LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Revoir le débat avec Pierre Carles et Philippe Lespinasse (Un bergé et deux perchés à l’Élysée)
Vendredi 4 janvier, Pierre Carles et Philippe Lespinasse venaient nous présenter leur film sur Jean Lassalle, « Un bergé et deux perchés à l’Élysée » que nous projetons jusqu’au 26 février. Merci à Jamila Jendari et Nicolas Beirnaert pour la captation de ce moment. UN BERGÉ ET DEUX PERCHÉS À L’É...

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Vendredi 6 DÉCEMBRE 2019 à 20h30

SOIRÉE-DÉBAT : ROYAUME-UNI, UN TOIT POUR TOUS ?


Organisée par le département d'Etudes Anglophones de l'Université Bordeaux-Montaigne
PROJECTION suivie d'une rencontre avec le réalisateur Paul SNG
Tarif unique : 4,50 euros
Prévente des places au cinéma à partir du Mardi 26 Novembre.

DISPOSSESSION

Paul SNG - documentaire GB 2017 1h23mn VOSTF -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

DISPOSSESSIONPaul Sng, réalisateur et producteur de films documentaires résidant à Edimbourg, filme la société britannique contemporaine du point de vue de ceux et celles qui subissent de plein fouet l’impact des politiques néolibérales et des mesures d’austérité imposées depuis 20 ans par les gouvernements successifs, tant travaillistes que conservateurs.

Dispossession pose une question centrale : que sont devenus les nobles idéaux de l’après-guerre, tel que celui d’assurer un toit pour tous ? A travers une enquête retraçant l’évolution des politiques de logement social depuis le tournant néolibéral impulsé par Margaret Thatcher dans les années 80, le film révèle comment l’État a orchestré le démantèlement du parc immobilier public, laissant le champ libre aux spéculations des promoteurs. La possibilité pour un locataire d’acquérir un logement social était une mesure phare du gouvernement Thatcher. Pourtant, si cette mesure, toujours appliquée, a ouvert l’accès à la propriété, le parc locatif est aujourd’hui réduit à peau de chagrin, en l’absence d’une volonté politique de compenser ces pertes en logements. Avec la transformation et l’embourgeoisement de quartiers convoités, ce sont des pans entiers de la mémoire ouvrière qui disparaissent, alors que les plus modestes sont chassés des centres urbains. Le transfert de l’immobilier public vers le privé, associé à la réduction des budgets des municipalités, incapables d’investir dans de nécessaires rénovations, achève d’assurer la domination sans partage des investisseurs privés.
Résidents, personnalités politiques, membres de conseils municipaux, bailleurs sociaux et architectes apportent dans le film leur vision sur ce qui ressemble fort à une stratégie délibérée de précariser encore davantage les plus pauvres.