UTOPIA SAINTE BERNADETTE
5 avenue du Docteur Pezet, 34090 Montpellier (Tram 1 Saint Eloi)


INFOS PRATIQUES et TARIFS

LA GAZETTE UTOPIA (à télécharger au format PDF)
Où trouver la gazette (carte des dépôts)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

À LA VIE À LA MORT
Quelle joie de se retrouver sous les étoiles hier à Berat, en Haute-Garonne!Expo, rencontre et ciné avec Nevada. Quel bonheur.Déjà 200 personnes pour les prémisses d’un nouveau lieu vivant et pluridisciplinaire co animé par les habitants. Ce sont les premières festivités de l’été d’Utopia et du ...

Loi « sécurité globale » : « un outil pour permettre aux forces de l’ordre de cacher leurs dérapages »
Lu dans le journal Le Monde https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2020/11/05/loi-securite-globale-un-outil-pour-permettre-aux-forces-de-l-ordre-de-cacher-leurs-derapages_6058574_1653578.htmlJournalistes indépendants, collectifs, associations et syndicats se mobilisent contre un texte qu’...

Séance unique le samedi 8 octobre à 20h30 dans le cadre du festival EX TENEBRIS LUX Acte IV
Ciné-Concert avec le duo BRAME
(indus-doom-noise-ambiant)

La séance sera précédée d’une présentation du film par Maxime LACHAUD, auteur de plusieurs ouvrages sur le cinéma dont Redneck movies : ruralité et dégénérescence dans le cinéma américain et Potemkine et le cinéma halluciné : une aventure du DVD en France édités chez Rouge Profond. Il est également le programmateur du festival FIFIGROT à Toulouse.
Réservation en ligne sur le site de l’événement (à partir du 21 septembre) : whatthefest.com
Tarif unique : 10€.
Lien direct pour réservation : Cliquez ici

HÄXAN, LA SORCELLERIE À TRAVERS LES ÂGES

Écrit et réalisé par Benjamin CHRISTENSEN - Danemark / Suède 1922 2h - avec Maren Pedersen, Clara Pontoppidan, Elith Pio, Oscar Tribolt...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

HÄXAN, LA SORCELLERIE À TRAVERS LES ÂGESTourné la même année que le Nosferatu de Murnau, Häxan, que l’on peut considérer comme l’un des tous premiers films d’horreur, est l'une des œuvres importantes du cinéma muet en même temps qu’un magnifique plaidoyer contre le puritanisme et les obscurantismes de tous bords.

Dans l'esprit de Jérôme Bosch et de Goya, Häxan est une reconstitution hallucinante des aberrations médiévales en matière de sorcellerie : diable lubrique, nonnes masochistes, vierge s’offrant au démon, sabbat aux allures d’orgie, vieille femme venimeuse, inventaire d’instruments de torture… Par une suite insolente de tableaux piquants, le film de Benjamin Christensen évoque les origines de la sorcellerie, le Ciel, l’Enfer, la barbarie de l’Inquisition et dresse un parallèle éclairé entre sorcières du Moyen-âge et internées psychiatriques de l’époque contemporaine.
Foisonnement d’images gothiques, amour du grotesque, appétit insatiable du détail, détachement malicieux : tout concourt à faire de cette fresque expressionniste un grand moment de cinéma.

« Häxan est d’une actualité sidérante. Parce que sorti en 1922, il est d’une puissance visuelle étonnante. Parce qu’il dresse une histoire des répressions qui se continue aujourd’hui. Parce que les parallèles qu’il suggère entre la chasse aux sorcières, l’enfermement des femmes, la violence des institutions sont d’une clarté rarement égalée. On sort de la projection d’Häxan en se demandant : qui sont les sorcières aujourd’hui ? Et peut-être aussi la question réversible : de qui suis-je la sorcière ? » (Elara Bertho)

BRAME : le groupe
Pour sa quatrième création à la Cinémathèque de Toulouse, le groupe Brame développe ses recherches d’ambiances et de textures sonores, creusant les voies ouvertes par la fabrication de leur instrumentarium.
Les nappes de vibrations s’approfondissent, les compositions se font plus organiques et minimales, sans délaisser les fulgurances noise ni les pesanteurs tendues…
La recherche de résonances avec le film est assujettie à un objectif unique : l’immersion du spectateur dans l’univers singulier d’Häxan .
Presque un siècle après sa réalisation, Häxan fait autant figure de chef-d’œuvre des premiers temps du cinéma d’horreur que de sulfureuse référence de la contre-culture.