LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Stop Bolloré ! L'appel du collectif
Le collectif Stop Bolloré a vu le jour en décembre 2021 et rassemble des membres et des organisations de la société civile qui s’inquiètent de la concentration des médias et de l’édition en France et des dangers que cela représente pour la démocratie. Le projet du collectif, qui est poli...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

Jeudi 6 OCTOBRE 2022 à 20h45

PROJECTION UNIQUE


À l’occasion du colloque Carmilla et ses sœurs : vampires féminins dans la littérature, au cinéma et dans la culture populaire. Colloque et soirée organisés par le laboratoire CLIMAS (Cultures et littératures des mondes anglophones) de l’Université Bordeaux-Montaigne

Projection suivie d’une discussion avec Yann Calvet, Maître de conférences à l’Université de Caen, membre du comité de rédaction de la revue Éclipses, Hélène Frazik, Docteure en études cinématographiques à l’Université de Caen, Nicolas Labarre et Jean-François Baillon, Professeurs des universités – Bordeaux Montaigne

VAMPYR

Carl Theodor DREYER - Allemagne 1932 1h15mn VOSTF - avec Julian West, Maurice Schutz, Rena Mandel, Sybille Schmitz... Scénario de Dreyer et Svend Rindom, d’après In a glass darkly de Joseph Sheridan Le Fanu.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

VAMPYRVampyr est un magnifique poème surréaliste, nimbé d’une étrangeté constante où le fantastique s’immisce dans le réel, comme dans un long rêve éveillé vécu à travers les yeux de son personnage principal. Le réalisateur nous met ainsi dans la peau de David Gray, un jeune voyageur qui décide de passer la nuit à l’auberge de Courtempierre. Un vieil homme lui offre un livre sur les vampires… et c’est le point de départ d’une aventure dans laquelle David devra déjouer les plans diaboliques d’une femme-vampire.

Deux films sont régulièrement et justement cités lorsqu’il s’agit de remonter aux origines du film de vampires, genre qui n’a cessé de nourrir le cinéma fantastique : Nosferatu (F.W Murnau, 1922) et Vampyr, premier film parlant d’un des plus grands cinéastes du cinéma muet, le danois Carl Théodore Dreyer, lequel venait de réaliser La Passion de Jeanne d’Arc. Adapté de deux nouvelles fantastiques de Joseph Sheridan Le Fanu : Carmilla et L’Auberge du dragon volant, le film de Dreyer se distingue de l’approche de Murnau, mais aussi de celle de Todd Browning (Dracula, 1930) en ce qu’il privilégie une vision plus réaliste du vampire. Loin des représentations « folkloriques », tout le travail de Dreyer consiste ainsi à pervertir le réel, troubler scène après scène les repères du spectateur et le convier dans un univers qui lui semble familier mais dans lequel s’invite petit à petit le fantastique, transformant le récit en fable féroce qui continue de nous hanter longtemps après le générique de fin.

(d’après Les Chroniques de Cliffhanger.com)