LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

On n'est jamais à l'abri du meilleur… Le projet Utopia Cinéma Durable continue ! 400% son objectif initial déjà atteint, 80 000€ ! Mazette ! Une fin d'année sur les chapeaux de roue !
Drôle d’année que 2020… Nous vous souhaitons une très belle année 2021, qu’elle soit meilleure et moins confinée que la précédente, qu’elle vous apporte la santé, la réalisation de vos projets. Il nous revient à tous de bâtir des alternatives solidaires, durables, respectueuses de l’humain et de nat...

Comme un cadeau de Noël à la planète ! Vous êtes-là ! Attention J-1 : il ne tient qu'à vous…
Lors de nos permanences, dans nos halls, sur les réseaux, il n'y a pas à dire vous êtes-là !Même sur Ulule : vous êtes-là ! sur https://fr.ulule.com/utopia-pont-sainte-marie/Par solidarité, pour soutenir un projet légitime, pour faire votre part ! WE DO OUR PART ! Parce qu'on ne peut pas laisser les...

Gébé, on arrête tout, on réfléchit / L'AN 01
Si, après avoir vidé votre PEL pour aider Utopia à concrétiser le projet de cinéma du futur à Pont Sainte Marie, il vous reste 3 sous d’épargne à dilapider dans la joie et la bonne humeur…On était très heureux de recevoir Pierre Carles à Utopia Borderouge, pendant le dernier festival du film gro...

lu dans BOX-OFFICE PRO : "Vers Troyes, Utopia fait appel au financement citoyen"
Le réseau indépendant, qui a obtenu le permis de construire le 19 octobre, a lancé une vaste campagne de financement participatif pour son projet de cinéma à Pont-Sainte-Marie, dans l’Aube.« Il est temps que le cinéma passe au vert ! » Déterminée, Anne Faucon a décidé de franchir une nouvelle ét...

MOIS DE L’ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN HAUTE-GARONNE : mardi 9 novembre à 18h à Utopia Borderouge, Coopération, et si on s’inspirait de la nature ? Faire dialoguer scientifiques, spécialistes du vivant et acteurs de l’ESS. Avec Marc Deconchat, directeur de recherche en écologie des paysages, Leslie Faggiano, docteure en biologie, Symbiosphère, Frédéric Mathis, Fondation être, association 3PA, Gérard Rey, Association Les Jeunes Handicapés, Julie Talbot, Maison de l’Avenir de Saint-Gaudens, La Volte, collectif de structures de l’ESS (sous réserve). Entrée libre sur réservation, à retirer au cinéma ou en ligne utopiaborderouge.festik.net - Réservations valables au plus tard 15 mn avant le début de la séance.

L'INTELLIGENCE DES ARBRES

Julia DORDEL et Guido TÖLKE - documentaire Allemagne 2017 45mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

L'INTELLIGENCE DES ARBRESCo-réalisé par Julia Dordel, née en Allemagne et diplômée en « sciences de la forêt » de l'Université de Colombie britannique à Vancouver (Canada), le film envisage les arbres comme des membres d'une famille, connectés entre eux et qui s'occupent les uns des autres. « J’avais une grande admiration pour les merveilles de la nature », explique la réalisatrice. « Mais par dessus tout, je me suis dit : c’est quelque chose que tout le monde, que chacun d’entre nous, doit savoir. Cette connaissance incroyable que nous, les scientifiques, avons sur le monde dans lequel nous vivons doit être partagée avec tous ! »

Son documentaire donne la parole à plusieurs intervenants. En tout premier lieu Peter Wohlleben, l'ingénieur forestier allemand auteur du best-seller La Vie secrète des arbres qui a émerveillé les amoureux de la nature et s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires. Outre ce témoignage capital, le film rend notamment compte des recherches d'une ancienne forestière devenue professeure d'écologie forestière à l'Université de Colombie britannique, Suzanne Simard. Elle explique avoir constaté que dans une forêt, « tous les arbres emmêlaient leurs racines en un immense réseau souterrain unique et commun à tous ». Son équipe de chercheurs, raconte-t-elle, a « découvert que des molécules de carbone circulaient d'un arbre à l'autre » tout comme des molécules d'azote, de phosphore ou d'hydrogène. Ces échanges se font par l'intermédiaire du mycélium, des réseaux de filaments formés par des champignons qui sont en contact avec les racines des arbres. Ce vaste réseau souterrain, sorte d'« internet de la forêt » (« wood wide web » en anglais), permet aussi aux arbres de délivrer des signaux chimiques en cas de peur ou autre stress, précise Suzanne Simard.
Cette vision de la forêt implique d'autres notions, comme celle d'« arbres-mères », de vieux arbres grâce auxquels les plus jeunes se branchent sur le réseau commun. « Le docteur Simard et Peter Wohlleben suggèrent que nous laissions les arbres se développer de façon naturelle, entre espèces différentes (par opposition aux monocultures), leur permettant de vieillir et de cultiver leur progéniture (par opposition à les couper tous au même âge) et globalement que nous les traitions avec plus de respect en acceptant que ce sont des êtres individuels et pas seulement des objets, des produits industriels. » Julia Dordel