Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS CONTACTER
NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 48€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Victoria et Wrong cops sur Vidéo En Poche
Vidéo en Pochedes films sur votre clé usb !5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez...

Des jeunes gens modernes et Brooklyn sur Vidéo En Poche
Vidéo en Pochedes films sur votre clé usb !5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez...

Vélorution Climat Bordeaux
Ca chauffe ! 2016 va très probablement imiter 2014 et 2015 en devenant à son tour l’année la plus chaude jamais mesurée sur Terre depuis 1880. Une question dans la salle ? Le réchauffement climatique n’est plus une question, il se produit sous nos yeux !L’accord signé à Paris est très en deçà de...

Cyber action contre la mairie de Villenave d’Ornon
Comme vous le savez, la Mairie de Villenave-d’Ornon soutient vivement le projet de golf-immobilier sur le domaine de la Plantation. Pire, le maire pense que ce projet d’envergure l’aidera à se faire réélire. Or, les différents échanges que nous avons eu avec la population tendent à démontr...

Le Collectif contre le Golf de Villenave d’Ornon
Le Collectif contre le Golf de Villenave d’Ornon, engagé pour la préservation de la zone humide particulièrement précieuse et fragile, appelle à la mobilisition !Cette Zone classée Natura 2000, en bord de Garonne, à Villenave d’Ornon près de Bordeaux, est importante pour de nombreuses raisons, p...

  • APNÉE

    Une comédie aussi libre, aussi délirante, aussi singulière que ce Apnée, on peut sans conteste affirmer que c'est rare dans le cinéma français – et même dans le cinéma tout court. Imaginé, écrit et réalisé par Jean-Christophe Meurisse et ses complices de la troupe théâtrale des Chiens de Navarre, qui s'est forgé une sérieuse – c'est une façon de parler – réputation sur les scènes françaises, ce film inclassable pourrait être le croisement hautement improbable entre la poésie visuelle de Tati, le... (lire la suite)

  • CAPTAIN FANTASTIC

    Pas de confusion, pas d’à priori, pas de méfiance : le « Captain Fantastic » du titre n’a rien d’un super-héros en collant moulant gonflé aux stéroïdes dont la mission pseudo-divine serait de sauver l’humanité et d’abord les Etats-Unis d’Amérique. C’est même quasiment tout le contraire. Le personnage principal est un homme somme toute ordinaire qui a décidé de mener une vie extra-ordinaire, au sens littéral de « hors des sentiers battus », et le film est une très belle fable philosphico-écolo-fa... (lire la suite)

  • D’EST

    Après la chute du mur de Berlin et la dislocation du bloc soviétique, Chantal Akerman a fait un grand voyage à travers l’Europe de l’Est, filmant tout ce qui la touchait : des visages, des rues, des voitures, des bus, des gares, des paysages, des intérieurs, des files d’attente, des portes, des fenêtres, des bals. Des hommes et des femmes, des jeunes et des vieux, qui passent ou qui s’arrêtent, assis ou debout. Des jours et des nuits, la pluie, la neige et le vent, l’hiver et le printemps. Tou... (lire la suite)

  • EN QUATRIÈME VITESSE

    Du roman médiocre commis par le facho Mickey Spillane, Aldrich et son scénariste Bezzarides n'ont gardé que le squelette et la figure du héros : Mike Hammer. Pour le reste, ils ont privilégié le rythme, et les coups de pied de l'âne au détour de chaque séquence. Résultat : on ne comprend pas forcément grand chose à l'intrigue, mais on est en état de choc permanent, menés par le bout des nerfs jusqu'à un final absolument imprévisible (par pitié, ne le racontez pas à vos copains ou copines), qui f... (lire la suite)

  • FOOD COOP

    Food Coop fait résolument partie de ces films toniques et inspirants (exemple récent : Demain) qui peuvent faire avancer un tout petit peu le schmilblick et œuvrer pour une vie meilleure. Au départ, un œnologue new yorkais Parisien d'adoption : Tom Boothe. Il décide de réaliser un documentaire sur une expérience extraordinaire, méconnue chez nous bien qu'existant depuis 1973 à Brooklyn. À une période où il n'était pas encore question de l'importance du bio et des circuits courts, dans une mégalo... (lire la suite)

  • HISTOIRES D’AMÉRIQUE

    « Au lieu de connaître mon histoire par une transmission directe de parents à enfant, il m’a fallu passer par la littérature… Alors d’un emprunt à l’autre, je me suis constitué des souvenirs imaginaires. » Chantal Akerman Histoires d’Amérique, c’est essentiellement l’histoire de l’immigration juive d’Europe centrale vers la côte Est des Etats-Unis dans les années 1930 à 1950. Une histoire (ou une mémoire) dont Akerman évoque les deux pôles complémentaires, indissociables, soit le tragique ave... (lire la suite)

  • LA FILLE INCONNUE

    Tous ceux qui identifient les Dardenne à un cinéma naturaliste, social, misérabiliste, ouvriront peut-être enfin les yeux (il serait temps) en découvrant leur magnifique et bressonien La Fille inconnue. Rien n’est plus travaillé, précis, minutieusement sculpté, intelligemment formaliste et moralement complexe que le cinéma des frères liégeois. Leur dynamo est cette fois-ci le docteur Jenny Davin, une jeune généraliste qui refuse un soir d’ouvrir sa porte à une jeune femme en détresse parce que ... (lire la suite)

