LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Stop Bolloré ! L'appel du collectif
Le collectif Stop Bolloré a vu le jour en décembre 2021 et rassemble des membres et des organisations de la société civile qui s’inquiètent de la concentration des médias et de l’édition en France et des dangers que cela représente pour la démocratie. Le projet du collectif, qui est poli...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

Mardi 12 AVRIL 2022 à 20h15

LES ÉPISODES #2


En présence d’Eleni GIOTI, co-directrice de Light Cone (Paris)

Programme détaillé sur le site de MONOQUINI

PAYSAGES PALPIPTANTS

FILMS DE L’ATELIER 105
Durée de la séance : 1h22

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

Le court métrage serait-il au cinéma ce que la nouvelle est au roman ? Un précipité, une fulgurance, un jeu d’équilibre, un art de la concision ? Un mardi soir par mois au cinéma Utopia, LES ÉPISODES vous proposent de vérifier cette hypothèse, palliant la rareté de ce genre en soi dans les salles obscures, en dehors des festivals spécialisés. Il s’agit de réunir thématiquement des œuvres qui échappent aux modes de production et de diffusion conventionnels et d’explorer des archipels cinématographiques peu connus. Ce sont des films d’artistes et de cinéastes-plasticiens, des films-essais, des expérimentations couvrant une vaste étendue d’expressions et de pratiques audiovisuelles – de l’argentique au numérique, du cinéma d’animation au documentaire de création en passant par les infinies nuances de la fiction. Chaque séance présente un choix d’œuvres singulières, mêlant films anciens et récents de toute nationalité, certains inédits en France, composant les chapitres d’un récit imaginaire en cours.

Pour cette deuxième séance des ÉPISODES, nous présentons une sélection de films soutenus par l’Atelier 105, une résidence de post-production initiée en 2014 à Paris par Light Cone, coopérative historique de distribution de cinéma expérimental qui fête ses 40 ans d’existence cette année. L’Atelier 105 est un dispositif unique en son genre, qui a accueilli 107 projets de films expérimentaux à ce jour. Il est financé par la Région Ile-de-France et offre aux cinéastes la possibilité de finaliser la post-production de leurs films grâce à un accompagnement technique et artistique professionnel.

La thématique de cette séance puise dans une veine abondante du cinéma expérimental : le film de paysage. Ici, bien plus qu’un support de plaisir esthétique, le paysage est imprégné des désirs et des inquiétudes humaines et devient une surface sur laquelle se projettent autant les utopies ou leur envers catastrophique, les rêves ou les cauchemars, les états d’âme ou les états de conscience altérée.
La frontière entre paysage intérieur et extérieur est brouillée, les paradigmes du paysage dit « naturel » sont ébranlés par la subversion formelle. L’esthétique du fragment y est commune mais l’éventail des techniques employées vise à élargir le champ de la perception : obscurité prolongée et agression optique du flicker, aberration chromatique et caméra thermique, superposition déstabilisante de couches visuelles et sonores, accident photochimique et traitement du found footage par effets numériques, autant de procédés pour remodeler le réel et faire d’un état psychique une matière cinématographique (hyper)sensible.

Au programme :
PERDUE de Julien Pluchard (France / 2020 / 6 mn)
LE RÊVE de Peter-Conrad Beyer (Allemagne / 2020 / 8 mn)
DESASTRES NATURALES d’Andrea Novoa (Chili / 2016-2020 / 26 mn)
NIDDER de Stanley Schtinter (GB / 2019 / 20 mn)
LE SOLEIL TOUT ENTIER NE SE TROUVE NULLE PART de Jérôme Cognet
(France / 2021 / 12 min.)
DENDROMITÉ de Karine Bonneval (France / 2017 / 10 min.)