Loading

NOUS CONTACTER
NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 48€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Projection du court métrage CHOCOLAT
Du 4 au 11 Mars, projection du court métrage CHOCOLAT (2014 – 4 mn 30) réalisé par Arnaud Fleuri, interprété par Piroger Bakambo, à l’initiative des « Amis du clown Chocolat »Né à Cuba en 1868 de parents « nègres marrons », vendu à 8 ans dans une ferme en Espagne, il devint le premier artiste no...

Negociations Climat et Alternatiba suite…
Après la conférence-débat Négociations Climat, et moi, et moi et moi le 27 janvier dernier, Alternatiba Gironde poursuit son activité.Avec en point de mire, l’accueil à Bordeaux de la Coordination europoéenne des Alternatiba qui se réunira le week-end des 25 et 26 avril prochains. Même s’il s’ag...

Liberté pour Georges Ibrahim Abdallah !
En octobre 2014, Georges Ibrahim Abdallah est entré dans sa 31e année de prison. Il est libérable depuis 1999. Mais qui est donc ce prisonnier d’exception que l’Etat français emprisonne depuis si longtemps ?Georges Ibrahim Abdallah est un militant communiste arabe qui, avec les Fractions armées ...

LES SÉANCES « BÉBÉ » de Mars
Les séances estampillées « Bébé » dans les grilles horaires sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveau-né, et se faire une toile pendant qu’il roupille tranquillement dans leurs bras (on met le son un peu moins fort pour l’occasion). Ces séances sont évidemment ouvertes aux ...

99 NON ! Un OUI… Le oui l'emporte…
C’est tout frais, ça vient de sortir pour illustrer la dernière conférence de presse de notre cher Président : il paraît qu’on va nous refiler une couche de démocratie participative, dans la foulée de l’élan national de l’après « 11 Janvier ». Ça tombe bien, ca...

  • ¡ G.A.R.I. !

    C'est un petit bout de l'histoire libertaire toulousaine, presque aussi étranger de nos jours aux chères têtes blondes et à leurs parents que les faits d'armes de la soldatesque de Simon de Montfort, eux aussi tombés dans l'oubli. Et pourtant, difficile après avoir vu ce film de ne pas souhaiter à cette histoire-là un meilleur sort dans la mémoire collective, tant on boirait bien une bière avec ces ex-jeunes-là, plutôt qu'avec nos post-ados d'aujourd'hui, goinfrés de portables et de jeux vidéo. ... (lire la suite)

  • À LA FOLIE

    Apprêtez-vous à vivre une expérience cinématographique unique, mais aussi une expérience humaine exceptionnelle grâce au chinois Wang Bing, incontestablement l'un des plus grands documentaristes au monde. Près de quatre heures de plongée jusqu'au vertige dans un hopital psychiatrique de la région désolée du Yunnan, dans le Sud-Ouest de la Chine – c'est déjà dans cette région que Wang Bing avait tourné son précédent chef d'œuvre, Les Trois sœurs du Yunnan. Le premier plan est saisissant : une ch... (lire la suite)

  • ALL IS LOST

    Au cours d’un voyage en solitaire à travers l’Océan Indien, un homme découvre à son réveil que la coque de son voilier de douze mètres a été percée lors d’une collision avec un container flottant à la dérive. Privé de sa radio et de son matériel de navigation, l’homme se laisse prendre dans une violente tempête. Malgré ses réparations, son génie marin et une force physique défiant les années, il y survit de justesse. Avec un simple sextant et quelques cartes marines pour établir sa position, il ... (lire la suite)

  • ANTON TCHÉKHOV 1890

    Quelle intelligence, quelle inspiration, quelle grâce ! René Féret réussit à raconter Tchekhov avec une simplicité, une limpidité qui était chère à ce géant de la littérature qui ne faisait pas une montagne de son art : « je pose la plume sur le papier, quand je la relève, l'histoire est terminée. » Avec un doigté d'orfèvre respectueux de la matière qu'il a entre ses mains, Féret se laisse guider humblement par elle, ses vibrations. Il filme un Tchékhov terriblement vivant, proche, actuel malgré... (lire la suite)

  • CHELLI

    Chelli, Gabby… Deux prénoms qui sonnent joyeux comme peuvent être joyeuses deux jeunes sœurs fusionnelles. Aussi brunes, aussi fines l'une que l'autre. Pas grand chose ne les sépare hormis la longueur de leurs cheveux et le handicap de Gabby. À moins que ce dernier ne les rapproche encore plus. Car Chelli ne lâche rien et surtout pas sa sœur. Sa vie entière est un rituel rythmé aux pas de sa cadette. Il y a l'heure du réveil et l'heure de la faire manger. L'heure de partir travailler en laissant... (lire la suite)

