LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

On n'est jamais à l'abri du meilleur… Le projet Utopia Cinéma Durable continue ! 400% son objectif initial déjà atteint, 80 000€ ! Mazette ! Une fin d'année sur les chapeaux de roue !
Drôle d’année que 2020… Nous vous souhaitons une très belle année 2021, qu’elle soit meilleure et moins confinée que la précédente, qu’elle vous apporte la santé, la réalisation de vos projets. Il nous revient à tous de bâtir des alternatives solidaires, durables, respectueuses de l’humain et de nat...

Comme un cadeau de Noël à la planète ! Vous êtes-là ! Attention J-1 : il ne tient qu'à vous…
Lors de nos permanences, dans nos halls, sur les réseaux, il n'y a pas à dire vous êtes-là !Même sur Ulule : vous êtes-là ! sur https://fr.ulule.com/utopia-pont-sainte-marie/Par solidarité, pour soutenir un projet légitime, pour faire votre part ! WE DO OUR PART ! Parce qu'on ne peut pas laisser les...

Gébé, on arrête tout, on réfléchit / L'AN 01
Si, après avoir vidé votre PEL pour aider Utopia à concrétiser le projet de cinéma du futur à Pont Sainte Marie, il vous reste 3 sous d’épargne à dilapider dans la joie et la bonne humeur…On était très heureux de recevoir Pierre Carles à Utopia Borderouge, pendant le dernier festival du film gro...

lu dans BOX-OFFICE PRO : "Vers Troyes, Utopia fait appel au financement citoyen"
Le réseau indépendant, qui a obtenu le permis de construire le 19 octobre, a lancé une vaste campagne de financement participatif pour son projet de cinéma à Pont-Sainte-Marie, dans l’Aube.« Il est temps que le cinéma passe au vert ! » Déterminée, Anne Faucon a décidé de franchir une nouvelle ét...

Mercredi 5 février à 20h à Borderouge, séance unique suivie d'une rencontre avec la réalisatrice Isabelle Broué, avec la complicité des associations Pride Toulouse, To Bi or not to Bi, Fiertés Occitanie, Le Labo des Culottées et Les Chahuteuses.

LUTINE

Écrit et réalisé par Isabelle BROUÉ - France 2016 1h37mn - avec Isabelle Broué, Mathieu Bisson, Philippe Rebbot, Agathe Dronne, Laurent Lederer, Françoise Simpère...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LUTINEQui est qui ? Qui aime qui ? Qu'est-ce qu'aimer ? Qu'est-ce que jouer ? Et tant qu'à faire, pour le même prix : qu'est-ce qu'un film ? Lutine, adorable comédie sentimentale un brin loufoque, signé par la trop rare (on s'en rend instantanément compte) Isabelle Broué, ne s'embarrasse guère d'étiquette : piquant chassé-croisé amoureux, documentaire sensible sur le sentiment amoureux partagé, fable licencieuse sur le processus de création d'un film, amusante vulgarisation sociologique, home-movie en permanente réinvention, on peine à le définir. Le vécu se mêle à l'inventé, la fiction n'est jamais totalement fictive et le documentaire jamais complètement réel. Les fils de croisent, se nouent, et tissent ensemble une joyeuse proposition de film comme, parole !, on en voit peu.

Notre héroïne, Isabelle Broué, réalisatrice, décide de tourner un film documentaire sur le lutinage, ou, au choix : la polyamorie, le polyamour, l’art des amours plurielles. Pour ce faire, elle s'invite à des réunions où des poly-amoureux échangent sur leurs expériences (pas toujours faciles), interviouve Françoise Simpère (la notion de poly-amour, le terme de lutinage, c'est elle), parlemente avec son amoureux qui refuse d'intervenir dans le film, embauche des comédiens pour jouer, qui, à ses côtés, le rôle de son compagnon, qui, quelques plans plus tard son rôle à elle aux côtés de son compagnon, à moins que ce ne soit l'acteur… À l'écran, elle doute, écrit, rature, tourne des séquences, les assemble… Le tour de force du film est de jouer toutes ces différentes partitions avec une clarté déconcertante. Isabelle Broué vous invite généreusement à jouer avec elle le jeu de la création du film. Jouant aussi avec les émotions et les sentiments, brouillant les pistes entre réalité et fiction, elle fait mine de jouer à prendre des risques… Qu'est-ce qu'aimer ? Le propos est charmant, à coup sûr sincère, finalement passionnant. On en ressort nettement moins obtus qu'en y entrant. Mission accomplie.