MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif). PASS CAMPUS : 3,50 euros. Paiement CB, Chèque ou Espèces.

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA 305 DU 15 DÉCEMBRE 2021 AU 25 JANVIER 2022 ( À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 305 DU 15 DÉCEMBRE 2021 AU 25 JANVIER 2022 ( À TÉLÉCHARGER)...

LA GAZETTE UTOPIA DU 3 NOVEMBRE AU 14 DÉCEMBRE 2021 ( À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA DU 3 NOVEMBRE AU 14 DÉCEMBRE 2021 ( À TÉLÉCHARGER)...

LA GAZETTE UTOPIA DU 22 SEPTEMBRE AU 2 NOVEMBRE 2021 ( À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA DU 22 SEPTEMBRE AU 2 NOVEMBRE 2021 ( À TÉLÉCHARGER)...

LA GAZETTE UTOPIA DU 18 AOÛT AU 21 SEPTEMBRE ( À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA DU 18 AOÛT AU 21 SEPTEMBRE ( À TÉLÉCHARGER)...

  • À NOS ENFANTS

    Elles sont mère et fille et pourtant un gouffre les sépare. Véra, la mère, ardente défenseuse des droits et des libertés et résistante contre la dictature militaire brésilienne, est passée dans sa jeunesse par la prison, la torture puis l’exil. Vera est une femme tolérante qui croit aux vertus du dialogue, aux acquis de la démocratie. Elle reste aujourd’hui ardemment attentive au monde et engagée dans les causes humanistes. Forte de son passé politique, elle dirige aujourd’hui un orphelinat qui... (lire la suite)

  • C’EST TOI QUE J’ATTENDAIS

    « Je me sens bien seule et je ferme ma gueule quand, autour de moi, toutes les cigognes frappent aux portes, sont passées par là. J’ai envie de hurler, j’ai envie de pleurer, je m’accroche à ton cou. Qu’est-ce qu’ils font les autres ? Qu’est-ce qu’ils ont les autres de plus que nous ? » Directement évoquée par l’un des protagonistes du film, cette chanson du duo Brigitte, Je veux un enfant, résonne avec une poignante acuité au cœur de C’est toi que j’attendais, le film documentaire de Stéphanie ... (lire la suite)

  • ENQUÊTE SUR UN SCANDALE D’ÉTAT

    Une villa « pieds dans l’eau » sur une plage à Marbella, hors saison. Un gars tendu, qui passe un coup de fil, vautré sur un lit, ou fait nerveusement les cent pas d’une chambre à une terrasse en scrutant l’horizon. La lumière est plutôt froide, il passe du cadre d’une porte à celui d’une fenêtre en grillant cigarette sur cigarette. Il se précipite vers la plage à la rencontre de la noria de zodiacs et de fourgons qui s’y sont donné rendez-vous, assiste au déchargement express de centaines de co... (lire la suite)

  • GREAT FREEDOM

    Hasard des programmations, le Memorial de la Shoah à Paris propose actuellement et jusqu’à fin mars une formidable exposition sur la déportation homosexuelle, trop longtemps la grande oubliée des opérations commémoratives. Un acte fort alors qu’il y a encore peu, certains membres d’associations de déportés s’opposaient à que soient célébrée, lors de la journée nationale du souvenir de la déportation, la mémoire des victimes homosexuelles. Mais ce qui reste encore largement méconnu, et qui demeu... (lire la suite)

  • H6

    H6, un titre aussi court qu’intrigant pour un film magistral ! Il vous cueille à la gorge sans crier gare, immédiatement captivant. À jamais ses personnages resteront gravés dans les mémoires telles d’ineffables rencontres. La toute jeune réalisatrice Ye Ye réussit pour sa première œuvre à retranscrire à l’écran tout ce qui fait la singularité de son immense pays d’origine, elle nous donne à ressentir les pulsations de son cœur, nous propulse dans ses secrets dessous, ses fragilités. Dépaysement... (lire la suite)