  • DE L'AUTRE CÔTÉ DE LA PORTE

    On a de la société japonaise une image d'excellence économique, de modernisme accompli et de pointe technologique. On sait également qu'au Japon, la prégnance d'une culture ancestrale a maintenu les notions de groupe et de famille au cœur des valeurs sociales. Entre ces deux registres, entre modernité et tradition, s'opèrent parfois des frottements que le cinéma japonais s'est toujours évertué à décrire avec une grande lucidité (revoir Tokyo Sonata de Kiyoshi Kurosawa ou Tel père, tel fils de Hi... (lire la suite)

  • EZZEDINE KALAK

    Représentant de l’OLP à Paris, Ezzedine Kalak a été assassiné, avec son assistant Adnan Hammad, dans son bureau du Boulevard Haussmann à Paris le 5 aout 1978. Il faisait partie d’une génération d’intellectuels palestiniens contraints dès leur enfance à l’exil vers les pays arabes voisins, qui ont plaidé toute leur vie pour une Palestine laïque et démocratique où les Juifs et les Arabes auraient pu vivre ensemble, avec les mêmes droits et les mêmes devoirs. Il l’a payé de sa vie en tombant sous l... (lire la suite)

  • GENTE DE BIEN

    Le paradis des riches, c'est l'enfer des pauvres… disait à peu de choses près Victor Hugo ; et même doré, cet enfer-là, au delà des signes extérieurs de confort, peut envahir les têtes et les cœurs. Gente de bien, au titre bien pensé, démontre qu'ici comme ailleurs les meilleures intentions du monde peuvent provoquer des effets contraires à ceux espérés… On ferait bien de s'en souvenir… Eric est un jeune garçon d'une douzaine d'années, un chouette gamin qui comprend plein de choses et que sa mè... (lire la suite)

  • GÉOGRAPHIE HUMAINE

    Un film sur et dans une gare… oui, la gare du Nord… La plus grande gare d’Europe, la troisième du monde… Bien sûr un lieu excessif, démesuré pour un film. C’est un lieu ouvert, moderne et ancien. Et puis la Gare du Nord c’est 5, 6 gares enchâssées les unes sur les autres : la gare du RER, du métro, la gare des trains de banlieue, la gare des trains régionaux, la gare des Grandes Lignes, et l’Eurostar et la gare des bus au-dessus de la nouvelle verrière. C’est la gare de la Diversité… Que fait la... (lire la suite)

  • HALTE DE NUIT

    Dès l'origine, le projet « Halte de nuit », mis en place à Toulouse en 2004, répond à un manque clairement identifié de structures d’accueils pour sans-abris vivant en marge des réseaux d'aide et de soins. Pour ces hommes et ces femmes isolés, ces vieillards, ces jeunes couples, souffrant souvent de pathologies variées, la « halte de nuit » est un lieu à bas seuil d’exigence. On peut y venir accompagné de son chien, pour manger, se poser, bavarder, dormir. La halte de nuit n'est donc pas un cent... (lire la suite)

  • L'OLIVIER

    Tourné entre 1973 et 1975 en France, en Belgique, au Luxembourg, en Hollande, au Liban, en Syrie et en Israël, L’Olivier fut l’un des premiers films à tenter de donner corps à ce qui était encore largement ignoré en Occident : l’existence du peuple palestinien et son combat pour recouvrer ses droits. C’est donc en premier lieu l’histoire de ce peuple que porte le propos du film, dans une logique de contre-information, dans la mesure où sa voix était inaudible. La destinée tragique d’exilés de... (lire la suite)

  • LA MAGIE KAREL ZEMAN

    Il n’est pas rare que les adultes habitués à emmener des enfants au cinéma pour voir des courts-métrages animés s’y rendent avec plus de résignation que d’enthousiasme, déterminés à somnoler patiemment tandis que les petits se passionnent pour le sort d’animaux mignons ou de créatures magiques, dont les aventures peuvent avoir pour les spectateurs avertis un air de déjà-vu. Génie de l’animation tchèque, Karel Zeman (1910-1989) fait partie de ces rares magiciens capables d’envoûter également peti... (lire la suite)

