MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif). PASS CAMPUS : 3,50 euros. Paiement CB, Chèque ou Espèces.

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA 312 DU 21 SEPTEMBRE AU 25 OCTOBRE 2022 (À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 312 DU 21 SEPTEMBRE AU 25 OCTOBRE 2022 (À TÉLÉCHARGER)...

LA GAZETTE UTOPIA 311 DU 17AOÛT AU 20 SEPTEMBRE 2022 ( À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 311 DU 17AOÛT AU 20 SEPTEMBRE 2022 ( À TÉLÉCHARGER)...

LA GAZETTE UTOPIA 310 DU 22 JUIN AU 26 JUILLET 2022 ( À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 310 DU 22 JUIN AU 26 JUILLET 2022 ( À TÉLÉCHARGER)...

LA GAZETTE UTOPIA 309 DU 11 MAI AU 21 JUIN 2022 ( À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 309 DU 11 MAI AU 21 JUIN 2022 ( À TÉLÉCHARGER)...

ZIBILLA OU LA VIE ZÉBRÉE

Isabelle FAVEZ - film d'animation Belgique France Suisse 2019 26mn - Pour les enfants à partir de 4 ans. Précédé de TOUT LÀ-HAUT de Martina Svojikova (13 min) et LE DERNIER JOUR D’AUTOMNE de Marjolaine Perreten (7 min).

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ZIBILLA OU LA VIE ZÉBRÉEZibilla s’inscrit dans la tradition du conte où des animaux incarnent des êtres humains et reproduisent leurs comportements, bons ou mauvais. Elle est une cousine éloignée du vilain petit canard d’Andersen. Zibilla est une petite zèbre adoptée par des parents chevaux qui malgré tout leur amour ne pourront pas lui éviter les affres de la différence. Zibilla n’aime pas ses rayures qui la stigmatisent : c’est une enfant qui ne ressemble ni à ses parents ni aux autres membres de la société. Les rayures révèlent l’adoption, les origines différentes, les rayures génèrent rejet et discriminations.
La poésie des images d’Isabelle Favez plongent les enfants dans un univers accueillant et doux où la représentation du mal n’a pas besoin d’être hideuse et effrayante pour faire comprendre aux enfants quels sont les bons et les mauvais comportements. Bianca et Piebald sont deux petites pestes qui rient aux dépends de leurs camarades de classe, mais Bianca et Piebald sont des enfants aussi mignons que les autres… L’idée géniale est de faire incarner au lion, prédateur du zèbre dans la nature, la protection et la bienveillance. Le lion est le sauveur, le lion est le doudou, le lion est le motif de la quête qui permettra à Zibilla de reprendre confiance en elle.

Les apparences sont trompeuses, elles nourrissent les préjugés, mais Zibilla n’aura pas à devenir plus belle et plus forte que les autres pour les surmonter comme le petit canard qui se transforme en cygne chez Andersen. On peut s’accepter et être accepté par les autres tel que l’on est, sans esprit de revanche ni de vengeance, ni d’exploit. Zibilla est un film pour les petits et pour les grands, un film qui fait du bien à une époque où plus que jamais l’homme est un loup pour l’homme…