MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif). PASS CAMPUS : 3,50 euros. Paiement CB, Chèque ou Espèces.

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA 315 DU 18 JANVIER AU 21 FÉVRIER 2023 (À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 315 DU 18 JANVIER AU 21 FÉVRIER 2023 (À TÉLÉCHARGER)...

LA GAZETTE UTOPIA 314 DU 7 DÉCEMBRE 2022 AU 17 JANVIER 2023 (À TÉLÉCHARGER)
     ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 314 DU 7 DÉCEMBRE 2022 AU 17 JANVIER 2023 (À TÉLÉCHARGER)...

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma :)Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de ...

LA GAZETTE UTOPIA 313 DU 26 OCTOBRE AU 6 DÉCEMBRE 2022 (À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 313 DU 26 OCTOBRE AU 6 DÉCEMBRE 2022 (À TÉLÉCHARGER)...

RAGING BULL

Réalisé par Martin SCORSESE - USA 1980 2h10mn VOSTF - avec Robert De Niro, Cathy Moriarty, Joe Pesci, Frank Vincent... Scénario de Paul Schrader et Mardik Martin, d’après l’autobiographie de Jake La Motta.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

RAGING BULLSi Raging bull est devenu mythique, c’est bien sûr avant tout pour la composition hallucinante de Robert De Niro, capable de s’entraîner au point de devenir un véritable athlète de la boxe, puis de suivre un régime spécial pendant plusieurs mois pour prendre trente kilos et mieux vivre ainsi la déchéance physique de Jake La Motta, le champion de boxe qu’il incarne. De Niro porte le film, il est l’âme du film, son souffle, son émotion...
Mais au-delà de cette performance prodigieuse, le film est la peinture impressionnante du monde de la boxe dans les années 50 et 60, avec ses tensions démesurées, les enjeux financiers qui créent des pressions incroyables, les combines diverses, le poids grandissant de la mafia...
Si le milieu investi est bien spécifique, c’est évidemment la condition humaine en général qui est évoquée, dans toute sa tragédie. Ascension, grandeur et décadence d’un homme pris au piège de la gloire, du fric et des plaisirs faciles.
Comme suggéré plus haut, le scénario présente les moments clés de la vie du boxeur Jake La Motta, et ce n’est pas un hasard si l’histoire commence en 1964, alors que l’idole est définitivement déchue, réduite à la figure bouffie d’un ent déchue, réduite à la figure homme au bout du rouleau.
Par flashes-back successifs, nous revivrons les étapes de moins en moins glorieuses du parcours de La Motta, depuis son premier combat, injustement perdu, en 1941, jusqu’à son abandon de la boxe en 1954, en passant par sa rencontre et sa relation tumulteuse avec son épouse Vickie, sans oublier les magouilles et les truquages dont il a été d’abord la victime puis le complice…