  • LA PETITE ÉTINCELLE

    Ne jamais baisser les bras ! Ne jamais se résigner à l'inacceptable ! Ces deux impératifs, Solange Fernex les a portés comme un étendard et ils ont guidé son parcours. Amoureuse de la vie sous toutes ses formes, Solange a été de tous les combats écolo depuis les années 70. Peu d'entre nous la connaissent et c'est tout le mérite de ce très beau film de nous la faire découvrir : en ces temps sombres où la nature et sa biodiversité sont reléguées au rang d'obstacles au progrès et que tout plaidoyer... (lire la suite)

  • LA SAPIENZA

    Limpidité et apaisement font de La Sapienza une totale évidence. Le nouveau film d'Eugène Green fait partie de ces œuvres qui – de manière très difficile à expliquer, par une sorte de miracle païen – concilient les contraires. Plus il simplifie, plus il gagne en profondeur. Plus sa mise en scène est formelle, plus elle éveille l'émotion. Avec leur diction surannée et leur caractère précieux, les films de Green semblent surgir d'un autre âge : c'est justement ce qui séduit d'emblée à la vision de... (lire la suite)

  • LA VIE AQUATIQUE

    La vie Aquatique est un film qui ne ressemble à aucun autre et c’est déjà une bonne raison pour s’y intéresser. C’est un film drôle, poétique, décalé qui nous entraîne dans un monde exubérant, vivant, débordant d’une énergie euphorisante, peuplé de créatures extraordinaires et de personnages fantasques. La première fois que j’ai entendu ce titre, je me suis dit encore un documentaire animalier ? décidément la nature et ses créatures connaissent un regain d’intérêt auprès des producteurs et des... (lire la suite)

  • LE DERNIER COUP DE MARTEAU

    Comme on n'y connait pas grand chose – euphémisme – en musique classique, on est allé vérifier l'anecdote auprès d'un érudit de la chose – lequel l'a immédiatement wiki-confirmé, c'est donc ma foi vrai : le dernier mouvement de la 6e Symphonie de Gustav Mahler, originellement dite « Tragique », est bien marqué par trois coups de marteau – « trois coups du destin, dont le troisième fait tomber (le héros) comme un arbre ». Et l'histoire nous dit que, dans l'année qui suivit la création, après que ... (lire la suite)

  • LE GRAND MUSÉE

    Dans la lignée du récent National Gallery (il ne faut cependant pas comparer les deux films, celui de Frederick Wiseman avait une autre dimension, ne serait-ce que du fait de sa durée), cet excellent film documentaire nous entraîne dans les entrailles d'un des plus grands musées du monde, le Musée de l'Histoire de l'Art à Vienne, la capitale autrichienne. C'est un regard curieux, attentif, empathique et non dénué d'humour que porte le réalisateur Johannes Holzhausen sur cette vénérable instituti... (lire la suite)

  • LE MONDE DE CHARLIE

    Adolescent solitaire et rêveur, Charlie attend avec anxiété son entrée au lycée… Et de fait il a du mal à s'intégrer. Après quelques semaines, il n'a toujours pas d'amis, les autres élèves le trouve bizarre, à côté de ses pompes. À l'exception de son professeur de lettres qui l'encourage à développer ses talents d'expression, tout le monde le considère comme un loser. Charlie se replie sur lui-même, n'ose pas parler de son mal de vivre à ses parents… Et puis un jour il croise Patrick et sa demi... (lire la suite)

  • LE PETIT HOMME

    Vous n'êtes pas prêts d'oublier le regard sombre et déterminé de Ramasan, ce petit bonhomme magnifique de onze ans, prêt à tout, comme un jeune loup orphelin grandi trop vite, pour protéger sa famille. Ramasan est un garçon d'origine tchétchène qui vit avec sa mère et ses deux sœurs cadettes à Macondo, un immense ensemble construit dans les années cinquante dans la banlieue de Vienne. À l'époque le quartier accueillait avant tout les exilés des pays de l'Est communiste, aujourd'hui s'y réfugient... (lire la suite)

  • LE PRÉSIDENT

    C'est la vision fascinante d'un pouvoir qui détruit ceux qui le subissent et corrompt jusqu'à la folie ceux qui l'exercent. La première séquence, à la fois terrible et dérisoire, nous renvoie immanquablement au génial Dictateur de Chaplin. On y découvre un vieux président en uniforme et son son petit fils agé de cinq ans admirant, depuis leur palais luxueux jusqu'au dégoût, leur capitale illuminée. Pour montrer à sa descendance l'immensité de son pouvoir, le président prend son téléphone et dema... (lire la suite)

