LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

On n'est jamais à l'abri du meilleur… Le projet Utopia Cinéma Durable continue ! 400% son objectif initial déjà atteint, 80 000€ ! Mazette ! Une fin d'année sur les chapeaux de roue !
Drôle d’année que 2020… Nous vous souhaitons une très belle année 2021, qu’elle soit meilleure et moins confinée que la précédente, qu’elle vous apporte la santé, la réalisation de vos projets. Il nous revient à tous de bâtir des alternatives solidaires, durables, respectueuses de l’humain et de nat...

Comme un cadeau de Noël à la planète ! Vous êtes-là ! Attention J-1 : il ne tient qu'à vous…
Lors de nos permanences, dans nos halls, sur les réseaux, il n'y a pas à dire vous êtes-là !Même sur Ulule : vous êtes-là ! sur https://fr.ulule.com/utopia-pont-sainte-marie/Par solidarité, pour soutenir un projet légitime, pour faire votre part ! WE DO OUR PART ! Parce qu'on ne peut pas laisser les...

Gébé, on arrête tout, on réfléchit / L'AN 01
Si, après avoir vidé votre PEL pour aider Utopia à concrétiser le projet de cinéma du futur à Pont Sainte Marie, il vous reste 3 sous d’épargne à dilapider dans la joie et la bonne humeur…On était très heureux de recevoir Pierre Carles à Utopia Borderouge, pendant le dernier festival du film gro...

lu dans BOX-OFFICE PRO : "Vers Troyes, Utopia fait appel au financement citoyen"
Le réseau indépendant, qui a obtenu le permis de construire le 19 octobre, a lancé une vaste campagne de financement participatif pour son projet de cinéma à Pont-Sainte-Marie, dans l’Aube.« Il est temps que le cinéma passe au vert ! » Déterminée, Anne Faucon a décidé de franchir une nouvelle ét...

LES SORCIÈRES D’AKELARRE

Pablo AGÜERO - Espagne / Pays Basque 2020 1h30mn VOSTF - avec Alex Brendemühl, Amaia Aberasturi, Daniel Fanego, Garazi Urkola, Yune Nogeiras... Scénario de Pablo Agüero et Katell Guillou. Récompensé par 5 Goya 2021 (l’équivalent de nos César en Espagne).

Du 22/09/21 au 19/10/21 à Toulouse (Borderouge)

LES SORCIÈRES D’AKELARRE« La sorcière incarne la femme affranchie de toutes les dominations, de toutes les limitations ; elle est un idéal vers lequel tendre, elle montre la voie. » (Mona Chollet dans Sorcière, Ed La Découverte)

Ana, Katalin et leurs amies ont la joue fraîche, le rire facile et l’œil qui brille. Elles ont quoi… quatorze, quinze ans à tout casser ? Jeunes, insouciantes, libres, elles se sont donné rendez-vous une nuit pour aller danser dans la forêt, au clair de lune, à un jet de pierre de leur village côtier, déserté par les hommes partis pour de longs mois de pêche. Une certaine idée du bonheur et de la liberté, pour des jouvencelles qui échappent pour un temps à l’autorité des pères et des maris. Mais à l’aube, des hommes en armes traquent, arrêtent et jettent au cachot Ana, Katalin et leurs amies. Ordre du Roi.
Nous sommes au début du xviie siècle. Plus précisément en 1609. L’épisode relaté évoque un fait historique bien réel : l’envoi en mission par Henri IV du magistrat Pierre de Rosteguy de Lancre, afin de « purger le pays de tous les sorciers et sorcières sous l’emprise des démons ». On rapporte en effet de nombreux faits de sorcellerie qui se commettraient en Labourd (l’actuelle région de Bayonne) et qui impliqueraient des dizaines de femmes ou filles de marins livrées à elles même (les marins basques naviguaient alors jusqu’aux confins septentrionaux de Terre Neuve). Pierre de Lancre prend sa mission très au sérieux – il n’est pas dit qu’il se laissera duper par Lucifer. Il a à sa disposition mille moyens de faire avouer les sorcières, dont évidemment la torture, dont il use avec une gourmandise suspecte. Mais surtout, au-delà des aveux, ce qu’il espère, ce qui le fascine, c’est la description détaillée du sabbat endiablé (le fameux « akelarre », en basque) au cours duquel il suspecte les filles d’avoir offert corps et âmes au Démon. Comprenant rapidement que leur cause est entendue, leur sort scellé avant d’avoir été jugées, que l’envoyé du Roi les a décidées coupables, les supposées sorcières ne voient d’issue que dans le retour des hommes, à quelques lunes de là. Jouant la montre, elles décident d’offrir à Pierre de Lancre l’objet de sa convoitise : le récit fascinant, avec moult détails, de la supposée fête orgiaque – et même, pourquoi pas, lui proposer d’y assister ?

Pablo Agüero dresse, à travers cet impeccable huis-clos carcéral, à la lisière du fantastique, un tableau esthétiquement superbe, remarquablement en phase avec l’affirmation du féminisme moderne. Les femmes aux corps jeunes et libres, dont les habits blancs et volatils sont magnifiés par les flammes, écrasent de leur vitalité les hommes d’église venus les condamner, enfermés dans leurs habits lourds et sombres, leurs secrets inavouables, leurs désirs inassouvis et leurs frustrations pathétiques.

Jeudi 26 août à 21h à Tournefeuille, la séance sera suivie d’une rencontre avec le réalisateur Pablo Agüero, animée par Adèle Cassigneul, universitaire chercheuse en littérature, et en présence des musiciennes du film, Aránzazu Calleja et Maite Arroitajauregi du collectif Mursego. Places disponibles dès le 7 août aux tarifs habituels ou en ligne sur billetweb.fr. En partenariat avec le Muséum de Toulouse, dont l’exposition Magies Sorcelleries est indispensable et complémentaire au film. La librairie La Préface de Colomiers tiendra une table autour de cette même thématique à partir de 19h45 dans le hall du cinéma.

L’exposition Magies-Sorcelleries au Muséum de Toulouse : une forêt inquiétante, une éclipse de lune, un vol de corneille, un loup hurlant à la lune. Le décor est planté. La magie, telle que nous l’imaginons, recouvre pourtant bien des significations et des pratiques. Mais toujours, elle cherche à donner un sens aux événements, à transcender la réalité pour expliquer l’inexplicable. Le Muséum de Toulouse s’est associé au musée des Confluences de Lyon pour proposer une exposition originale, captivante, enchanteresse et pour tout dire… magique ! A découvrir jusqu’au 2 janvier 2022.