mercredi, septembre 26 2018

Utopia, mon amour !

Courrier reçu de Bernard et Véronique.

Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?
Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en famille pour accéder à Utopia et à la Manutention est aujourd’hui interdite dès la tombée du jour sur décision municipale pour préserver un peu plus qu’un carré de pelouse que des chiens indigents et mal intentionnés grattèrent une nuit sans lune pour enterrer leur os. On hésita paraît-il : fusiller douze chiens otages à la SPA ou fermer le passage. On ferma le passage . « C’était pourtant merveille, m’écrivait-il, au coucher du soleil, nous qui sommes depuis des lustres accablés de laideur aux entrées de nos zones industrielles de se rincer l’œil en longeant la muraille du Palais des Papes, joli prélude au plaisir que l’on peut prendre à fréquenter ensuite ce cinéma en tout point exceptionnel lui aussi…

Alors, bien sûr, je signe votre pétition des deux mains tant je vous dois, en ce qui me concerne, bien plus qu’une signature. En témoigne, en forme de clin d’œil amical, cette petite anecdote qui dit tout sur l’attachement que nous portons à ce cinéma. 

 http://www.cinemas-utopia.org/U-blog/avignon/public/388/ne_regardez_pas_la_camera.jpg

Lourdes et ses miracles (Jean Rouqier - 1955)

Lire la suite...

page 2 de 2 -