LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Savez-vous quel est le point commun entre le Linky et le RGPD ? L’exploitation des données personnelles.
Le règlement général pour la protection des données (RGPD) applicable en Europe depuis le 25 mai 2018 concerne le traitement et la circulation des données à caractère personnel, sur lesquelles les entreprises s’appuient pour proposer des services et des produits. Les données personnelles sont mainte...

FIFIB 7e édition

Du 09/10/18 au 15/10/18

FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM INDÉPENDANT DE BORDEAUX 7e édition - Du 9 au 15 Octobre

À Utopia, les 10 films de la Compétition longs métrages, 2 films de la Semaine de la critique du Festival de Cannes, Carte blanche à Emmanuel Carrère, Carte blanche à Kleber Mendonça Filho, Focus Alice Diop, Focus Ryûsuke Hamaguchi, 2 films de Horreur : nom féminin… Tarifs habituels Utopia – Pass FIFIB à acheter au village Mably. Le programme complet sera disponible au cinéma et sur FIFIB

Reprise du Grand Prix
Lundi 15 Octobre à 20h30


  • Samedi 13 Octobre à 17h et Dimanche 14 Octobre à 14h30

    Projection en présence du réalisateur Mikhaël Hers


    Compétition longs métrages nationaux du FIFIB 2018

    AMANDA

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Jonglant entre les petits boulots, David a dans la vie comme principaux repères sa soeur Sandrine et la petite fille de celle-ci, Amanda. Lorsque Sandrine meurt dans un attentat, sonne l’heure de choix cornéliens pour le jeune homme. Mikhaël Hers sait ménager comme personne une sensibilité solaire face au deuil et aux démons intérieurs. Nouveau venu dans son univers, Vincent Lacoste apporte une pointe d’humour fragile, mais toujours au diapason de la mélancolie ambiante.... (lire la suite)


  • Mercredi 10 Octobre à 20h30

    FOCUS RYÛSUKE HAMAGUCHI dans le cadre du FIFIB 2018


    Cette année en France, deux temps forts ont rendu possible l’histoire d’amour avec le cinéma de Ryûsuke Hamaguchi : la sortie en salles de Senses en plusieurs épisodes et la sélection d’Asako 1 & 2 en compétition au Festival de Cannes. Il viendra les présenter aux spectateurs du FIFIB, ainsi que deux de ses moyens-métages inédits et que Faces de John Cassavetes, l’un de ses cinéastes de chevet.
    Ryûsuke Hamaguchi sera présent à chacune des quatre projections.

    ASAKO 1 & 2

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Lorsque son premier grand amour disparaît, Asako est désemparée. Deux ans plus tard, elle rencontre son double parfait. Troublée par cette étrange ressemblance, elle se laisse séduire mais découvre peu à peu un jeune homme avec une toute autre personnalité. « Avec un art consommé des infimes variations incarnées dans son style tout en suggestions, Rûusuke Hamaguchi orchestre en orfèvre pointilliste un ballet amoureux élégant et profond. » Olivier de Bruyn, Les Échos... (lire la suite)


  • Samedi 13 Octobre à 18h

    Projection en présence d’Ulysse Klotz, compositeur de la musique du film


    REPRISE DE LA SEMAINE DE LA CRITIQUE DU FESTIVAL DE CANNES dans le cadre du FIFIB 2018

    DIAMANTINO

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Diamantino est la star du football portugais, aussi précis au tir au but qu’un peu benêt dans la vie. Le voici entraîné à l’insu de son plein gré dans un sombre complot impliquant ses horribles soeurs jumelles, un savant spécialiste du clonage et une femme agent secret déguisée en réfugié homme. À la fois thriller barré, conte de fées queer, tract pro-européen et rêverie couleur pêche, Diamantino est au sport ce que Zoolander est à la haute couture — une déconstruction folle, pop et grisante.... (lire la suite)


  • Jeudi 11 Octobre à 14h

    FOCUS RYÛSUKE HAMAGUCHI dans le cadre du FIFIB 2018


    Cette année en France, deux temps forts ont rendu possible l’histoire d’amour avec le cinéma de Ryûsuke Hamaguchi : la sortie en salles de Senses en plusieurs épisodes et la sélection d’Asako 1 & 2 en compétition au Festival de Cannes. Il viendra les présenter aux spectateurs du FIFIB, ainsi que deux de ses moyens-métages inédits et que Faces de John Cassavetes, l’un de ses cinéastes de chevet.
    Ryûsuke Hamaguchi sera présent à chacune des quatre projections.