  • ILLUSIONS PERDUES

    La rentrée cinéma est décidément placée sous le signe de Balzac. Tout juste après Eugénie Grandet, réalisé par Marc Dugain, voici Illusions perdues, signé Xavier Giannoli. Les deux romans font évidemment partie de la grande œuvre de Balzac, qu’il avait intitulée La Comédie humaine, dans laquelle il se proposait de croquer ses contemporains, leurs ambitions, leurs espoirs, leur illusions, mais aussi leurs paradoxes, leurs travers, leurs hypocrisies… Avec Illusions perdues, nous sommes pendant la... (lire la suite)

  • ILS SONT VIVANTS

    Ne vous fiez pas à son apparence svelte et rangée. C’est une bombe ! Ou plutôt un bulldozer… Oui vraiment, Béatrice (Marina Foïs, magnétique) est un bulldozer, comme toutes ces femmes qui se sont forgé une carapace face à l’adversité du quotidien, vivant à cent à l’heure pour raccourcir d’un coup de bagnole nerveuse les distances entre leur boulot et leur foyer. Son boulot ? Elle fait partie de celles qu’on appelle les invisibles, qui ne le sont pourtant jamais pour ceux qu’elles épaulent. Aide... (lire la suite)

  • LA FILLE INCONNUE

    Tous ceux qui identifient les Dardenne à un cinéma naturaliste, social, misérabiliste, ouvriront peut-être enfin les yeux (il serait temps) en découvrant leur magnifique et bressonien La Fille inconnue. Rien n’est plus travaillé, précis, minutieusement sculpté, intelligemment formaliste et moralement complexe que le cinéma des frères liégeois. Leur dynamo est cette fois-ci le docteur Jenny Davin, une jeune généraliste qui refuse un soir d’ouvrir sa porte à une jeune femme en détresse parce que ... (lire la suite)

  • LE TEST

    Attendez, ne partez pas… ne dites pas « oh non ! », ne pensez pas « ils vont pas s’y mettre aussi, à Utopia ! », ne croyez pas que c’est un film dans l’air (contaminé) du temps. Car il ne s’agit pas d’un PCR, ni d’un antigénique… Souvenez-vous : il n’y a pas si longtemps, le test était benoîtement, paisiblement, d’alcoolémie ou de grossesse, selon les affinités, les besoins ou les envies. Celui qu’Annie trouve dans le panier à linge est de la deuxième catégorie et elle en connait un rayon en ... (lire la suite)

  • LES JEUNES AMANTS

    C’est un film né sous une très belle étoile : celle de Solveig Anspach, qui avait commencé à travailler sur le scénario avant d’être rattrapée par la maladie. Une histoire qui lui tenait tout particulièrement à cœur car elle évoque un épisode de la vie de sa propre mère, tombée amoureuse d’un homme beaucoup plus jeune qu’elle. L’héritage n’était pas évident à assumer, mais Carine Tardieu a montré dans ses propres films (La Tête de maman, Du vent dans mes mollets, Otez-moi d’un doute) qu’elle ava... (lire la suite)

  • LES VOISINS DE MES VOISINS SONT MES VOISINS

    Truculent, pétillant… avec un zeste Prévert ! C’est sans doute le petit côté « cancre » assumé des réalisateurs qui y fait penser. On ne serait pas étonné, dans leur univers de tous les possibles, de voir les porte-plumes devenir oiseaux, ou de croiser un petit ramoneur de rien du tout et une bergère légère pourchassés par le méchant Roi Charles 5 et 3 font 8 et 8 font 16 de Takicardie… S’il se situe dans notre merveilleux monde moderne, ce film est truffé de références amoureuses au cinéma de l... (lire la suite)

  • LYNX

    Il est presque aussi rare que la panthère des neiges mais pas besoin de voyager jusqu’au Tibet pour tenter de l’apercevoir… Au cœur du massif jurassien, un appel étrange résonne à la fin de l’hiver. La superbe silhouette d’un lynx boréal se faufile parmi les hêtres et les sapins. Il appelle sa femelle. En suivant la vie de ce couple et de ses petits, nous découvrons un univers proche et pourtant méconnu… Une histoire authentique qui nous montre la vie extrêmement discrète du plus grand félin d’E... (lire la suite)