  • LA MORT DE LOUIS XIV

    La Mort de Louis XIV est d'une beauté sidérante, tant par sa mise en scène, digne des compositions et de la lumière d'un Rembrandt, d'un Caravage, d'un de la Tour, que par l'émotion que procure la présence si particulière dans ce rôle de Jean-Pierre Léaud, acteur à nul autre pareil. Comme l'indique sans équivoque son titre, le film nous donne à voir les derniers jours de ce Roi que l'on appela Soleil et que l'on va pourtant découvrir s'enfoncer dans la nuit, au sens figuré de son agonie et au se... (lire la suite)

  • LE MYSTÈRE JÉRÔME BOSCH

    Savez-vous quel est le point commun entre Deep Purple, le groupe précurseur du heavy metal, et Michael Jackson, le King de la Pop ? La réponse, pour le moins étonnante, est : Jérôme Bosch et plus précisément son célébrissime Le Jardin des Délices. Fascinés par le peintre flamand, les uns et l'autre ont utilisé un détail de ce tableau mythique pour illustrer une de leurs pochettes, celle de l'album éponyme Deep Purple de 1969 et, pour le roi du moon walk, celle de son album Dangerous, en 1991… C... (lire la suite)

  • LE TECKEL

    Quel plaisir délicieux – qu'on souhaiterait presque interdit – de retrouver la douloureuse tendresse et la délicate cruauté du grand Todd Solondz (Bienvenue dans l'âge ingrat, Happiness, Life during war time pour ne citer que les plus aboutis de ses films, dont Le Teckel fait assurément partie). Avec au rendez vous ses obsessions récurrentes : l'incommunicabilité dans la société américaine, l'hypocrisie et l'égoïsme de ses concitoyens, la dérision de la condition humaine… Des thèmes traités évid... (lire la suite)

  • MA VIE DE COURGETTE

    Courgette ? Courgette ! Pour un garçon, c'est un petit nom charmant mais qui prête un peu à rire… pas bien longtemps. Ce garçonnet qui cache une mine espiègle et tendre sous une tignasse d'un bleu soutenu fait vite oublier qu'il n'est qu'une marionnette dans un décor de carton pâte. Et à la fin du film on a dû mal à le quitter, comme s'il reflétait une part de notre enfance. C'est qu'au delà d'une animation époustouflante de vérité, Ma vie de Courgette aborde des sujets graves tout en les teinta... (lire la suite)

  • MADEMOISELLE

    Voilà un thriller érotique et historique subliment beau, divinement intelligent, délicieusement alambiqué, un véritable joyau comme on en voit rarement. Au départ il y a l’œuvre de la romancière britannique Sarah Waters, Du bout des doigts, qui situait son action dans le Londres victorien des années 1860. L'histoire d'une jeune orpheline des classes miséreuses qui croyait voir son avenir assuré grâce à une machination par laquelle elle devait convaincre une jeune héritière d'épouser un beau garç... (lire la suite)

  • MOI, DANIEL BLAKE

    Ken Loach et son scénariste Paul Laverty, unis au sommet de leur art, nous offrent un film qui donne envie de ruer dans les brancards, invite à ne pas courber l'échine. Qui dresse un tableau à la fois terrible et magnifiquement humain du délabrement du modèle social anglais – mais on a tôt fait de comprendre que notre sort n'est pas tant éloigné de celui de nos voisins d'outre-Manche. Ils n'ont sans doute qu'une encablure d'avance. Après des mois d'enquête sur le terrain, le récit de Loach-Laver... (lire la suite)

  • RÉPARER LES VIVANTS

    Pour que toute la magie de ce film opère (et elle est bien réelle), il faut l'aborder l'esprit vierge, loin de sa genèse, en s'efforçant d'oublier le roman de Maylis de Kerangal. Lâcher prise, accepter de ne pas y retrouver cette intimité si particulière que permet la lecture. Un livre, on le parcourt à son propre rythme, on l'arrête, on le reprend, on prend le temps de l'habiller de nos chimères, d'imaginer les personnages. Lire c'est déjà interpréter, adapter. L'adaptation de Réparer les vivan... (lire la suite)

  • SING STREET

    Dublin dans les années 80 : la pop, le rock, le métal, la New-wave… illuminent le quotidien d'une jeunesse à la recherche d'une identité. Bowie, Duran Duran, The Cure font le miel de Top of the Pops, émission qui rameute des fans à la pelle, et pimentent la bande son d'un film largement tonique et bienveillant qui a fait se lever le public de la salle du festival de Deauville pour une standing ovation interminable… Il faut dire que dans ces temps de rentrée colorée de pessimisme inquiet, il n'es... (lire la suite)

  • VOYAGE À TRAVERS LE CINÉMA FRANÇAIS

    Tôt ou tard, Bertrand Tavernier devait réaliser ce film. Depuis des décennies, au cœur de ses discussions enflammées, crépitaient, comme feux follets, les séquences qu’il rassemble aujourd’hui dans ce documentaire fleuve, aux allures de malle aux trésors. Sans doute titillé par l’exemple magistral de Martin Scorsese qui l’a précédé avec Voyage à travers le cinéma américain (1995) puis Voyage à travers le cinéma italien (1999), Bertrand Tavernier lui emboîte le pas. Ce passionné qui aime tant pa... (lire la suite)

  • WILLY 1er

    À la mort de son frère jumeau, Willy, cinquante ans, quitte pour la première fois ses parents pour s’installer dans la bourgade voisine. Sa devise, son mantra qu'il lance à la tête de son père qui lui annonce la décision prise avec sa mère de le placer dans un centre spécialisé : « À Caudebec, j’irai. Un appartement, j’en aurai un. Un scooter, j’en aurai un. Des copains, j’en aurai. Et j’vous emmerde ! ». Confronté à une solitude qu’il n’avait jamais envisagée mais qui s’impose à lui, impitoyabl... (lire la suite)