LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Savez-vous quel est le point commun entre le Linky et le RGPD ? L’exploitation des données personnelles.
Le règlement général pour la protection des données (RGPD) applicable en Europe depuis le 25 mai 2018 concerne le traitement et la circulation des données à caractère personnel, sur lesquelles les entreprises s’appuient pour proposer des services et des produits. Les données personnelles sont mainte...

  • AN ELEPHANT SITTING STILL

    An elephant sitting still est un film exceptionnel à tous les égards. Exceptionnel par sa durée déjà : près de 4 heures, entièrement justifiées, comme une plongée en chute libre dans une ville post-industrielle du Nord de la Chine. Exceptionnel aussi par sa façon d’agencer le récit autour de quatre personnages absolument bouleversants, quatre destins pris dans les mailles des injustices sociales, propulsés dans l’engrenage d’une société déshumanisée. Exceptionnel car rarement un premier film par... (lire la suite)

  • ASAKO 1 & 2

    Parce qu’un jour Baku apparaît. Parce qu’Asako est une grande amoureuse. Parce que Ryûsuke Hamaguchi n’a probablement rien à apprendre des Fragments d’un discours amoureux de Roland Barthes, indétrônable, éternel. Et parce que chaque mot d’Asako à Baku résonne avec une acoustique rare : celle d’un cri d’amour murmuré. Tout cela annonçait la couleur d’une sidération lorsque le fantasque Baku, sans crier gare, disparaît du jour au lendemain… Sans cette absence, Asako aurait été indemne, hermétique... (lire la suite)

  • BASQUIAT, UN ADOLESCENT À NEW YORK

    On ne présente plus Jean-Michel Basquiat, artiste génial et véritable étoile filante qui a marqué de son empreinte le monde de l'Art du xxe siècle de manière indélébile. Ce documentaire revient sur ses débuts à New-York. Il mêle remarquablement la vie culturelle et artistique du New York underground entre 78 et 81, avec celle du jeune artiste qui fait ses premières armes. Utilisant des images d'archives inédites, des photos et des entrevues avec les proches de Basquiat à cette époque, le film re... (lire la suite)

  • BORDER

    C'est un film hors normes, qui déroute et dérange autant qu'il émerveille. Au fil d'un récit sans cesse surprenant qui part d'une d'une réalité présentant toutes les caractéristiques de l'ordinaire pour basculer dans le fantastique, Border est une formidable fable politique sur l'altérité, l'acceptation de la différence, de l'autre, même quand celui-ci semble inquiétant et monstrueux, une invitation permanente à gratter derrière les apparences, qui fait cheminer le spectateur par tous les sentim... (lire la suite)

  • KIRIKOU et la sorcière

    Il était une fois un dessin animé beau comme un tableau du douanier Rousseau, un conte africain qui se dirait au son des tam-tams, une volonté presque magique de faire de l'intelligent pour les enfants, loin du cinéma de l'oncle Picsou… Kirikou et la sorcière est sans aucun doute la plus belle histoire du moment à montrer à des bambins, celle qui saura aussi envoûter par ses multiples charmes les plus grands. Il faudrait en effet avoir vraiment un cœur de pierre pour ne pas craquer devant Kiriko... (lire la suite)

  • L’HOMME FIDÈLE

    La première scène, donne le « la », impossible à dévoiler sans déflorer la surprise, cependant le ton est affiché : léger, drôle et cruel. Un détonnant mélange dans lequel Laetitia Casta excelle, resplendissante. Elle est Marianne, l’inconstante par laquelle arrivent les jeux de dupes, de l'amour et du hasard… Abel aimait Marianne, Marianne aimait Paul, Ève encore gamine aimait Abel secrètement, comme on aime un fantasme, un idéal masculin inaccessible… Un Abel (Louis Garrel, séducteur arrosé, ... (lire la suite)

  • LA VIE COMME ELLE VIENT

    La vie passe comme un souffle. On se retourne et, déjà, les années se sont enchainées en un claquement de doigts. Les enfants qu'on berçait la veille dans le rocking-chair sont devenus de grands ados hyper-actifs, le temps a fait tranquillement son œuvre sur les visages et sur les corps. La Vie comme elle vient aurait pu être un regard en arrière nostalgique sur la vie d’une famille ordinaire : comment les rêves se sont écorchés sur les murs de la réalité, comment l’époque a changé la donne dans... (lire la suite)

  • LES INVISIBLES

    Tout comme Discount, le premier film de Louis-Julien Petit qu'on avait déjà beaucoup aimé, Les Invisibles est un film jubilatoire, drôle autant qu'émouvant, et résolument politique, au sens le plus noble du terme. On en sort grandis et heureux, remplis de courage, pleins d’envies. Celles avant tout de ne pas baisser les bras et de regarder devant soi avec toujours plus d’empathie, de générosité, de chaleur humaine. Fortes en gueules ou gueules brisées, elles sont-là. Même si la bonne société ... (lire la suite)

