Loading

NOUS CONTACTER
NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 48€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

2 AUTOMNES 3 HIVERS sur Vidéo En Poche
Vidéo en Poche des films sur votre clé usb !5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez consulter sur le site et à la...

APPEL À SOUSCRIPTION POUR LA RÉALISATION DE DEUX FILMS DOCUMENTAIRES QUI NOUS TIENNENT À CŒUR
8, AVENUE LÉNINEValérie Mitteaux et Anna Pitoun, les réalisatrices de Caravane 55, documentaire diffusé chez nous il y a quelques années, lancent un crowdfunding pour autoproduire la suite indispensable de ce film. N’en déplaise aux affreux qui grincent que « les Roms n’ont pas vocation à s’inté...

PCA Paysans et Consommateurs Associés
Bordeaux-Vallée de l’Isle PCA Chaque Mercredi de 19h à 20h30 au cinéma, salle de la Cheminée, des petits producteurs de Dordogne et de Gironde apportent leurs légumes, leurs œufs, volailles, rillettes, pain, miel, nougat, veau, bœuf, agneau, fromages de chèvres, jus de pomme, légumes secs, huile...

TrOc Massages
Dimanche 15 Mars de 14h à 17h, salle de la cheminée au cinéma. Vous n’avez pas le temps de vous occuper de vous, vous avez un p’tit coup de blues, plein de trucs s’accumulent… et vous avez grande envie d’un peu d’apaisement, de réconfort, de vous requinquer ? Venez vous faire masser ! Mais pas ...

L'enfer est à lui…
Pourquoi y a-t-il des anniversaires à la célébration desquels il serait quasiment sacrilège de manquer et des anniversaires sur lesquels on pourrait s’assoir avantageusement pour conjuguer plus aisément oubli et pseudo pardon ? Que le premier concerne un attentat contre les tours jumelles aux US...

  • À TROIS, ON Y VA

    Quoi de neuf ? L'amour ! Jérôme Bonnell prouve qu'on peut encore charmer, émouvoir, surprendre avec une histoire de trio amoureux. Tout comme il nous avait emballés il y a tout juste deux ans avec la rencontre de deux inconnus dans un train : c'était Emmanuelle Devos et Gabriel Byrne, c'était Le Temps de l'aventure. Bonnel a un vrai talent pour saisir les sentiments dans ce qu'ils ont de plus authentique, de plus instinctif, de plus évident. Un vrai talent pour faire vivre des personnages justes... (lire la suite)

  • CAPRICE

    En musique, « capriccio » désigne des mouvements enjoués, des formes libres… C'est léger, rapide, charmant, intense, souvent virtuose et parfois romantique : Paganini composa 24 caprices pour violon, Brahms en écrivit plusieurs pour le piano en fin de carrière, ce qui prouve bien que la légèreté de l'expression suppose une virtuosité qui ne s'acquiert pas du jour au lendemain… Et il n'est peut-être pas anodin qu'Emmanuel Mouret ait choisi de donner ce prénom à une de de ses héroïnes qui donne so... (lire la suite)

  • EN QUÊTE DE SENS

    Quand Nathanaël rend visite à Marc à New York en septembre 2008, les deux amis ne se sont pas vus depuis dix ans et leurs trajectoires les ont éloigné : alors que Nathanaël vient de finir un film sur la gestion de l’eau en Inde, Marc, lui, exporte de l’eau en bouteille pour une grande multinationale… Installé à deux pas de Wall Street, Marc vit le rêve américain sans se poser de questions. Suite à un accident, il ingurgite depuis son lit une série de documentaires que lui a prêté Nathanaël… Dès ... (lire la suite)

  • HISTOIRE DE JUDAS

    Il se dégage de la beauté des images, de l'épure de la mise en scène et de la vérité des personnages une telle force, une telle puissance d'évocation poétique qu'on se sait immédiatement et durablement marqué par cette Histoire de Judas. Après nous avoir conté dans son style âpre et enivrant la naissance de la légende de Mandrin, Rabah Ameur-Zaïmeche s'approprie un nouveau morceau de notre Histoire collective. Encore une histoire de bande, encore une histoire de transmission, encore une histoire... (lire la suite)

