LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Revoir le débat avec Pierre Carles et Philippe Lespinasse (Un bergé et deux perchés à l’Élysée)
Vendredi 4 janvier, Pierre Carles et Philippe Lespinasse venaient nous présenter leur film sur Jean Lassalle, « Un bergé et deux perchés à l’Élysée » que nous projetons jusqu’au 26 février. Merci à Jamila Jendari et Nicolas Beirnaert pour la captation de ce moment. UN BERGÉ ET DEUX PERCHÉS À L’É...

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Jeudi 21 NOVEMBRE 2019 à 20h30

SOIRÉE-DÉBAT autour du film


Dans le cadre du Festival des Solidarités
Organisée par la commission L’Ovaire du décor de l’association étudiante Ass’Tech – IUT Bordeaux Montaigne
Projection suivie d’un débat avec Laurence Mullaly, maîtresse de conférences à l’Université Bordeaux Montaigne, enseignante et chercheuse sur les représentations des rapports de domination au cinéma depuis le prisme des études féministes.
Prévente des places au cinéma, à partir du Lundi 11 Novembre.

VÉNUS : CONFESSIONS À NU

Léa GLOB et Mette Carla ALBRECHTSEN - documentaire Danemark 2016 1h24mn VOSTF -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

VÉNUS : CONFESSIONS À NUAu Danemark, deux réalisatrices trentenaires lancent un appel à casting féminin pour un film érotique basé sur des expériences réelles. Une centaine de candidates répondent spontanément à l’annonce. Dans un studio improvisé, les auditions commencent, mais le dispositif du casting prend la tournure imprévisible d'une agora, les jeunes femmes interrogées s'emparant des questions posées pour s'exprimer sans détour ni fausse honte sur leur expérience et leur perception de la sexualité.

Dans cet effeuillage jamais voyeur, ni égrillard ni exhibitionniste, où la sincérité de la parole est essentielle, le regard direct du documentaire donne vie à un film subtilement érotique, tissé de crudité et de pudeur, de mystère et d'humour, de séduction et d'audace, qui tend à chacun, femme ou homme, jeune ou vieux, un troublant miroir.
Le film soulève la question de la sexualité des jeunes femmes, des femmes. Qu’est-ce qu’on nous apprend, qu’est-ce qu’on ne nous apprend pas, et pourquoi les débuts sont aussi maladroits pour tout le monde ? Il amène à se poser la question des sujets qu’il est nécessaire de transmettre aux garçons et aux filles au début de leur vie sexuelle pour que celle-ci se révèle la plus bienveillante et saine possible. Enfin, il montre à quel point il est important de rétablir une justice et une vérité dans l’éducation sexuelle de tous et toutes. Il est grand temps d’arrêter d’apprendre aux filles à être passives, à devoir tout accepter et aux garçons qu’ils sont au centre du plaisir.

À partir de ces mots spontanés, soigneusement sélectionnés et assemblés, les réalisatrices réussissent le pari de faire de la sexualité des femmes un sujet qu’il s’agit de recentrer et de ramener au cœur des débats et de l’éducation pour le bien de toutes (et tous).