LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Stop Bolloré ! L'appel du collectif
Le collectif Stop Bolloré a vu le jour en décembre 2021 et rassemble des membres et des organisations de la société civile qui s’inquiètent de la concentration des médias et de l’édition en France et des dangers que cela représente pour la démocratie. Le projet du collectif, qui est poli...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

Jeudi 29 JUIN 2017 à 20h30

PROJECTION suivie d'une rencontre avec le réalisateur Ousmane William Mbaye et Laurence Attali, monteuse et coproductrice


Rencontre animée par Thierno Ibrahim Dia, enseignant en cinéma, (Universités Bordeaux Montaigne et Niamey).
Dans le cadre de SÉNÉFESTI, le festival sénégalais de Nouvelle-Aquitaine, Samedi 8 Juillet, Parc Palmer à Cenon, organisé par l'UTSF (Union des Travailleurs Sénégalais en France).
Achetez vos places à l'avance, à partir du Lundi 19 Juin.

KEMTIYU, CHEIKH ANTA

Film documentaire écrit et réalisé par Ousmane William MBAYE - documentaire Sénégal/France 2016 1h34mn VOSTF - Meilleur film documentaire, Fespaco 2017.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

KEMTIYU, CHEIKH ANTAQuel est le lien entre le chanteur Michael Jackson (vidéo clip avec Eddy Murphy et Iman en pharaons) et les pyramides d’Égypte ? Qu’est-ce qui rapproche le groupe bordelais Les Nubians et l’antiquité ? La réponse est : un Sénégalais, panafricaniste dans l’âme, chercheur hors pair, activiste acharné, dont l’université de Dakar porte le nom : Cheikh Anta Diop.
Ses domaines de savoir touchent un nombre impressionnant de disciplines : histoire, philosophie, égyptologie, antiquité gréco-romaine, linguistique, anthropologie, proto-histoire, préhistoire, mathématiques ! S’il souligne dès les années 40-50 l’origine unique (africaine) de l’humanité, c’est aussi pour lutter scientifiquement contre l’absurdité du racisme. Cheikh Anta Diop est surtout connu pour avoir rappelé/argumenté ce que l’on appelle Egypte, les anciens Égyptiens l’appelaient eux Kemtiyu, (« ceux qui sont noirs »), d’où le titre du film documentaire du réalisateur Ousmane William Mbaye.
Le cinéaste évite ici le portrait hagiographique ; il donne la parole aux contradicteurs autant qu’à ses héritiers, proches, collègues. Car s’il est loué pour avoir rétabli la vérité historique et contribué à la restauration de la conscience historique, il est critiqué pour les mêmes raisons. Sa volonté de revenir sur un certain nombre d’affirmations a provoqué une levée de boucliers par des chercheurs, parmi eux très peu ont néanmoins argumenté leurs objections : Ousmane William Mbaye ne cache pas sa difficulté pour pouvoir filmer ceux qui critiquent l’œuvre. Quand il était étudiant en France, Cheikh Anta Diop (1923-1986) était déjà militant. Dès les années 50, il milite au Sénégal pour la préservation de l’environnement, fait des conférences publiques (avec le credo de la science au service et à la portée de tous), s’engage en politique. Ces aspects multiples sont traduits par le film qui permet de sortir de l’ombre un homme qui est utile plus que jamais.

(Thierno I. Dia, Africiné Magazine, Dakar)