  • LES OISEAUX

    Bodega bay, Californie. Une petite Île, coquette et préservée, havre de paix pour amoureux de la nature ou citadins fatigués. La mer, le soleil, la brise, le ciel presque toujours bleu. Et pourtant c'est de ce ciel paradisiaque que va surgir la menace, puis la terreur. Des oiseaux, quasi-militairement organisés, entreprennent de s'attaquer aux humains, d'abord dans la campagne, puis à l'intérieur de la ville, à la sortie des écoles et même dans les maisons. La trame est simple, elle n'offre prat... (lire la suite)

  • MANIAC

    New York, 1980. Protégé par l’anonymat de la métropole, Frank Zito, un ancien enfant abusé par sa mère, panse ses blessures en tuant et en scalpant les femmes qu’il chasse chaque nuit dans les rues… Attention, film culte ! Si le terme est trop souvent galvaudé, ce n’est certainement pas le cas de Maniac, véritable parangon de l’horreur au moment de sa sortie et qui depuis 40 ans ne cesse de susciter l’admiration des amateurs de cinéma extrême, morbide, dérangeant. A l’heure où les slashers et... (lire la suite)

  • MONSIEUR

    Au creux de l’hiver, rien de tel qu’un film ensoleillé tout droit venu du pays des saris pour réchauffer nos sens engourdis. Monsieur est une gourmandise, aussi tendrement colorée et épicée qu’un subtil tandori. Ne reniant nullement les codes du cinéma populaire bollywoodien, il en élargit le champ, s’attaque aux carcans de la société indienne contemporaine dans un remarquable équilibre entre compréhension et dénonciation des traditions. Pour sa première fiction, la réalisatrice Rohena Gera s’at... (lire la suite)

  • PAUVRES DE NOUS

    « Avec ce film, j’ai voulu tordre le coup aux caricatures anti-pauvres » Claire Lajeunie « Y a pas longtemps, j’ai eu de l’argent, je me suis payé la cantine, parce que je peux rester un peu plus avec mes copains. » Matteo, 12 ans, a une conscience aiguë des manques et privations que subissent ses parents, qui survivent avec moins de 800 euros par mois. Comme un Français sur sept, Matteo est pauvre. Comme Sébastien, trentenaire sur-diplômé mais sans emploi ; Erwan, kiosquier parisien et tr... (lire la suite)

  • PIG

    Gonflé, coloré, drôle, rageur et rock'n'roll, Pig est un objet filmique totalement improbable. À des années-lumières de la critique sociale, sévère et réaliste, qui irrigue le cinéma iranien tel qu'il nous arrive habituellement, Mani Haghighi, naguère scénariste pour Asghar Farhadi, développe une idée très personnelle du cinéma. Bricolant ses films avec pas mal de références, un amour des films de genre, un sens de l'humour acéré, une esthétique sophistiquée et un penchant certain pour le surréa... (lire la suite)

  • PUPILLE

    On pourrait vous dire que c’est un film sur l’accouchement sous X. Vous allez dire « pffff , super festif ! » en mode ironique. Ou alors, on pourrait dire que c’est un film sur le long et complexe processus d’adoption et « mouais, bof » sera peut-être votre réponse… Si on vous dit que dans ce film il y a des assistantes sociales, des psychologues, des éducateurs spécialisés, des infirmières, des familles d’accueil, des parents en manque d’enfant, une mère célibataire, est ce que cela vous donner... (lire la suite)

  • QUI A TUÉ LADY WINSLEY ?

    Parmi les films de Hiner Saleem, on retiendra tout particulièrement le dernier en date, le savoureux My sweet pepper land (disponible en Vidéo en Poche !), qui était une sorte de western revisité. Cette fois le réalisateur vient taquiner le polar façon Agatha Christie. Avec la même verve, la même fougue, le même sens de la dérision. Autant de qualités indispensables quand on est né comme lui dans le Kurdistan irakien et qu’on a dû le fuir à l’âge de 17 ans. Les gags à répétition, les situations ... (lire la suite)

  • UN BEAU VOYOU

    « C'est le plus grand des voleurs, oui mais c'est un gentleman », susurrait Dutronc… Ici, notre monte-en-l'air, qui s'introduit nuitamment dans les appartements en passant par les toits, est un esthète, un malin, qui se faufile comme un chat, glisse dans l'ombre pour accomplir ses larcins avec un talent virtuose… Ni vu, ni connu, il ne laisse jamais ni traces ni empreintes, juste un petit parfum de mystère. Dans la vie, on ne se méfie pas de lui, il a une allure fine et souple, un visage qu'o... (lire la suite)

  • UN BERGER ET DEUX PERCHÉS À L'ÉLYSÉE ?

    Ancien berger, élu vaguement répertorié au centre-droit, atypique voire improbable et néanmoins reconduit sans coup férir depuis 2002 dans sa quatrième circonscription des Pyrénées-Atlantiques, l'inénarrable Jean Lassalle décide de se présenter à l'élection présidentielle de 2017. Ni une ni deux, Pierre Carles et Philippe Lespinasse, deux réalisateurs atypiques (qui a dit « voire improbables » ?, qu'il se dénonce !), étiquetés carrément à gauche mais un peu déboussolés politiquement et on les c... (lire la suite)