LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

Le monde du silence
LE MONDE DU SILENCE Mardi 15, Mercredi 16, Samedi 19 et Dimanche 20 décembre, le cinéma Utopia de Bordeaux assurera symboliquement les séances initialement prévues dans son programme de réouverture. Les projecteurs seront allumés, les salles seront dans le noir et les images défileront sur nos écran...

SÈME LE VENT

(Semina il vento) Danilo CAPUTO - Italie 2020 1h31mn VOSTF - avec Yile Yara Vianello, Feliciana Sibilano, Caterina Valente, Espedito Chionna... Scénario de Danilo Caputo et Milena Magnani.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

SÈME LE VENTNica, 21 ans, abandonne ses Études d’agronomie et rentre chez elle dans les Pouilles, au sud de l’Italie, après trois années d’absence. Elle retrouve un père endetté, une région polluée, des oliviers dévastés par un parasite. Tous ici semblent avoir baissé les bras et son père est prêt à sacrifier l’oliveraie familiale contre quelques billets. Face au renoncement général, Nica s’engage avec l’intrépidité de ses 20 ans pour sauver les arbres centenaires, mais elle va devoir affronter des prédateurs inattendus…

Dans ce beau film, l’essentiel – le propos comme les émotions – passe par les images plutôt que par les discours et les explications. Danilo Caputo met de côté le didactisme pour essayer (et il y parvient !) d’incarner visuellement ce dont il parle – y compris quand il s’agit d’un indicible mystère.
Car dès ses plans d’oliviers filmés la nuit, Sème le vent est nimbé de mystère. Caputo lui donne de l’épaisseur et des nuances. Le mystère dans le film est proche du sacré, on sent ici qu’il y a un secret à respecter. Un oiseau pourrait être la réincarnation d’une aïeule, les écorces d’arbres parlent, la pierre dégage quelque chose de sensuel, les sous-sols sont autant des lieux physiques que mentaux.

Caputo aime le mystère, il aime aussi surprendre. Il dépeint une héroïne paradoxale, qui est aussi proche de la terre et de ses traditions qu’elle est éloignée des traditions des hommes – a fortiori les plus paternalistes. La jeune Yile Vianello – dont le premier et jusqu’ici seul rôle au cinéma remonte à Corpo celeste d’Alice Rohrwacher en 2011, elle avait une dizaine d’années – compose un personnage passionnant : sa dégaine sage et effacée ne correspond pas aux jeunes filles qu’on peut voir se disputer avec leurs pères dans d’autres films. Elle semble un peu venir d’ailleurs, comme ce singulier et très attachant Sème le vent.

(merci à N. Bardot, lepolyester.com)