BORDEAUX

LES HORAIRES (format PDF)

LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Quiz des trente dernière secondes
Vous trouverez ici les archives du quiz des “trente dernières secondes”  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d’Aurore) vous propo...

Le monde du silence
LE MONDE DU SILENCE Mardi 15, Mercredi 16, Samedi 19 et Dimanche 20 décembre, le cinéma Utopia de Bordeaux assurera symboliquement les séances initialement prévues dans son programme de réouverture. Les projecteurs seront allumés, les salles seront dans le noir et les images défileront sur nos écran...

Journal du 2ème confinement
Ici sont archivés les publications mises en ligne lors du 2ème confinement, du 30 octobre au 14 décembre 2020     En attendant de nous retrouver, on signe et on relaie cet appel de David Dufresne, réalisateur du film UN PAYS QUI SE TIENT SAGE. Chers ami(e)s, Samedi prochain, à 14h, se tiendront d...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 8)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 6/05 au lundi 11/05/2020  Mercredi 6 mai, jour 51 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 6 mai de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages de chèv...

QUELLE JOIE DE VIVRE

(Che gioia vivere) René CLÉMENT - Italie 1961 1h57mn VOSTF - avec Alain Delon, Barbara Lass, Gino Cervi, Ugo Tognazzi...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

QUELLE JOIE DE VIVRERome 1921. Ulysse et son ami Turiddu, libérés du service militaire, s’installent dans la capitale pour trouver un travail. Ils se lassent d’attendre et sans saisir la porté de leur action, ils rallient les Chemises noires mussoliniennes, pour lesquelles ils doivent localiser une imprimerie de tracts anti-fascistes. C’est là qu’Ulysse rencontre Franca, la fille de l’imprimeur. Pour la séduire, il se fait passer pour un légendaire terroriste anarchiste. Le sel de l’affaire, c’est qu’il va se prendre au jeu…
Juste après Plein soleil, réalisé en 1960, le français René Clément retourne en Italie où il a presque ses habitudes et entraîne avec lui sa vedette Alain Delon, qui ne va pas tarder à y prendre les siennes : il a déjà tourné Rocco et ses frères avec Visconti, il y aura ensuite L’Éclipse avec Antonioni et Le Guépard, de nouveau avec Visconti. Sacrée série !
Avec une légèreté non dénuée de gravité, René Clément réalise un film sur la liberté, l’oppression, l’engagement. Et la bouffonnerie de certaines situations ne masque pas le caractère crucial du moment : nous sommes à l’été 1922, à la veille de la marche sur Rome des partisans de Mussolini… et la joie de vivre tourne court.