    FACES

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Une légende ! Tourné en 16 mm durant six mois, deux années de montage, enfermé dans un garage, cent cinquante heures d'images tournées, une première version de dix-sept heures, puis réduction à trois heures pour enfin trouver sa durée de diffusion définitive. Dix ans séparent Shadows de Faces. Entre les deux, il y a eu Too late blues et A child is waiting. Deux films plus traditionnels (mais beaux néanmoins), tournés dans le système : Faces est une réaction violente et passionnée contre la mani... (lire la suite)


  • Mardi 9 Octobre à 18h et Mercredi 10 Octobre à 17h30

    Projection en présence de l’équipe, liaison skype avec la réalisatrice Alina Skrzeszewska


    Compétition longs métrages nationaux du FIFIB 2018

    GAME GIRLS

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Teri et Tiahna, un couple de lesbiennes afro-américaines, vivent dans le quartier chaud de Skid Row à Los Angeles. L’une souffre de troubles mentaux, l’autre a fait de la prison pour trafic de drogue. Trouver un travail, surmonter la bureaucratie américaine, rester ensemble. Ce sont les épreuves qu’elles doivent traverser dans ce patient documentaire. Incisif dans sa saisie d’un système et d’un environnement, tendre dans son regard, tel est le portrait de deux femmes qui ne demandent qu’à existe... (lire la suite)


  • Vendredi 12 Octobre à 11h

    CARTE BLANCHE À KLEBER MENDONÇA FILHO dans le cadre du FIFIB 2018


    Figure de proue du cinéma brésilien, plus précisément de la région de Recife, réalisateur de deux longs métrages imposants (Les Bruits de Recife, Aquarius), Kleber Mendonça Filho nous fait l’honneur de programmer quatre films. C’est encore lui, cinéaste et cinéphile, mais aussi critique et programmateur de festival, qui parle le mieux de cette carte blanche.
    Kleber Mendonça Filho sera présent à chacune des quatre projections

    INTERVENTION DIVINE

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    En avant-programme : ELECTRODOMESTICA, court métrage écrit et réalisé par Kleber Mendonça Filho (Brésil, 2006, 22 mn, VOSTF) « Je suis fou parce que je t’aime »... dit le héros de ce film en guerre, qui pourrait aussi bien englober dans sa déclaration enflammée sa fiancée, son père sa mère, sa patrie, la Palestine et pourquoi pas... Israël... Vous avez compris, ce film-là n’est pas tiède, ce film-là est violent, mais d’une violence toute particulière : on peut y exploser à tout moment de r... (lire la suite)


  • Vendredi 12 Octobre à 21h et Samedi 13 Octobre à 11h

    Projection en présence des réalisateurs Caroline POGGI et Jonathan VINEL


    Compétition longs métrages nationaux du FIFIB 2018

    JESSICA FOREVER

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Dans une France dystopique, les orphelins sont traqués par l’État. Jessica, une fière guerrière douée de pouvoirs surnaturels, mène la résistance des sans-parents. Caroline Poggi et Jonathan Vinel prolongent l’univers de leurs courts métrages – banlieues pavillonnaires hyper-réalistes, jeunes gens électriques au romantisme polaire – vers de nouveaux horizons de science-fiction tout en gardant leur vitalité et identité de frondeurs du cinéma français. Comme si Hunger games rencontrait Nocturama.... (lire la suite)


  • Mercredi 10 Octobre à 17h et Jeudi 11 Octobre à 11h30

    Projection en présence de l’équipe


    Compétition longs métrages nationaux du FIFIB 2018

    L’HOMME QUI A SURPRIS TOUT LE MONDE

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Egor est parfait : garde forestier sans peur et sans reproche, respecté par son village, père de famille aimé et aimant. Pourtant, lorsqu’on lui diagnostique un cancer incurable, il s’en remet à une technique désespérée pour tromper la mort mais qui va faire de lui un paria. Egor surprend, et le film aussi, par sa manière de basculer du réalisme au conte et d’évoquer avec férocité et ironie la masculinité toxique et les droits de la communauté LGBT en Russie.... (lire la suite)