  • MEMORY BOX

    Dans ce film au titre évocateur, le couple d’artistes et cinéastes libanais Joanna Hadjithomas et Khalil Joreige, aussi précieux que rare sur nos écrans, interroge une nouvelle fois (après A perfect day en 2005, Je veux voir en 2008 et The Lebanese rocket society en 2012) la mémoire (et sa transmission) de leur pays meurtri, confrontée à un présent toujours incertain et chaotique. Au début de Memory box, nous sommes bien loin du Liban : à Montréal, une grand-mère et sa petite fille préparent ... (lire la suite)

  • MICHAEL CIMINO, UN MIRAGE AMÉRICAIN

    La première séquence, sur fond sonore de chants russes, nous plonge dans une vallée industrielle enneigée du centre des États Unis, précisément à Mingo Junction, dans l’Ohio. Les cinéphiles auront sans doute une impression de « déjà vu ». Ce tunnel, ces cheminées d’usine, on les reconnaît pour les avoir vus sur un écran, filmés en scope, c’est sûr. Pourtant, pendant 30 bonnes minutes, il ne sera pas question de cinéma, mais du déclin inexorable de cette petite ville sidérurgique, agonisant genti... (lire la suite)

  • POUPELLE

    Tout commence par une nuit d’Halloween un brin magique, une nuit de tous les possibles. Une nuit par laquelle un fantastique cœur brillant comme une luciole va fendre le ciel de la Ville Cheminée pour atterrir dans un tombeau de décombres… L’épopée ne va pas s’arrêter là puisque, pour mieux battre, un cœur a besoin d’un corps. Le voilà qui met toute son énergie pour se le façonner, attirant vers lui toutes sortes d’objets – pinceaux, tournevis, sandale, klaxon et même un bout de tissu rafistolé ... (lire la suite)

  • POUR TOUJOURS

    Parfois en France, on a la cinéphilie un peu snob. On a la fâcheuse tendance à mépriser ce qui pourrait paraître un peu trop joli, un peu trop romantique, pas assez tourmenté, pas assez cérébral. Ferzan Özpetek, cinéaste natif d’Istanbul mais italien d’adoption, en a fait les frais. Après deux premiers films d’auteur sélectionnés à Cannes à la fin des années 90, Hammam et Le Dernier harem, il s’est orienté vers un cinéma plus populaire qui a conquis le public transalpin, raflant à chaque fois de... (lire la suite)

  • UN AUTRE MONDE

    Un autre monde… titre ô combien subtil et ambigu qui laisse le champ à de multiples interprétations, d’autant plus dans le contexte actuel. S’agit-il d’un monde révolu qu’on laisse derrière soi ou de celui vers lequel on va, ou encore d’un autre rêvé qu’il faudra s’atteler à construire ? En tout cas cela pourrait bien être le dernier volet d’une trilogie entamée avec La Loi du marché qui mettait déjà en scène le monde du travail, de l’entreprise, plus que jamais en guerre (titre du précédent fil... (lire la suite)

  • VANILLE

    Vanille (Guillaume Lorin, France, 31 mn) Petite parisienne fraîchement débarquée pour les vacances en Guadeloupe, île d’origine de sa maman, Vanille plonge dans une aventure teintée de mystère, à la rencontre de personnages pittoresques et d’une fleur magique. Voilà des vacances qui promettent d’être riches en rebondissements ! Dans ce conte créole qui mêle animation et prise de vues réelles, Vanille apprend à connaître la Guadeloupe à travers ses légendes et traditions familiales. Et la petite... (lire la suite)

  • VOUS NE DÉSIREZ QUE MOI

    « Vous ne désirez que moi ». Une affirmation qui constate tranquillement ou qui cache une forme de supplication ? Le saurons-nous ? Malgré le témoignage de Yann, son dernier compagnon, Marguerite Duras restera ce mystère. Complexe, cachotière tout en montrant tout. Capable de commander au lieu de quémander. Tout est contradiction. Jusqu’à son phrasé aussi percutant qu’haché, presque claudiquant. En rupture perpétuelle, elle attaque pour ne pas se dévoiler. Une énigme qui en avançant s’opacifie v... (lire la suite)