LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€
(paiements uniquement en chèques et en espèces)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

Dernier Ciné trico'thé de la saison !
On se retrouve le samedi 1er juin dans le hall du cinéma après la séance - vers 16h - de L’ADIEU À LA NUIT, pour papoter, siroter un thé (sûrement glacé !) et tricoter !... Lire Dernier Ciné trico'thé de la saison !...

Nouveautés Vidéo en Poche
Il y a du nouveau sur Vidéo en Poche ! Nous sommes très heureux de vous annoncer l’entrée au catalogue du film 120 battements par minute de Robin Campillo ainsi que de Jeanette, l’enfance de Jeanne d’Arc de Bruno Dumont. Le principe est toujours le même, venez avec votre clé USB ou votre dis...

La Forêt retrouvée, comment réparer les sols et retrouver un équilibre écologique et social.
Séance unique jeudi 14 février à 20h proposée et animée par l’Association Patrick Geddes France suivie d’un temps d’échange avec le réalisateur Marc Khanne.

AIGOUAL, LA FORÊT RETROUVÉE

Marc KHANNE - France 2007 1h - Documentaire-fiction.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

AIGOUAL, LA FORÊT RETROUVÉEAu xixe siècle, dans les Cévennes, l’équilibre entre la population et son milieu naturel est rompu. Les industries, le surpâturage des moutons, ont réduit les forêts de l’Aigoual à une peau de chagrin. Avec l’érosion, les violents épisodes cévenols provoquent des inondations qui ruinent les vallées. Il faudrait reboiser mais comment ? La population est contre, les techniques ne sont pas au point, les crédits sont insuffisants. Le forestier Georges Fabre de l’administration des Eaux et Forêts, et le botaniste Charles Flahault, vont de 1875 à 1913 symboliser l’épopée d’un reboisement que des centaines d’habitants vont finalement accompagner. 68 millions d’arbres seront plantés qui vont aboutir à la création d’une forêt de 16 000 hectares.
Côté documentaire, le film alterne les témoignages émouvants des derniers reboiseurs avec le travail toujours actuel des professionnels de l’Aigoual. Côté fiction, la reconstitution historique tournée avec peu de moyens mais une indéniable ambition met en relief l’étonnante actualité de ces premiers combats pour la nature face à nos propres défis écologiques. Mi-fable, mi-manifeste, Aigoual, la forêt retrouvée raconte la force de l'engagement collectif – et énonce que, face aux périls climatiques, il n'est jamais trop tard pour bien faire.