  • Vendredi 12 Octobre à 14h

    FOCUS ALICE DIOP dans le cadre du FIFIB 2018


    La cinéaste Alice Diop enregistre, documentaire après documentaire, une parole précieuse parce que trop rare, tordant le cou aux idées reçues. Son cinéma est celui des « invisibles », de celles et de ceux qui sont stigmatisé·e·s dans les médias dominants, dont l’identité et l’individualité sont écrasées derrière des « mots-valise » : les migrants, les jeunes de banlieue, que les politiques ont souvent à la bouche mais à qui on donne trop rarement la parole.
    Alice Diop sera présente à chacune des deux projections.

    LA MORT DE DANTON

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Steve a 25 ans, la dégaine d’un « loulou des quartiers » ceux-là même qui alimentent les faits-divers sur la violence des banlieues. Il faut dire que « petite racaille », il l’était encore il y a quelques mois. Avec ses potes, compagnons d’infortunes, il « tenait les barres » de sa cage d’escalier, rêvant d’une vie meilleure entre les vapeurs des joints qu’ils se partageaient entre amis. En septembre 2008, il décide subitement de changer de vie. À l’insu de ses copains du quartier, il entame une... (lire la suite)


  • Jeudi 11 Octobre à 20h30

    FOCUS ALICE DIOP dans le cadre du FIFIB 2018


    La cinéaste Alice Diop enregistre, documentaire après documentaire, une parole précieuse parce que trop rare, tordant le cou aux idées reçues. Son cinéma est celui des « invisibles », de celles et de ceux qui sont stigmatisé·e·s dans les médias dominants, dont l’identité et l’individualité sont écrasées derrière des « mots-valise » : les migrants, les jeunes de banlieue, que les politiques ont souvent à la bouche mais à qui on donne trop rarement la parole.
    Alice Diop sera présente à chacune des deux projections.

    LA PERMANENCE

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    C'est en enquêtant pour le magazine « Egaux mais pas trop » (LCP-AN) sur les dispositifs d'accès aux soins destinés aux plus démunis qu'Alice Diop a découvert en 2013 la permanence du Docteur Geeraert. Dans un bureau exigu, défraîchi, perdu au bout d'un couloir de l'hôpital Avicenne, à Bobigny, ce médecin généraliste reçoit en consultation deux fois par semaine et sans rendez-vous des migrants dont les maux de tête ou de dos, comme les insomnies, trouvent le plus souvent leur origine dans la dou... (lire la suite)


  • Dimanche 14 Octobre à 14h

    CARTE BLANCHE À KLEBER MENDONÇA FILHO dans le cadre du FIFIB 2018


    Figure de proue du cinéma brésilien, plus précisément de la région de Recife, réalisateur de deux longs métrages imposants (Les Bruits de Recife, Aquarius), Kleber Mendonça Filho nous fait l’honneur de programmer quatre films. C’est encore lui, cinéaste et cinéphile, mais aussi critique et programmateur de festival, qui parle le mieux de cette carte blanche.
    Kleber Mendonça Filho sera présent à chacune des quatre projections

    LONE STAR

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    « Lone Star est un merveilleux film de John Sayles, je le tiens pour un des meilleurs films américains de ces trente dernières années. Il traite surtout des frontières, des délimitations et des lignes de démarcation, mais il aborde aussi le passé, les recherches que l’on fait sur nous-même, à la manière d’un archéologue, comment le temps nous affecte et à quel point nous sommes tous des acteurs politiques et vivants de l’Histoire. Lone Star a en effet reçu une certaine reconnaissance en 1996 mai... (lire la suite)


  • Mercredi 10 Octobre à 14h

    CARTE BLANCHE À KLEBER MENDONÇA FILHO dans le cadre du FIFIB 2018


    Figure de proue du cinéma brésilien, plus précisément de la région de Recife, réalisateur de deux longs métrages imposants (Les Bruits de Recife, Aquarius), Kleber Mendonça Filho nous fait l’honneur de programmer quatre films. C’est encore lui, cinéaste et cinéphile, mais aussi critique et programmateur de festival, qui parle le mieux de cette carte blanche.
    Kleber Mendonça Filho sera présent à chacune des quatre projections

