LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma :)Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de ...

Rosmerta fête ses quatre ans le weekend du 17 décembre !
Vendredi 16 décembre en fin d’après-midi, le marché de Noël solidaire de Rosmerta ! Samedi 17 décembre en début d’après-midi, notre AG suivie d’une grosse fête !Et dimanche 18 décembre, on participe à la Journée Internationale des Migrants.... Lire Rosmerta fête ses quatre ans le weekend du ...

TOUT VA BIEN, TOUT VA MAL
Prix des places de cinéma : les salles abusent-elles sur les tarifs ?  Ainsi s’interrogent ces temps-ci la presse et les émissions spécialisées sur la culture, le cinéma, le panier des ménages… ce dernier serait lourdement touché par les politiques tarifaires extravagantes pratiquées ...

LEO (Liaison Est Ouest) : la lutte paie
Au cœur de l’été, l’état a fait paraître un arrêté retirant le projet de la LEO dans les conditions proposées, suite au recours contentieux déposé par ses opposants l’été précédent. Il reconnaît sans le dire les errements et aberrations d’un projet obsolète, vieux de 30 ans mais néanmoins bâclé, et ...

Bo WIDERBERG, CINÉASTE REBELLE, Rétrospective, partie 1

Du 05/08/20 au 08/09/20

Ce n’est que depuis quelques années que l’on redécouvre enfin l’œuvre passionnante de Bo Widerberg, grand cinéaste suédois dont la pourtant riche et longue carrière (de 1963 à 1995) est restée dans l’ombre envahissante de celle du génial mais encombrant Ingmar Bergman – il n’est sans doute pas inutile de rappeler que Widerberg se présentait lui-même, dès ses premiers pas de cinéaste, comme l’anti-Bergman.
Bo Widerberg, réalisateur autodidacte issu d’une classe modeste, confirme avec éclat qu’il était bien devenu le héraut de la rébellion cinématographique qu’il rêvait d’être. Une découverte majeure.
Nous vous avons déjà présenté en février dernier son magnifique dernier film La Beauté des choses et, pour les malchanceux qui l’avaient raté, nous profitons de cette rétrospective pour reprogrammer quelques séances. Également à noter sur la prochaine gazette, la projection unique le mercredi 16 septembre à 18h30 de son deuxième film, Le Quartier du corbeau, en compagnie de Frédérique Hammerli, professeure de cinéma. Cette projection ouvrira son ciné-club pour la saison 2020-2021.
La rétrospective est mise en place grâce au distributeur Malavida, grand artisan de la redécouverte de ce cinéaste majeur.
Première partie de l’hommage cet été avec 7 films et il faudra patienter jusqu’à l’année prochaine pour la suite.


  • ADALEN 31

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    1931. À Adalen, au nord de la Suède, la grève a débuté depuis 93 jours. Kjell Andersson, fils d’un docker, s’éprend d’Anna, la fille d’un directeur d’usine. La revendication se durcit quand les patrons font appel à des jaunes, venus d’autres provinces, pour faire le travail des grévistes. L’armée arrive en ville pour faire respecter l’ordre, et la tension monte. Pendant ce temps, à l’insu des parents, Kjell et Anna sont emportés par leurs sentiments. Fresque politique et chronique romantique, d... (lire la suite)


  • AMOUR 65

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Cinéaste en vue, Keve est marié à la belle Ann-Marie avec qui il a une petite fille. Mais le mariage bat de l’aile et Keve peine à trouver l’inspiration. Comme chaque été, il organise une fête dans sa villa du bord de mer avec ses amis ; mais cette année, trois nouveaux s’invitent à la fête : Björn, sa femme Evabritt et l’acteur Ben Carruthers… Un souffle de liberté et de sensualité dans le cinéma suédois, fortement influencé par les premiers films de John Cassavetes. ... (lire la suite)


  • ELVIRA MADIGAN

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    1889. Un lieutenant de l’armée suédoise d’origine noble, le comte Sixten Sparre, a déserté pour s’enfuir avec une célèbre danseuse de corde, Elvira Madigan. Un amour fou les enflamme et chacun abandonne ses devoirs, elle le cirque, ses amis et son public, lui, sa femme, ses enfants et l’armée. Ils fuient bientôt leur pays pour trouver refuge dans la campagne danoise, où ils vivent un bonheur intense. Mais l’hostilité à leur liaison illégitime et la précarité de leur vie deviennent pesantes… Un... (lire la suite)


  • LA BEAUTÉ DES CHOSES

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    L’affaire nous plonge en 1943 , dans son lycée, Stig n’a d’yeux que pour Viola qui lui enseigne l’anglais. Celle-ci est d’une bonne vingtaine d’années son aînée… Un film qui nous rappelle qu’il n’est rien de meilleur que la liberté de pensée, la liberté d’expression et le goût de l’interdit. Qui n’est pas tombé un peu amoureux ou amoureuse d’un(e) de ses professeurs, ne serait-ce qu’une fois dans sa scolarité ? Qui n’a rêvé de voler un baiser à un de ces êtres inaccessibles perchés sur leur cha... (lire la suite)


  • LE PÉCHÉ SUÉDOIS

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Suède, années 1950. Britt Larsson, jeune ouvrière en usine, fait la connaissance de Björn, d’origine bourgeoise, cultivé mais compliqué, qui disparaît aussitôt. Elle rencontre ensuite Robban, jeune guitariste et chanteur, dont elle tombe enceinte. Elle décide de garder l’enfant. Mais leur « couple » ne tient pas le choc, elle emménage seule mais Björn réapparaît par le plus grand des hasards… Tableau d’une jeunesse qui se cherche et rejette les tabous, magnifique portrait de femme libre dans l’... (lire la suite)