LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma :)Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de ...

Stop Bolloré ! L'appel du collectif
Le collectif Stop Bolloré a vu le jour en décembre 2021 et rassemble des membres et des organisations de la société civile qui s’inquiètent de la concentration des médias et de l’édition en France et des dangers que cela représente pour la démocratie. Le projet du collectif, qui est poli...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

PROFESSEUR YAMAMOTO PART À LA RETRAITE

Kazuhiro SODA - documentaire Japon 2020 1h59mn VOSTF -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

PROFESSEUR YAMAMOTO PART À LA RETRAITE« Ne dites jamais à un médecin votre état de santé, car il pourrait vous asservir… » Cette géniale petite phrase du film La Moindre des choses (Nicolas Philibert, 1997) semble tout à fait d’actualité un quart de siècle plus tard. C’est du moins ce que dit en substance l’un des patients de Yamamoto lorsque ce dernier cherche à lui présenter un psychiatre censé le remplacer – quoi de plus légitime, à 82 ans, que de partir à la retraite ? Mais son remplaçant ne va-t-il pas le faire interner plutôt que l’écouter ? Une crainte qu’il n’a jamais eue avec le Professeur Yamamoto, résultat d’une carrière basée sur le respect et la confiance mutuels. Yamamoto fait office de guide, de figure paternelle bienveillante par excellence, indispensable à la survie de ses patients. S’il y a une part spirituelle fondamentale dans son approche, c’est qu’il est aussi et essentiellement un humaniste.

Professeur Yamamoto part à la retraite est une pépite déjà très remarquée en festival (au point de remporter la Montgolfière d’or au Festival des 3 Continents). Avec son sens du montage et sa méthode d’observation bien à lui – nimbée d’humour, de délicatesse et d’altruisme –, Kazuhiro Soda prouve qu’il est un documentariste majeur. Ce qui frappe ici, c’est la grande proximité avec le médecin qui a aboli les barrières, refusé d’enfermer les personnes dans des cases. Vous avez dit « vie privée » ? Une bonne partie de la patientèle du professeur semble posséder son numéro de portable et, retraite ou pas, il est hors de question qu’il les laisse livrés à leur sort. On se demande tout autant comment ils vont faire sans lui que lui sans eux…

Kazuhiro Soda filme ses personnages avec affection, mêlant l’intime et le public, abolissant les frontières avec une grande liberté de ton. Il est fabuleusement impliqué dans cette aventure, ne dissimule pas sa présence, accepte à l’occasion de partager un repas et pourquoi pas une lichette de saké… Ici, après tout, chacun apprend à transmettre et à accueillir ces petits gestes qui font notre humanité. Ouvrant une porte secrète inédite sur le Japon et ses laissés-pour-compte, Professeur Yamamoto part à la retraite déborde d’amour.