LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

On n'est jamais à l'abri du meilleur… Le projet Utopia Cinéma Durable continue ! 400% son objectif initial déjà atteint, 80 000€ ! Mazette ! Une fin d'année sur les chapeaux de roue !
Drôle d’année que 2020… Nous vous souhaitons une très belle année 2021, qu’elle soit meilleure et moins confinée que la précédente, qu’elle vous apporte la santé, la réalisation de vos projets. Il nous revient à tous de bâtir des alternatives solidaires, durables, respectueuses de l’humain et de nat...

Comme un cadeau de Noël à la planète ! Vous êtes-là ! Attention J-1 : il ne tient qu'à vous…
Lors de nos permanences, dans nos halls, sur les réseaux, il n'y a pas à dire vous êtes-là !Même sur Ulule : vous êtes-là ! sur https://fr.ulule.com/utopia-pont-sainte-marie/Par solidarité, pour soutenir un projet légitime, pour faire votre part ! WE DO OUR PART ! Parce qu'on ne peut pas laisser les...

Gébé, on arrête tout, on réfléchit / L'AN 01
Si, après avoir vidé votre PEL pour aider Utopia à concrétiser le projet de cinéma du futur à Pont Sainte Marie, il vous reste 3 sous d’épargne à dilapider dans la joie et la bonne humeur…On était très heureux de recevoir Pierre Carles à Utopia Borderouge, pendant le dernier festival du film gro...

lu dans BOX-OFFICE PRO : "Vers Troyes, Utopia fait appel au financement citoyen"
Le réseau indépendant, qui a obtenu le permis de construire le 19 octobre, a lancé une vaste campagne de financement participatif pour son projet de cinéma à Pont-Sainte-Marie, dans l’Aube.« Il est temps que le cinéma passe au vert ! » Déterminée, Anne Faucon a décidé de franchir une nouvelle ét...

DANSER SA PEINE

Valérie Müller - documentaire France 2020 1h - Grand Prix Documentaire National au FIPADOC 2020.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

DANSER SA PEINEÀ la prison des Baumettes, le chorégraphe Angelin Preljocaj, anime pour la première fois un atelier de danse avec des détenues. Son objectif ? monter un spectacle inédit, qui sera donné devant des centaines de personnes, au Pavillon noir d’Aix-en-Provence et au festival international de Montpellier. Valérie Müller, déjà réalisatrice de POLINA, DANSER SA VIE, que vous avez pu découvrir à Utopia en 2016 a suivi la troupe pendant quatre mois, des premières répétitions jusqu’à l’exultation des représentations. Elle capte avec une immense délicatesse les émotions mouvantes de ces apprenties danseuses. Malika, Annie, Sylvia, Sophia et Litale se livrent sur la dureté de leur détention, alors la danse, dans leur quotidien fait de restrictions et de contraintes, est « un pied de nez aux barreaux », résume Sylvia.
Dès les premières séquences, la libération des corps est tangible, filmée par une caméra sensuelle et pudique à la fois, qui excelle aussi à capter la reprise de la confiance, l’émergence du plaisir. D’un même mouvement, la danse et la prise de parole semblent peu à peu émanciper ces femmes de leur statut de détenues. Car dans ce film délicat et émouvant, la question du regard est centrale. Il y a d’abord celui que pose sur elles Angelin Preljocaj, si humain, si confiant, qui les pousse à « briser le plafond de verre ». Celui de la réalisatrice, aussi, empathique et bienveillant, qui rompent les carcans et nous ferait presque oublier que ces femmes sont incarcérées. L’atelier et le tournage les préparent à se réapproprier leur être, leur image, à se projeter dans l’avenir. Les dernières images, tournées en bord de mer, les montrant cheveux au vent, yeux tournés vers l’horizon, le figurent de la plus belle des manières.
D’après Télérama.

Le 23 novembre à 20h, à la Maison de la Citoyenneté Ouest, 8 bis avenue du Parc à Toulouse, rencontre-débat autour de plusieurs témoignages d’anciens détenus et d’intervenants en prison, animée par Philippe Leconte, ancien professeur de Sciences Sociales en Classes préparatoires et délégué régional des visiteurs de prison.

Jeudi 25 novembre à 20h30 à Tournefeuille, en collaboration avec le Groupe Local de Concertation Prison (GLCP) de Toulouse. Séance unique suivie d’un débat sur la condition carcérale et sur le thème des Journées Nationales Prison 2021 La prison, une communauté à part ? Places disponibles dès le 1er novembre au cinéma ou sur billetweb.fr, tarif unique 4,50 €.