lundi, avril 30 2018

Séances bébé

vierge_et_l__enfant.jpg
 

 

Lire la suite...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS

sourds_et_mal.jpeg
 

 

Lire la suite...

mardi, avril 3 2018

A PART OF US

part_of_us2.jpg
 

Ou une odyssée photographique et toponymique à travers les USA, qui permet de se plonger dans les origines internationales de ce pays. Elle débutera à Amsterdam dans l’État de New York le 5 juin et s’achèvera à Avignon en Californie. Entre temps elle passera par Naples, Paris, China…
Réalisée par le photogtaphe Filipe da Rocha. 

 

Lire la suite...

vendredi, janvier 26 2018

UNE CARTE UTOPIA ?

Oui, vous avez bien lu, je parle bien d’une carte de cinéma Utopia. Vous en rêviez, on s’en doute bien. Mais comme rien n’est vraiment gratuit ou illimité dans ce dur monde de l’exploitation cinématographique (ou même ailleurs, il me semble…) on vous donne une explication. Si cette carte que nous avons éditée existe bel et bien, elle n’est pas pour vous… même si elle existe grâce à vous !
 

carteutopi-1.jpg
 

 

Lire la suite...

VENIR À UTOPIA… TOUS LES PARKINGS ET LEURS PRIX

carte-1.jpg
 

 

Lire la suite...

mardi, juillet 25 2017

100 pour 1

L’association 100 pour 1 dans le Vaucluse et environ met en place une action concrète pour refuser que des familles avec des enfants soient laissées à la rue.
Elle procure gratuitement un logement à des familles et les accompagne pour une durée indéterminée. Ce sont actuellement des familles sans papiers, migrantes, qui n’ont pu obtenir l’asile et qui ont épuisés toutes les voies de recours. 100 adhérents se groupent et versent chacun 5 euros par mois pendant 2 ans au plus pour abriter gratuitement la famille. Un groupe de soutien local est constitué pour épauler chaque famille dans son effort d’adaptation (travail, santé, droits sociaux, école, parrainage…) en lien avec les associations et organismes partenaires engagés.
Pour plus d’informations :
Association 100 pour 1 Avignon et environ
215, rue Colette 84200 Carpentras
100pour1avignon@gmail.com
06 32 72 59 70 Avignon
06 72 27 85 28 Carpentras

mercredi, juin 21 2017

ATELIER Chroniques Cinéma Utopia

http://db.radioline.fr/pictures/podcast_ccc61dc177d1c46f63beebc8eec37c98/logo200.jpg

Le cinéma Utopia d’Avignon accueille des collégiens pour la projection d’un film et leurs propose, sur plusieurs séances dans leur établissement, de réfléchir sur ce film et de poser les bases de la chronique audio qu’ils enregistrent à l’issue de l’atelier. Ce travail de réflexion et d’enregistrement est assuré dans l’établissement par l’auteur Romain Mercier. Les chroniques sont diffusées sur Internet, ainsi que sur Radio Campus Avignon. Les participants sont donc de vrais journalistes en herbe.

Lire la suite...

dimanche, octobre 2 2016

TWAVOX

http://www.cinemas-utopia.org/U-blog/avignon/public/images/twavox_carre_.JPGLes salles 1 et 2 de La Manutention, ainsi que notre salle République sont maintenant accessibles aux personnes avec handicap visuel et/ou auditif, grâce à la solution Twavox.
La particularité de l’application Twavox (créée et developpée par Joseph Zira, lui-même malentendant) est de vous permettre de venir au cinéma en toute indépendance et en toute discrétion, pour n’importe quelle séance dans ces salles, le dispositif fonctionnant sur votre propre tablette ou téléphone portable et casque d’écoute. 

MODE D’EMPLOI

ETAPE 1: avant de venir au cinéma
Il vous faut avant tout télécharger l’application Twavox sur votre téléphone, qui est gratuite et compatible avec Apple et Android (pas encore Windows). 
Il faut ensuite vous assurer que la batterie de votre téléphone soit chargée au maximum : l’application est assez gourmande en énergie, soyez donc prévoyant pour ne pas avoir de coupure au milieu du film !

ETAPE 2 : une fois au cinéma
Cela se passe comme d’habitude : vous venez nous saluer à la caisse, vous prenez votre ticket aux tarifs habituels, nous vous indiquons la salle et vous pouvez tranquillement vous y installer.

ETAPE 3 : dans la salle
La première chose à faire est de vous asseoir confortablement à la place de votre choix. 
Vous pouvez ensuite sortir votre téléphone ou tablette numérique et : 
Passer en mode avion (pour être sûr de ne pas être dérangé et de ne pas déranger les autres par une sonnerie intempestive) pour ensuite vous connecter au Wifi mis en place spécialement pour le dispositif Twavox. Chacun des réseaux porte le nom de la salle, à savoir Twavox_salle_1 pour la salle 1, Twavox_salle_2 pour la salle 2 et Twavox_salle_5 pour la salle République.

ATTENTION : une fois que vous êtes connecté au Wifi, il vaut mieux ne plus bouger votre téléphone dans tous les sens, vous risqueriez de perdre la connection ! Vous pouvez enfin ouvrir l’application Twavox, et choisir l’option qui vous intéresse :
•  Le renforcement sonore pour les malentendants, avec un casque, de préference un casque fermé. Disponible sur tous les films. 
•  L’audio-description pour les malvoyants / malentendants, avec un casque fermé pour vous isoler de fond sonore de la salle.
•  Les sous-titres pour malentendants.

mercredi, février 24 2016

Le quartier autour de La Manutention va se retrouver dans les années à venir en grand chantier.

