinéma alternatif et vivant, sur les hauteurs du parc Palmer à Cenon, petite ville de 30 000 habitants faisant partie de Bordeaux Métropole.À l’heure où les professionnels cherchent désespérément la recette miracle du « retour du public en salles », entre prestations...

Soutenez Utopia Palmer

Séance le mardi 2 juillet à 15h, suivie d’une discussion avec Séverine Chavrier. La rencontre sera animée par Oriane Jeancourt Galignani.

GHOST SONG

Nicolas PEDUZZI - France / USA 2021 1h16 VOSTF - Écrit par Nicolas Peduzzi en collaboration avec Aude Thuries, Léon Chatiliez. Musique originale composée par Jimmy Whoo.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

GHOST SONGHouston, ville qui a vu naître George Floyd ou Beyoncé, est la ville où le réalisateur Nicolas Peduzzi a posé sa caméra en 2019. Au hasard de ses déambulations nocturnes il rencontre trois personnages étonnants : la rappeuse OMB Bloodbath, ex-cheffe de gang, qui tente de se cacher depuis le décès récent d’un ami prôche, William et Nate, issus d’un milieu aisé, qui traînent dans les rues, consumés par leurs addictions et leurs démons familiaux. Tous les trois rôdent dans cette ambiance crépusculaire comme des fantômes sur l’asphalte. Au loin, des éclairs déchirent le ciel. Un ouragan menace la ville. Autour d’eux flotte un parfum apocalyptique et la musique, rap, classique ou folk, apparaît comme la seule échappatoire. On plonge alors dans Ghost song comme dans un voyage nocturne peuplé de sons et de losers magnifiques.

Il y a quelque chose de profondément symphonique, épique et mélancolique à la fois dans l’atmosphère du film, dans la manière dont la musique irrigue la rage sourde et dope l’énergie folle de ces exclus dont l’ouragan menace d’effacer les traces de leur passage sur Terre. Comme un acte de résistance à ce monde en perdition, le film se glisse dans la très mince frontière entre le documentaire et la fiction.

« Je voulais d’abord parler de Houston et par extension de ses habitants. Le hasard a donc fait que je rencontre les personnages de Will, Nate et Bloodbath et je trouvais que leurs histoires résonnaient assez bien. Ils avaient tous les trois un rapport particulier à la musique. C’était pour eux une façon d’exister et de faire face aux fantômes de leur passé, à leur exclusion. Pour moi, cette musique et la perte violente de leurs amis, la mort omniprésente à travers les gangs ou les addictions, étaient des événements qui surgissaient de cette ville. » (Nicolas Peduzzi)

Séverine Chavrier présente Absalon, Absalon !, du 29 juin au 7 juillet (relâche le 2)