LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Install-party samedi 18 juin à Tournefeuille
Vous voulez déconfiner durablement vos ordinateurs ? Envie de découvrir une informatique libre, éthique et accessible ? Vous vous sentez une affection naissante pour les gnous et les pinguins ? L’association Toulibre vous propose de venir découvrir les Logiciels Libres, et comme le premier pas v...

Sous l'aile des Anges, et le regard de Terrence Malick
Chers spectateurs, parfois je viens vous voir dans les salles afin de vous rencontrer en direct, d’échanger avec vous, de vous raconter les croustillantes anecdotes de l’exploitante du cinéma aguerrie et acharnée que je suis. C’est tellement profitable les séances collectives, c’est du cinéma. Telle...

L'œil et la Plume : retour critique de LITTLE PALESTINE / D.E.F.I. prod
Basée au Mirail, l’équipe de D.E.F.I PRODUCTION s’est donner pour nouvelle mission d’accompagner des groupes de jeunes à la découverte d’autres cinémas, d’autres films, dans d’autres salles… Plus ou moins régulièrement nous aurons des retours, écrits, filmés, radios, de ces découvertes.... Lire ...

LE DOMOVOÏ - bistrot d'Utopia Borderouge - est (enfin !) ouvert !
« Génie familier de la maison, Domovoï est originellement celui du feu du foyer. Il se fonde sur l’usage de déposer dans la nouvelle maison un feu pris dans la précédente et sur celui d’offrir au domovój, chaque 28 janvier, un pot de gruau recouvert de braises. » Merci Wikipédia, on en sait à pr...

SALÒ ou les 120 journées de Sodome

Écrit et réalisé par Pier Paolo PASOLINI - Italie 1975 1h57mn VOSTF - avec Paolo Bonaccelli, Giorgio Cataldi, Uberto Paolo Quintavalle... Musique d’Ennio Morricone - Interdit aux moins de 16 ans, vivement déconseillé aux âmes hyper-sensibles - VERSION RESTAURÉE.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

SALÒ ou les 120 journées de SodomeLibrement adapté de l’œuvre de Sade Les 120 journées de Sodome, c’est le dernier film de Pasolini, qui sera assassiné moins de deux mois avant sa sortie en salle à Rome. Son dernier film et le plus polémique, le plus sulfureux, le plus profondément dérangeant.

Dans la République fasciste de Salò, entre 1943 et 1945, les détenteurs du pouvoir (un banquier, un magistrat, un duc et un évêque), réunis dans un château hors du temps, font subir les pires sévices à un groupe de jeunes gens, matériel humain que leur procurent les miliciens qui sont à leur solde.
Le sadomasochisme de Sade est ici utilisé pour représenter ce que le pouvoir peut faire du corps humain : trafic, réification des corps, annihilation de la personnalité de l’autre. C’est donc un film sur l’horreur du pouvoir lorsqu’il est totalement arbitraire.
Salò est à l’opposé des plaisirs sensuels célébrés par Pasolini dans la trilogie de la vie. Salò est le versant noir de la trilogie, il pourrait être comme les supplices de l’enfer, le panneau de droite du Jardin des délices de Jérôme Bosch. Dans un accès de pessimisme irrémédiable, Pasolini refuse à ses spectateurs le plaisir pour lui fallacieux qu’ils attendent du cinéma. Les fascistes de Salò n’ont pas écrit une page horrible mais désormais tournée de l’Histoire, une page qu’on ne relirait que pour se sentir soulagé de vivre présentement. Non, « ce n’est pas tant le souvenir de cette époque qui m’a inspiré que le spectacle du monde actuel… la violence sans précédent exercée aujourd’hui sur les corps. »
Le film est incontestablement éprouvant mais c’est une expérience inouïe et magnifiquement bouleversante.