L’ancienne prison, alors que le projet définitif n’est pas encore dévoilé, devrait être réaménagée et le Verger d’Urbain V devrait quant à lui arborer plus rapidement un nouveau visage.
À cette fin des fouilles y ont été accomplies et ont révélées que le sol était empoisonné, le lieu ayant servi jadis à la fabrication de cloches…
Ce jardin pour ceux qui ne le connaîtraient pas est dans le prolongement de la Cour Casarès devant le cinéma. Plus proche du terrain vague, il est aujourd’hui, pour des raisons de sécurité, devenu interdit au public. Interdit ? pas complètement puisque vous le longez, pour aller ou repartir de La Manutention, le long d’une palissade sur un passage cimenté, inondé les jours de pluie puisque le maçon avait dû égarer son niveau d’eau le jour de la réalisation… mais ceci est une autre histoire…
Ainsi donc l’autre jour, il y avait une réunion à la mairie pour présenter le projet de réaménagement du Verger ainsi que du Potager de Benoît XII, le jardin du dessus accolé au Palais.
Renouer avec la période papale semble être la fibre de ce projet de réhabilitation du Potager de Benoit XII qui permettrait au touriste une visite cohérente du Palais, et de ses deux jardins recréés pour l’occasion : Le jardin du Pape et celui du Palais. 

Nous sommes en revanche bien plus perplexes sur la réorganisation du Verger.
Le projet en ferait effectivement un espace complexe, un bel endroit pour les passants, probablement en harmonie avec les jardins supérieurs. Mais voilà, ce lieu resté en friche pendant des décennies, était, peut-être justement grâce à cela, devenu un lieu de rencontres et de vie locale. Sans parler de Jean Vilar discutant avec le public lors des premiers Festival, il y a eu dans cet espace des concerts, des projections, des repas de voisins, des assemblées générales lycéennes, étudiantes, des enfants qui pique-niquent après avoir vu un film chez nous, des débats, des spectacles pendant le Festival… et nous en passons. Ce lieu, sans enjeu (c’est Utopia qui, avec plaisir, ouvre et ferme les grilles depuis vingt bonnes années !) était en fait un lieu ouvert à tous, un lieu partagé. Si le refaire paraît une nécessité, ne pourrions-nous pas repartir de l’histoire contemporaine pour penser un projet ? Après tout il n’y a probablement pas de période historique plus méritante que d’autres et aujourd’hui n’est-il pas l’histoire de demain ?

Puisque nous y sommes, nous avons reçu un petit texte du groupe T.à.C que nous vous communiquons ci-dessous…
 

Laissez parler les petits jardins …

En ce lundi 1er février de l’an 2016, ils sont une centaine venue boire le petit-lait d’une messe toute contemporaine, l’opération de com annonçant l’hypothèse du vaste chantier de restauration, des jardins du Palais des Papes. Un parterre de chercheurs surplombé d’une estrade où siègent quelques élus, a mission de rendre publique les avancées du projet ; dont la presse se pâmera les jours suivant.

Sans coup férir l’assemblée est propulsée entre le XIe et le XIVe siècle, date de création des jardins disparus. Si fouilles et archives n’ont pas permis d’établir une image précise de leur organisation, trois espaces se détachent nettement et caractérisent l’hypothèse de travail : le jardin du Pape, déambulatoire prompt à la méditation ; au même niveau les jardins du Palais, espace destiné aux visiteurs de la papauté ; en contre-bas le dit Verger, qu’Urbain V aménage comme espace de repos. En somme nous pourrions grommeler, vivre comme un pape, Dieu que ça avait du bon !
Restituer des ambiances, des pratiques, plutôt que reconstituer, c’est le fil que les chercheurs se sont appliqués à tisser. Une vue plongeante en 3 dimensions dévoile enfin l’ébauche du projet. L’esquisse décline de façon harmonieuse les trois ambiances historiques. Le tout apparaît dans la fraîcheur du crayonné et des couleurs apposées. C’est beau, la salle est conquise… Quand soudain depuis l’assemblée, un grincement se fait entendre : 

- Les jardins vont-ils communiquer entre eux ?! (jardins du haut et du bas)
- Non… C’est un problème de gestion 
- Ah… ? 

La même question sera déclinée à deux reprises. Réponse similaire, le soufflet retombe. La grande ambition du projet achoppe sur sa partie honteuse. Elle attribue 7/10 de l’espace réaménagé aux visiteurs du Palais, les 3/10 restants au petit peuple d’Avignon ; sans passerelle ni lieu de jonction. La gêne est palpable dans les rangs des concepteurs, la présentation ayant pompeusement mis l’accent sur l’unité de l’aménagement. 

Alors qu’ici l’occasion de gagner un peu sur les murs du Palais est à portée de main, on stratifie, on compartimente, pour le doux ronron de la billetterie. Votre erreur gente concepteur est, de ne pas comprendre que l’investissement n’en serait que plus bénéfique s’il inclut un projet vivant, c’est à dire la possibilité de circuler entre les jardins, à la différence d’une logique mortifère de gestion des flux.
Le groupe T.à.C  Section écriture.  
toutacoup@gmx.fr

vendredi, juin 26 2015

Le restaurant La Manutention

logo resto La manutention

Tout est fait maison !

Pour la période Festival
Ouvert tous les jours
de 10h à minuit.

Repas servis de 12h à 15h et de 19h à 23h.

Assiettes composées végétariennes avec des légumes de La Barthelasse, gaspacho, gnocchis frais, pièces de viande bio…
Et des desserts, de la glace artisanale aux fameux fondants au chocolat !

Sinon toute la journée pour une petit faim, grignotage salé et sucré. Vins, bières, cafés, jus de fruits… bio.

La salle est climatisée 
et la terrasse, derrière 
 

- page 2 de 3 -