LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

Le monde du silence
LE MONDE DU SILENCE Mardi 15, Mercredi 16, Samedi 19 et Dimanche 20 décembre, le cinéma Utopia de Bordeaux assurera symboliquement les séances initialement prévues dans son programme de réouverture. Les projecteurs seront allumés, les salles seront dans le noir et les images défileront sur nos écran...

SUMMERTIME

Carlos LOPEZ ESTRADA - USA 2020 1h35mn VOSTF - avec Tyris Winter, Marquesha Babers, Maia Mayor, Austin Antoine, Bryce Banks, Amaya Blankenship, Bene't Benton, Gordon Ip, Jason Alvarez... Scénario de Dave Harris, Mila Cuda, etc.

Du 15/09/21 au 12/10/21

SUMMERTIMESummertime, c’est un cri du cœur, une véritable lettre d’amour pleine de rage et de passion adressée à la ville de Los Angeles. Pendant une journée d’été, des jeunes d’ethnies, de cultures, de religions, de sexualités différentes vont se croiser le temps d’un moment, d’un instant, ou juste apparaître et disparaître comme ils sont venus, et scander haut et fort des textes qu’ils ont eux-mêmes écrits. Tous restent un peu en marge d’une société dans laquelle ils ne se reconnaissent pas. Ce projet un peu fou est né dans la tête de Carlos López Estrada, le réalisateur, suite à un atelier auquel il a participé avec des poètes des quatre coins de la ville. De fait ces derniers récitaient des textes extrêmement personnels lors d’une session, et l’idée lui est venu de les mettre en scène dans les rues de Los Angeles pour raconter une histoire, leur histoire, remplie de joie et de fureur. À mi-chemin entre comédie musicale et pamphlet sans concession crié par une génération en manque de repères, les protagonistes s’expriment avec une ferveur communicative. Pendant cette folle journée, ces vingt-cinq jeunes, poètes, artistes, comédiens, slameurs vont se succéder au cœur d’un Los Angeles bouillonnant. Nous sommes tour à tour touchés, surpris, amusés par cette jeunesse qui se confie devant une caméra sans cesse en mouvement, prête à capter chaque parole de cette folle chorale. Et ce film donne la pêche, c’est indéniable !

Morceaux choisis parmi ce millefeuille détonnant… Anewbyss et Rah, deux rappeurs de la rue, tentent de faire connaître leur travail en vendant leur CD de démo, et rencontrent fortuitement un producteur qui pourrait bien changer leur vie. Alors qu’ils ne parlent que d’argent et de renommée, ils enregistrent un morceau loin de ces préoccupations superficielles, et livrent une véritable déclaration d’amour à leurs mères… Marquesha finit enfin par aller voir le garçon dont elle était tant amoureuse, et qui l’avait ignorée car elle ne correspondait pas à ses goûts. Une vraie thérapie qui va la libérer des chaînes qui l’entravaient depuis trop longtemps… Paulina se dispute avec sa mère à propos d’un rouge à lèvres trop rouge, et d’un seul coup la rue se transforme en un ballet composé de danseuses vêtues de robes écarlates… Il y a aussi Gordon, employé d’un fast-food, militant pour un boulot avec un salaire décent. Ou encore Jason qui s’exprime en taguant les murs du quartier, échappant sans cesse à la police. Et Tyris à la recherche d’un vrai hamburger traditionnel au milieu de ses nouveaux restos branchés aux tarifs exorbitants… Tellement d’histoires à raconter, de mots à slamer, de poèmes à scander…