  • HOWARD ZINN, UNE HISTOIRE POPULAIRE AMÉRICAINE

    « Si ceux qui tiennent les rênes de la société se montrent capables de contrôler nos idées, ils sont à peu près assurés de conserver le pouvoir. Nul besoin de soldats dans les rues. Nous nous contrôlons nous mêmes. » Howard Zinn En 1980 paraissait aux États Unis le livre de Howard Zinn, Une histoire populaire des États-Unis, dans lequel il questionne les fondements de la nation américaine en écho aux premiers mots du préambule de la Constitution des États-Unis, « Nous, le Peuple » : de quel p... (lire la suite)

  • JACK

    C'est bien souvent quand elle s'éloigne des terrains de jeux que l'enfance en devient un pour de nombreux cinéastes du monde entier. Le cinéma regorge de personnages de gamins grandis trop vite, obligés de quitter l'enfance plus tôt que prévu pour compenser comme ils peuvent les défaillances des adultes censés s'occuper d'eux. Ce Jack formidablement attachant s'inscrit donc dans la (prestigieuse) lignée de ces mômes livrés à eux-mêmes, en fuite ou délaissés, ces attrape-cœurs cinématographiques ... (lire la suite)

  • JAMAIS DE LA VIE

    Olivier Gourmet extraordinaire, dans un de ses plus beaux rôles ! Il rend riches, intelligents, lumineux les moindres silences… Ceux de Franck. À moins que ce ne soient les siens propres. On ne sait plus tellement tout résonne juste. Il est cet homme solide, ankylosé dans la monotonie d'un travail alimentaire, ennuyeux. Patrouillant la nuit, essayant de trouver le sommeil le jour… Naviguant perpétuellement entre deux solitudes : celle de son lieu de travail, celle de son lieu de vie, même si on ... (lire la suite)

  • JAUJA

    Il y a dans Jauja, le sixième long métrage de l'argentin Lisandro Alonso, l'un des plus beaux plans qu'il nous ait été donné de voir ces derniers mois : en pleine nuit, allongé à même un rocher, perdu en plein désert, son épée posée à côté de lui, le capitaine Gunnar Dinesen (Viggo Mortensen) s'endort sous la voûte céleste. Au fin fond de la Patagonie, alors que se prépare une campagne génocidaire contre les « têtes de coco » qui vivent dans cette région, cet ingénieur danois engagé dans l'armée... (lire la suite)

  • LE FAUSSAIRE

    L'énigmatique et déroutant Mark Landis, faussaire de génie insaisissable, a dupé les musées d'art américains pendant plusieurs décennies en offrant une centaine d'œuvres copiées à ces institutions. « Il n'y a jamais rien de nouveau sous le soleil. » Telle est la devise de cet artiste de la contrefaçon. Dos voûté, voix de fausset, oreilles de chou à la Nosferatu, ce sexagénaire a dupé, en trente ans, une cinquantaine de musées américains. D'abord persuadés d'avoir affaire à un généreux collection... (lire la suite)

  • LE LABYRINTHE DU SILENCE

    Nous sommes en 1958 à Francfort, la toute jeune République Fédérale d'Allemagne tente de se reconstruire, de panser les blessures de sa société meurtrie par la barbarie nazie. Un peintre en balade lâche soudain chevalet et pinceaux en reconnaissant, derrière les grilles d'une école, un homme qui a été un de ses tortionnaires dans le camp d'extermination d'Auschwitz et qui est devenu depuis professeur, sans être inquiété semble-t-il. Relayé par un journaliste tenace, Thomas Gnielka, le témoignag... (lire la suite)