    MADE IN BRITAIN

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    « Made in Britain est un portrait rapide de la Grande Bretagne présenté à travers les yeux et la voix d’un jeune homme nommé Trevor (joué par Tim Roth pour son premier rôle). Trevor est un skinhead et un raciste qui ne s’exprime qu’à travers la brutalité et la discrimination. Sa vision de la vie, de la Grande Bretagne et de lui-même est relativement difficile à regarder mais c’est aussi un magnifique portrait de la part de Clarke. » Kleber Mendonça Filho En avant-programme : VINIL VERDE, c... (lire la suite)


  • Vendredi 12 Octobre à 18h et Samedi 13 Octobre à 14h

    Projection en présence du réalisateur Alejandro Fadel


    Compétition longs métrages nationaux du FIFIB 2018

    MEURS, MONSTRE, MEURS

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    David est le principal suspect du meurtre de sa femme, dont le corps atrocement mutilé a été retrouvé au milieu d’un troupeau de moutons dans les Andes. Et les mots du titre : Meurs, Monstre, Meurs sont aussi ceux que répète une voix intérieure dans sa tête. Où est, qui est le monstre ? De ce pitch de thriller, le réalisateur Alejandro Fadel tire une méditation tragicomique et psychanalytique, à l’esthétique superbe, sur la bête qui sommeille en chacun de nous.... (lire la suite)


  • Mardi 9 Octobre à 20h45 et Samedi 13 Octobre à 11h30

    Projection en présence de l’équipe
    (à confirmer)

    Compétition longs métrages nationaux du FIFIB 2018

    OBEY

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Obey nous plonge dans les émeutes de Londres en 2011, à travers la rencontre entre Leon, jeune Noir fan de box, issu d’une famille difficile, et Twiggy, activiste anarchiste blanche en rupture avec son milieu privilégié. Tendu, réaliste et déchirant, le film décline avec bruit et fureur toutes les couleurs et implications possibles de son titre : obéir, mais à quoi ? À sa famille ? À l’amitié ? À ses propres envies ? À la société ?... (lire la suite)


  • Mercredi 10 Octobre à 21h et Jeudi 11 Octobre à 15h

    Projection en présence de la réalisatrice Elsa Amiel


    Compétition longs métrages nationaux du FIFIB 2018

    PEARL

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Pearl ne vit que pour les concours de body-building féminin, sculptant son physique sous l’oeil de son taiseux coach Al. Son passé refait surface, sous la forme de son ex-mari et de son fils qu’elle avait délaissé. Un bouleversement dans son univers bien huilé. Le film sait montrer ses biscottos mais aussi une sensibilité à fleur de peau, entre fine observation du milieu (Julia Föry, l’actrice principale, est une vraie body-buildeuse) et stylisation.... (lire la suite)


  • Samedi 13 Octobre à 14h30

    Projection en présence d’Emmanuel Carrère, le réalisateur


    CARTE BLANCHE À EMMANUEL CARRÈRE dans le cadre du FIFIB 2018
    Emmanuel Carrère est écrivain, scénariste, réalisateur, cinéphile et critique. Il présentera à Utopia son premier long métrage, un documentaire tourné en Russie.

    RETOUR À KOTELNITCH

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    En reportage à Kotelnitch (Russie), Emmanuel Carrère était venu rencontrer un prisonnier hongrois détenu depuis cinquante ans dans un hôpital psychiatrique. Il y avait aussi fait la connaissance d’un couple, Ania et Sacha. L’écrivain cinéaste retourne là-bas quand il apprend l’assassinat du couple… Un regard poignant et une recherche sur le deuil, les survivants, la Russie contemporaine mais aussi une introspection toute personnelle de l’auteur sur ses propres origines russes.... (lire la suite)


