MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA NOUVELLE GAZETTE UTOPIA DU 7 JUILLET AU 3 AOÛT ( À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA NOUVELLE GAZETTE UTOPIA DU 7 JUILLET AU 3 AOÛT ( À TÉLÉCHARGER)...

LE PROGRAMME UTOPIA 299 - DU 30 SEPTEMBRE AU 10 NOVEMBRE 2020 (À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LE PROGRAMME UTOPIA 299 - DU 30 SEPTEMBRE AU 10 NOVEMBRE 2020 (À TÉLÉCHARGER)...

LE PROGRAMME UTOPIA 298 - DU 19 AOÛT AU 29 SEPTEMBRE 2020 (À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LE PROGRAMME UTOPIA 298 - DU 19 AOÛT AU 29 SEPTEMBRE 2020 (À TÉLÉCHARGER)...

FERMETURE ESTIVALE
FERMETURE.jpg, août 2020 ... Lire FERMETURE ESTIVALE...

MIA ET LE MIGOU

Jacques-Rémy GIRERD - film d'animation France 2008 1h31mn - Avec les voix de Yolande Moreau, Pierre Richard, Miou-Miou, Jean-Pierre Coffe, Dany Boon... Scénario de Jacques-Rémy Girerd, Antoine Lanciaux, Iouri Tcherenkov et Benoît Chieux. Pour les enfants à partir de 6 ans. Chansons d’Olivia Ruiz et de Michaël Furnon (ex chanteur de Mickey 3D).

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

MIA ET LE MIGOUMia et le Migou… Il est chouette ce titre, à la fois doudou et intrigant… Ça sonne bien, ça donne envie. Et quand on sait que le réalisateur n’est autre que Jacques-Remy Girerd, celui-là même qui nous avait offert La Prophétie des grenouilles, cette géniale version, drôle et chantante et poétique, de l’Arche de Noé, on se précipite pour voir Mia et le Migou et on n’est pas déçu ! C’est formidable, c’est beau, c’est intelligemment écolo, ce sera NOTRE film jeune public de cette fin d’année, on compte sur vous pour lui faire un triomphe, comme vous l’avez si bien fait l’an dernier avec Les Trois Brigands (mais celui-ci est pour les enfants un peu plus grands).

Mia, c’est une gamine d’à peine dix ans qui vit seule dans un petit village quelque part en Amérique du Sud… Son papa est parti loin, très loin, pour travailler sur un gigantesque chantier au cœur de la forêt vierge, enfin plus pour très longtemps. Un promoteur immobilier aux dents longues comme ça (et même plus encore) a en effet décidé de construire une luxueuse résidence hôtelière au milieu de la jungle. Et le projet n’est pas du genre petite ferme écolo au milieu de la nature, avec commerce équitable, panneaux solaires et préservation des espèces en voie de disparition… Ici, on mise plutôt sur une clientèle de luxe, genre 4x4, casinos, chambres climatisées, accès par une autoroute et jet ski à essence sur le magnifique lac que borde la forêt.
Un soir donc, alertée par un pressentiment, Mia décide de prendre la route pour retrouver son papa… Quelque chose lui dit qu’il y a danger. Au même moment en effet, sur le chantier, il se passe de drôles de choses : les grues se tordent comme de la guimauve, les tunnels s’effondrent et les ouvriers découvrent horrifiés d’énormes traces de pas, genre Yéti mais sans la neige… C’est sûr, le lieu est maudit, hanté, peuplé de créatures énigmatiques et d’êtres mystérieux…
Mia, elle, ne sait encore rien de tout cela et continue son chemin en direction de cette lointaine montagne qui surplombe la forêt où travaille son papa. Pendant ce temps, le promoteur zinzin, adepte des armes à feu, veut remettre un peu d’ordre sur son chantier qui part en cacahuète et doit composer avec une équipe d’ouvriers râleurs demandant de meilleures conditions de travail, avec des investisseurs frileux qui tardent à signer les contrats et avec un fiston rêveur qu’il ne sait comment aimer et qui le suit à conre-cœur dans cette sale affaire.

Et alors, le Migou, il est où ?… Ça, je vous le dirai pas, parce qu’il est partout et nulle part à la fois, il est un et plusieurs, petit et grand, visible et puis plus là… Bref, Mia va forcément croiser sa route et celle du promoteur et de son fiston quelque part au milieu de cette jungle et de ce lac bientôt pollué par les jet-skis des millionnaires, là où trône un arbre millénaire qui pourrait bien nous dire des choses sur l’état de la planète.