UTOPIA SAINTE BERNADETTE
5 avenue du Docteur Pezet, 34090 Montpellier (Tram 1 Saint Eloi)


INFOS PRATIQUES et TARIFS

LA GAZETTE UTOPIA (à télécharger au format PDF)
Où trouver la gazette (carte des dépôts)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

À LA VIE À LA MORT
Quelle joie de se retrouver sous les étoiles hier à Berat, en Haute-Garonne!Expo, rencontre et ciné avec Nevada. Quel bonheur.Déjà 200 personnes pour les prémisses d’un nouveau lieu vivant et pluridisciplinaire co animé par les habitants. Ce sont les premières festivités de l’été d’Utopia et du ...

Loi « sécurité globale » : « un outil pour permettre aux forces de l’ordre de cacher leurs dérapages »
Lu dans le journal Le Monde https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2020/11/05/loi-securite-globale-un-outil-pour-permettre-aux-forces-de-l-ordre-de-cacher-leurs-derapages_6058574_1653578.htmlJournalistes indépendants, collectifs, associations et syndicats se mobilisent contre un texte qu’...

Lundi 8 novembre à 20H, séance suivie d’une discussion l’un des co-réalisateurs;
Présence des médias libres de Marseille et Montpellier : PRMITIVI, La Mule du Pape, Le Poing. En collaboration avec Les Amis du Monde diplomatique.

LA BATAILLE DE LA PLAINE

Sandra ACH, Nicolas BURLAUD et Thomas HAKENHOLZ - documentaire France 2021 1h15mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA BATAILLE DE LA PLAINE« Peut-être que ça a commencé ici, à la fin du marché, en regardant les voitures-balais et les sacs plastiques accrochés aux branches des arbres. En se demandant comment serait le quartier dans 10 ans : est-ce que tout ça aura disparu, remplacé par un marché pour touristes comme tous les marchés pour touristes du monde ?
« Je crois que ça a commencé par un besoin de garder des traces. Arriver à fixer et à conserver des sensations, des émotions de ce quartier et reprendre la main sur notre histoire. C’est pour ça qu’on s’est mis à filmer : filmer nos désirs en espérant les rendre réels.»

Le titre pourrait être celui d’un western, les cowboys espérant ne faire qu’une bouchée des Indiens. Mais voilà, dans certains westerns l’histoire sera un peu plus compliquée et très souvent le cowboy s’avèrera être la brute. Ce sera bien le cas de La Bataille de la plaine.
Marseille, une Ville d’Europe comme bien d’autres. La Plaine, un quartier vivant et animé, une grande place, un marché historique et populaire. Une bataille tumultueuse entre, d’un côté, les services d’urbanisme de la mairie, déterminés à mener un important programme de « requalification » du quartier.
De l’autre, une partie des personnes habitant le quartier refusent cette opération de gentrification, opération courante dans un grand nombre de villes, et réclament d’être associées aux décisions et mettent en place un embryon de démocratie participative face au clientélisme qui a envahi la cité phocéenne. Cette histoire épique durera 3 ans et se terminera brutalement par l’invraisemblable construction d’un mur en béton de 2,50 mètres de haut tout autour de la place et la coupe de quelques arbres centenaires.

Conçu comme un journal de bord, mélangeant des happenings, des manifestations, des interviews et une mise en abîme de l’équipe de tournage, le film se mue en archive de la lutte pour la défense de la Place Jean Jaurès, plus connue sous le nom de La Plaine, symbole de l’esprit de résistance. Merci à l’Humanité Dimanche. Le film est auto produit et distribué par Primitivi, média d’info local, qui raconte, relaie, rassemble, aux côtés de ceux qui se battent pour une Marseille bouillonnante, indomptable et mélangée.