  • Jeudi 11 Octobre à 21h et Vendredi 12 Octobre à 14h30

    Projection en présence du réalisateur Benjamin Naishtat


    Compétition longs métrages nationaux du FIFIB 2018

    ROJO

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Crime sans châtiment. Y a-t-il eu vraiment crime ? Voilà ce qui pèse sur Claudio, avocat dans une petite ville argentine des années 1970, lorsqu’un inconnu se suicide sous ses yeux. Avec un humour très à froid et une esthétique rétro (beaucoup de moustaches ici), kitsch et anxiogène, Rojo creuse le tumulte intérieur de son personnage ainsi que le passé troublé de son pays, lorsque la dictature militaire faisait littéralement disparaître les gens de la surface de la terre…... (lire la suite)


  • Mercredi 10 Octobre à partir de 10h

    FOCUS RYÛSUKE HAMAGUCHI dans le cadre du FIFIB 2018


    Tarif spécial : 15 euros pour l’intégrale du film + buffet japonais entre 12h30 et 13h30
    Tarif film seul: 4 euros par programme

    Cette année en France, deux temps forts ont rendu possible l’histoire d’amour avec le cinéma de Ryûsuke Hamaguchi : la sortie en salles de Senses en plusieurs épisodes et la sélection d’Asako 1 & 2 en compétition au Festival de Cannes. Il viendra les présenter aux spectateurs du FIFIB, ainsi que deux de ses moyens-métages inédits et que Faces de John Cassavetes, l’un de ses cinéastes de chevet.
    Ryûsuke Hamaguchi sera présent à chacune des quatre projections.

    SENSES

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    À quoi rêvent les femmes japonaises d’aujourd’hui ? À avoir plus de temps pour elles. Senses leur donne celui nécessaire pour se retrouver dans une splendide chronique d’émancipation… Au Japon, 100 000 personnes disparaissent chaque année sans laisser de traces. On les appelle les « évaporés ». C'est ce qui va se passer avec Jun : du jour au lendemain elle disparaît, elle s'évapore, laissant ses trois meilleures amies dans le désarroi. Sa disparition va entraîner un séisme intime en chacune d’el... (lire la suite)


  • Jeudi 11 Octobre à 17h et Dimanche 14 Octobre à 11h

    Projection en présence du réalisateur Qiu Sheng


    Compétition longs métrages nationaux du FIFIB 2018

    SUBURBAN BIRDS

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Des ingénieurs urbains enquêtent sur un affaissement de terrain. Dans une école primaire, l’un d’eux, Hao, découvre le journal intime d’un jeune garçon… appelé aussi Hao. Suburban birds entretient un mystère entêtant en déroulant deux histoires dont on ne sait jamais vraiment si elles se croisent ou non (s’agit-il du même Hao ?), kafkaïenne chez Hao l’adulte, du côté de Stand by me chez Hao l’enfant. Un film où l’on aime se perdre, sans vouloir chercher forcément la sortie.... (lire la suite)


  • Vendredi 12 Octobre à 20h30

    HORREUR : NOM FÉMININ dans le cadre du FIFIB 2018


    Ces dernières années, de nouvelles voix du cinéma indépendant se sont emparées des codes du cinéma d’horreur pour mieux les transcender. Parmi elles, beaucoup de réalisatrices. Qu’ils soient sanguin, horrifique, métaphorique, leurs films donnent à voir des personnages complexes, apportant au cinéma de genre une nouvelle nuance salvatrice.

    THE LOVE WITCH

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    O is for Orgasm et The Love witch sondent les tréfonds du désir et de la sexualité au féminin. Le premier par le biais du giallo à qui Hélène Cattet et Bruno Forzani rendent, film après film, ses lettres de noblesse (Amer, L’Étrange couleur des larmes de ton corps). Le second dans une malicieuse farce féministe pop et acidulée où une sorcière des temps modernes est prête à tout pour se faire passer la bague au doigt. + O IS FOR ORGASM Court métrage écrit et réalisé par Hélène CATTET et Br... (lire la suite)


  • Jeudi 11 Octobre à 11h

    FOCUS RYÛSUKE HAMAGUCHI dans le cadre du FIFIB 2018


    Cette année en France, deux temps forts ont rendu possible l’histoire d’amour avec le cinéma de Ryûsuke Hamaguchi : la sortie en salles de Senses en plusieurs épisodes et la sélection d’Asako 1 & 2 en compétition au Festival de Cannes. Il viendra les présenter aux spectateurs du FIFIB, ainsi que deux de ses moyens-métages inédits et que Faces de John Cassavetes, l’un de ses cinéastes de chevet.
    Ryûsuke Hamaguchi sera présent à chacune des quatre projections.

