LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Savez-vous quel est le point commun entre le Linky et le RGPD ? L’exploitation des données personnelles.
Le règlement général pour la protection des données (RGPD) applicable en Europe depuis le 25 mai 2018 concerne le traitement et la circulation des données à caractère personnel, sur lesquelles les entreprises s’appuient pour proposer des services et des produits. Les données personnelles sont mainte...

UNE PRIÈRE AVANT L’AUBE

(A PRAYER BEFORE DAWN) Jean-Stéphane SAUVAIRE - France/GB 2017 2h VOSTF - Avec Joe Cole, Vithaya Pansringarm, Pornchanok Mabklang, Panya Yimmumphai... Scénario de Jonathan Hirshbein et Nick Saltrese, d'après le livre autobiographique de Billy Moore. Interdit aux moins de 16 ans.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

UNE PRIÈRE AVANT L’AUBEJean Stéphane Sauvaire, cinéaste français New-yorkais d'adoption, avait il y a maintenant dix ans livré avec Johnny Mad Dog un film saisissant sur les enfants soldats en Afrique, tiré du roman de l'écrivain congolais Emmanuel Dongala. Il revient avec l'adaptation d'un autre livre choc, le récit autobiographique du boxeur anglais Billy Moore, racontant ses années de prison en Thaïlande, dont il a réussi à se sortir à peu près indemne grâce justement à la pratique et à la « philosophie » de la boxe.

La Thaïlande est on le sait au cœur du célèbre Triangle d'Or, au cœur donc de tous les trafics de drogue, et elle a décidé de tenter de les enrayer de la manière la plus radicale qui soit : par une répression sans pitié. Record absolu d'Asie, ce sont plus de 300 000 personnes (pour une population de 69 millions d'habitants ; par comparaison, la France comte 68 000 détenus pour 67,5 millions d'habitants) qui s'entassent dans les prisons thaïlandaises, surpeuplées (224 % de taux d'occupation) et insalubres, dont 4% d'étrangers, presque tous pour des affaires de drogue. Jeune boxeur, Billy Moore, vivait tant bien que mal en Thaïlande, alternant combats plus ou moins légaux et abus de drogues, jusqu'au jour où une escouade de la police est venue exploser sa porte et l'arrêter pour l'enfermer dans une prison dantesque, constituée de cellules géantes peuplées de malfrats par centaines, arborant à travers leurs tatouages toute une vie de crimes. Le jeune britannique blondin subit évidemment son lot d'humiliations et de bizutages violents de la part de ses co-détenus.
Rapidement il va comprendre que sa seule chance de survie, c'est son talent de boxeur qui peut lui permettre d'imposer le respect à ses voisins de cellule, d'autant qu'existe dans le pénitencier un club qui participe même à des championnats inter-prisons.

Ce qui fait la force saisissante du film de Jean Stéphane Sauvaire, c'est à la fois sa mise en scène et son authenticité. Mise en scène organique en permanence au cœur de l'action, notamment des scènes de combat du point de vue de Billy. Authenticité autant dans les scènes de boxe – le jeune Joe Cole a dû suivre un entraînement intensif pour se mettre au niveau de son modèle – que dans la description de la vie carcérale. Non seulement le film a été tourné dans une prison thaï récemment désaffectée, mais les acteurs incarnant les co-détenus ont été choisis parmi d'anciens prisonniers, d'authentiques malfrats particulièrement impressionnants.