LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

On n'est jamais à l'abri du meilleur… Le projet Utopia Cinéma Durable continue ! 400% son objectif initial déjà atteint, 80 000€ ! Mazette ! Une fin d'année sur les chapeaux de roue !
Drôle d’année que 2020… Nous vous souhaitons une très belle année 2021, qu’elle soit meilleure et moins confinée que la précédente, qu’elle vous apporte la santé, la réalisation de vos projets. Il nous revient à tous de bâtir des alternatives solidaires, durables, respectueuses de l’humain et de nat...

Comme un cadeau de Noël à la planète ! Vous êtes-là ! Attention J-1 : il ne tient qu'à vous…
Lors de nos permanences, dans nos halls, sur les réseaux, il n'y a pas à dire vous êtes-là !Même sur Ulule : vous êtes-là ! sur https://fr.ulule.com/utopia-pont-sainte-marie/Par solidarité, pour soutenir un projet légitime, pour faire votre part ! WE DO OUR PART ! Parce qu'on ne peut pas laisser les...

Gébé, on arrête tout, on réfléchit / L'AN 01
Si, après avoir vidé votre PEL pour aider Utopia à concrétiser le projet de cinéma du futur à Pont Sainte Marie, il vous reste 3 sous d’épargne à dilapider dans la joie et la bonne humeur…On était très heureux de recevoir Pierre Carles à Utopia Borderouge, pendant le dernier festival du film gro...

lu dans BOX-OFFICE PRO : "Vers Troyes, Utopia fait appel au financement citoyen"
Le réseau indépendant, qui a obtenu le permis de construire le 19 octobre, a lancé une vaste campagne de financement participatif pour son projet de cinéma à Pont-Sainte-Marie, dans l’Aube.« Il est temps que le cinéma passe au vert ! » Déterminée, Anne Faucon a décidé de franchir une nouvelle ét...

SOIRÉE HALLOWEEN

Également au programme

Samedi 31 octobre à Tournefeuille à partir de 20h30, projection de La Nuée suivie de Evil Dead 2 (places disponibles à partir du 7 octobre dans vos cinéma préférés et sur billetweb.fr, tarif unique 10 euros).

SOIRÉE HALLOWEEN

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

SOIRÉE HALLOWEEN

LA NUÉE

Just PHILIPPOT - France 2020 1h41mn - avec Suliane Brahim, Sofian Khammes, Marie Narbonne, Raphaël Romand... Scénario de Jérôme Genevray et Franck Victor. Interdit aux moins de 12 ans.

Qui parmi toi, spectatrice, spectateur se souvient des 10 plaies d’Égypte, que Dieu aurait infligées au royaume de Ramsès, coupable d’avoir persécuté Moïse et ses coreligionnaires ? Et bien l’invasion des sauterelles en fait partie. À voir de près ces petits êtres à la bouille toute mignonne, on se dit qu’il n’y aucune raison de les craindre. D’ailleurs Virginie, l’héroïne du film, a fait des sauterelles son gagne-pain. Mère de famille qui élève seule ses deux enfants, cette agricultrice qui ne fait pas l’unanimité dans son village s’est lancée dans cet élevage encore exotique, ce qui lui attire moqueries et sarcasmes. À tort car il faut le savoir, l’élevage des sauterelles peut être une activité fort lucrative : destinées à agrémenter certains apéros une fois grillées et épicées, ces mêmes bestioles, élevées plus intensivement, peuvent aussi être la base d’une farine animale très protéinée dont raffolent canards et autres volailles de la ferme. Peu gourmandes en nourriture et en eau, elles sont considérées par certains scientifiques comme un recours face à la raréfaction inévitable des ressources alimentaires sur une terre déjà surpeuplée et surexploitée.
Mais voilà, Virginie, avec ses moyens artisanaux, produit peu, trop peu au regard des exigences des grossistes qui ont besoin de quantités importantes pour dégager des marges suffisantes. Et la jeune femme s’enfonce dans les galères financières, même si son voisin vigneron, qui en pince pour elle, tente de l’aider coûte que coûte. Et un jour de désespoir, elle dévaste avec rage sa serre au point de tomber évanouie… avant de se réveiller recouverte de sauterelles qui se repaissent du sang de la blessure qu’elle s’est faite au bras…

Sur un canevas plutôt classique dans le cinéma fantastique (d’innocents animaux qui deviennent carnivores et destructeurs), Just Philippot fait le choix de de maintenir jusqu’au bout une intrigue réaliste, où tout ce qui va gravement déraper est largement dû à la folie croissante de Virginie qui va tout faire pour sauver son entreprise – et sa famille – de la faillite. Le film donne ainsi à voir le cauchemar destructeur de l’agriculture productiviste qui, en contraignant la nature, détruit aussi les hommes. C’est ce réalisme teinté d’une étrangeté de plus en plus inquiétante qui fait la réussite du film, plus thriller psychologique haletant que film réellement horrifique. Pour donner une référence marquante, on pense au très beau Grave de Julia Ducourneau qui signait il y a deux ans le réveil en fanfare du cinéma de genre français. La Nuée s’inscrit en beauté dans le mouvement.



EVIL DEAD 2

Sam Raimi - USA 1987 1h20mn VOSTF - avec Bruce Campbell, Denise Bixler, Lou Hancock, Ted Raimi... Film interdit aux moins de 12 ans à sa sortie.

Ash Williams et sa petite amie Linda partent passer un weekend romantique dans une cabane perdue au fin fond d'une forêt du Tennessee. Arrivés sur les lieux, ils ne trouvent rien de mieux à faire que de dépoussiérer un antique magnétophone laissé là par le précédent propriétaire des lieux, le professeur Knowby. Et ça ne loupe pas : la voix de l'archéologue retentit dans la pièce et ouvre les portes de l'Enfer, car son objet d'étude n'était rien moins que le Necronomicon (de tous les anciens grimoires maléfiques cachés à travers le monde, il fallait que ce soit celui-là…) ; Linda, aussitôt possédée par les forces démoniaques qui se déchaînent autour d'eux se jette sur Ash, qui n'a d'autre choix que de la décapiter promptement d'un habile coup de pelle et de l'enterrer dans les fourrés (et qu'auriez-vous fait à sa place ?) avant d'être lui-même brièvement possédé. Mais comme deux victimes c'est un body count assez modeste pour un long-métrage, voilà que débarquent la gueule enfarinée la fille du professeur accompagnée de son petit ami et de deux rednecks locaux, chic alors, les puissances occultes vont pouvoir s'en donner à cœur joie, et elles ne vont pas s'en priver !

Bon , je ne vais pas vous faire l'injure de résumer plus avant l'intrigue d'un film culte entre les films cultes : soit vous l'avez vu et vous salivez déjà d'impatience à la perspective de le revoir sur grand écran, soit vous ne l'avez pas vu et il est impensable que vous passiez à côté de l'occasion ! Comédie d'horreur qui parvient à marier Tex Avery et Lovecraft dans un délire visuel constant, Evil Dead 2 (qui n'est pas la suite mais un remake du premier opus bénéficiant d'un budget supérieur permettant à Sam Raimi de concrétiser enfin ses idées les plus folles) vous entraîne sans faiblir dans un roller coaster filmique haletant, qui vous fera autant sursauter qu'hurler de rire. Et je ne peux pas conclure sans rendre hommage à la prestation unique de Bruce Campbell, qui trouva ici le rôle de sa vie, rôle qu'il réendossa dans deux suites et une série produite par Raimi himself.