    TOUCHING THE SKIN OF EERINESS

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Après la mort de son père, Chihiro va vivre avec son demi-frère, Togo. Bien que Togo l’accueille chaleureusement, Chihiro reste rongé par la solitude. + HEAVEN IS STILL FAR AWAY Écrit et réalisé par Ryûsuke HAMAGUCHI Japon 2016 38 mn VOSTF avec Nao Okabe, Anne Ogawa, Hyunri... Yuzo gagne sa vie en réalisant les mosaïques de masquage pour des vidéos pornos et vit sous le même toit que Mitsuki, une lycéenne avec qui il mène une existence singulière. Un jour, Yuzo reçoit un appel de ... (lire la suite)


  • Samedi 13 Octobre à 21h

    HORREUR : NOM FÉMININ dans le cadre du FIFIB 2018


    Ces dernières années, de nouvelles voix du cinéma indépendant se sont emparées des codes du cinéma d’horreur pour mieux les transcender. Parmi elles, beaucoup de réalisatrices. Qu’ils soient sanguin, horrifique, métaphorique, leurs films donnent à voir des personnages complexes, apportant au cinéma de genre une nouvelle nuance salvatrice.

    TROUBLE EVERY DAY

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    En avant programme JUNIOR En présence de Garance Marillier Court métrage écrit et réalisé par Julia DUCOURNAU France 2011 21 mn avec Garance Marillier, Yacine N’Diaye, Aude Briant, Virgil Leclaire... interdit aux moins de 16 ans La vision de Trouble Every Day est dangereuse. Une fois qu'on a posé les yeux sur ce film magnifique, extra-ordinaire, au plein sens du terme, il ne vous quitte plus, il vous hante. Comme une ombre nichée quelque part, en zone obscure, une sensation faite de... (lire la suite)


  • Jeudi 11 Octobre à 18h

    Projection en présence des réalisateurs Yann Gonzalez, Caroline Poggi et Jonathan Vinel, et de la comédienne Lola Créton


    REPRISE DE LA SEMAINE DE LA CRITIQUE DU FESTIVAL DE CANNES dans le cadre du FIFIB 2018

    ULTRA RÊVE

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Trois courts, comme un rêve ultra-romantique dans un cinéma français accroché au réalisme. After school knife fight sonne la fin d’un groupe d’apprentis rockers et éveille les sentiments cachés de chacun. Les Îles fait dériver des désirs gigognes d’amants qui aiment être regardés et regarder. Ultra-Pulpe s’invite sur le tournage d’un film SF où l’Apocalypse est aussi dans les coeurs. Un même fil à la fois candide et subversif relie ces films à la beauté terrassante.... (lire la suite)


  • Vendredi 12 Octobre à 17h

    CARTE BLANCHE À KLEBER MENDONÇA FILHO dans le cadre du FIFIB 2018


    Figure de proue du cinéma brésilien, plus précisément de la région de Recife, réalisateur de deux longs métrages imposants (Les Bruits de Recife, Aquarius), Kleber Mendonça Filho nous fait l’honneur de programmer quatre films. C’est encore lui, cinéaste et cinéphile, mais aussi critique et programmateur de festival, qui parle le mieux de cette carte blanche.
    Kleber Mendonça Filho sera présent à chacune des quatre projections

    UN HOMME À ABATTRE

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    « Le film a été initialement tourné en 1964 comme une fiction mais le tournage a été interrompu par le régime militaire brésilien. Vingt ans après, Coutinho, qui est un des plus grands cinéastes du Brésil, est retourné dans le nord-est du pays où il a tourné ce film dans le but de montrer, au final sous la forme d’un documentaire, ce qu’il est arrivé à une des familles qu’il connaissait et comment ils ont été affectéS par des violences d’ordre politique. Le personnage central, une femme dénommée... (lire la suite)