  • LILI POM ET LE VOLEUR D'ARBRES

    Un programme original et très sympa pour les tout petits, composé de deux nouvelles perles du cinéma d'animation iranien et de quatre très chouettes réalisations des Films Magiques, un studio français modeste et génial comme disait Daniel Mermet. Six petites histoires qui tournent autour de la nature et de sa sauvegarde et qui chantent sur tous les tons à quel point l'imagination est importante dans la vie ! Les quatre films français : LE POISSON ROUGE QUI VOULAIT VOIR LA MER (Fabrice de ... (lire la suite)

  • SONIC MIRROR

    La musique ne se laissera pas enfermer entre quatre murs. Pas celle que nous propose de suivre Mika Kaurismäki. À l’image de son très poétique titre, Sonic Mirror (traduisez « le miroir du son ») prend le pari de nous donner à voir et à écouter une musique qui se reflète et, donc, qui rayonne. Ici, les sons voyagent et se partagent autant qu’ils fondent l’identité et célèbrent la culture. Parfois aussi, ils libèrent, apaisent. Et peut-être même, guérissent… Mika Kaurismäki (le grand frère d’A... (lire la suite)

  • STILL ALICE

    Pour son rôle d'Alice dans ce film aussi bouleversant qu'intelligent, on la donne grande favorite pour l'Oscar de la meilleure actrice, qui lui a très injustement échappé à plusieurs reprises. Après une heure et demie d'une performance incroyable, le cœur passé à la lessiveuse, on doit bien reconnaître que la performance de la sublime Julianne Moore (déjà primée l'an dernier à Cannes avec Maps to the stars de Cronenberg) mérite haut la main la statuette en or massif. Elle incarne ici une belle ... (lire la suite)

  • TAXI TÉHÉRAN

    C'est un magnifique et allègre bras d'honneur aux barbus barbons barbants. Les BBB (c'est plus court comme ça), ce sont les mollahs du régime iranien et leurs fonctionnaires zélés qui ont tenté par tous les moyens de faire taire le réalisateur Jafar Panahi. En 2010, les autorités l'ont d'abord emprisonné puis, après l'avoir libéré, lui ont interdit toute sortie du territoire et surtout ont essayé de l'empêcher de tourner. Mais on ne peut pas interdire à un être humain de respirer et durant les c... (lire la suite)

  • THE BIG LEBOWSKI

    L'humour est omniprésent chez les frères Coen. Dans la plupart de leurs films, il est noir, il est pour de bon la politesse du désespoir. Mais une fois de temps en temps, les Coen s'offrent des échappées de franche rigolade, de comédie déconnante, et leur plus grande réussite dans le genre, c'est sans doute The Big Lebowski, épopée hilarante et foutraque, marquée du sceau psychédélique et libertaire des années soixante-dix, éloge jubilatoire du dilettantisme et de l'anticonformisme, hymne picare... (lire la suite)

  • UN PIGEON PERCHÉ SUR UNE BRANCHE philosophait sur l'existence

    « J'ai des dents de vampire, je vous les fais à moitié prix. » C'est le nouveau film, toujours aussi fascinant, du réalisateur suédois Roy Andersson (Chansons du deuxième étage, Nous les vivants) et il pourrait être vu comme la rencontre improbable entre le burlesque de Laurel et Hardy (un duo de personnages très pince-sans-rire sert de fil rouge au récit), le tragique absurde à la Beckett et une recherche picturale qui associerait pêle-mêle Bruegel, l'expressionnisme allemand d'Otto Dix ou G... (lire la suite)

  • UNE BELLE FIN

    John May est un drôle de bonhomme effacé, dont le regard de cocker attendri laisse deviner des trésors d'humanité, des richesses insondées. Les premières scènes sont cocasses : voilà notre homme, dégaine à la Droopy, apparaissant aux quatre coins de maintes funérailles, s'adaptant avec la même solennité tenace aux rituels de confessions parfois diamétralement opposées. Du kilt au costard cravate, du rockabilly à la musique classique, les façons de dire adieu sont aussi multiples que le furent le... (lire la suite)