  • LES CHEBABS DE YARMOUK

    Axel Salvatori-Sinz est arrivé en Syrie, à Damas, en tant qu’anthropologue, en 2006. Là-bas, il a rencontré dans le camp palestinen de Yarmouk un groupe de jeunes avec lesquels il a sympathisé. Revenu en Syrie en 2009, il réalise avec eux ce film splendide, Les Chebabs de Yarmouk. Le travail de réalisation, débuté à l’été 2009, a duré environ deux ans. Sa diffusion – le film a été primé dans de nombreux festivals – a coïncidé avec le début des bombardements et la destruction de la zone du camp. ... (lire la suite)

  • LES MERVEILLES

    Le bonheur à part… entière. L'histoire commence dans la chaleur douce d'une fin d'été, dans la campagne italienne. Nous sommes dans un petit village d'Ombrie. La jeune Gelsomina, onze ans, y vit avec ses parents, ses trois sœurs, Coco l'amie de la famille, dans la ferme délabrée où ils produisent artisanalement le meilleur des miels, une vraie merveille… Ce film est un film d'amour. Celui de la réalisatrice pour toutes ces Italies qu'elle célèbre. L'Italie et ses merveilles, ses provinces, ses c... (lire la suite)

  • MANGE TES MORTS

    Quand on adoré un premier film, qui nous a révélé un grand réalisateur et une famille d'acteurs stupéfiants, on a toujours une petite appréhension avant de découvrir le suivant. Alors, habités par le souvenir vivace du magnifique La BM du Seigneur (disponible en Vidéo en Poche), on était, avant la projection de Mange tes morts, aussi fébriles que des mômes qui s'apprêtent à découvrir ce qui se cache au pied du sapin un matin de Noël. Avant de vous dire à quel point le résultat fut à la hauteur ... (lire la suite)

  • OPÉRATION CORREA

    La visite en France d’un champion de la croissance économique passe rarement inaperçue, même lorsqu’elle ne présente qu’un intérêt médiocre. Un serrage de louches sur le perron de l’Elysée avec un président chinois ou une chancelière allemande rameute à coup sûr le ban et l’arrière-ban des troupes journalistiques. Pourquoi alors la presse hexagonale a-t-elle boudé le dernier séjour à Paris de Rafael Correa ? Le 6 novembre 2013, le président équatorien était à la Sorbonne pour décrire le modèle é... (lire la suite)

  • RWANDA, LA VIE APRÈS, LES MÈRES PARLENT

    Que deviennent les femmes échappées miraculeusement des massacres, prisonnières ensuite des miliciens, violées, devenues esclaves sexuelles, condamnées à vivre avec un être issu de la barbarie de l’homme ? Six femmes violées, dès Avril 1994, racontent leur calvaire à André Versaille : être infectée par le sida, porter, mettre au monde l’enfant d’un tueur. À travers ces portraits-témoignages, le cinéaste les suit dans leur vie quotidienne et il montre deux mères dans le rapport à leur enfant, fr... (lire la suite)

  • THE COVE, LA BAIE DE LA HONTE

    Taiji, Japon. Une petite ville côtière où l'image du dauphin décore murs et monuments et où l'on croise de jolis bateaux en forme de baleines. Pourtant, chaque année, 23 000 dauphins sont sauvagement tués dans la baie locale, que ce soit pour les revendre à des parcs aquatiques, pour leur viande, ou simplement pour s'en débarrasser. Malgré son ampleur, ce massacre est perpétré en toute discrétion, à l'abri des regards, et c'est ce manque d'information qui lui permet de continuer à se faire en to... (lire la suite)

  • TU DORS NICOLE

    Pour fêter l'arrivé du printemps, voilà une comédie québécoise estivale, légère, insouciante et donc tout à fait bienvenue, qui confirme, après le succès mondial du Mommy de Xavier Dolan, l'excellente santé du jeune cinéma au pays de Céline Dion. L'été au Québec, quand on sait à quel point il est court et quelles sont les rigueurs climatiques qui lui succèdent, tout Canadien se doit d'en profiter à plein. Celui de Nicole, 22 ans, se présente bien. Cette année, la chaleur s'annonce caniculaire, ... (lire la suite)

  • VOYAGE EN CHINE

    Notre chère Yolande Moreau est une fois de plus magnifique dans ce très chouette film, premier long métrage de Zoltan Mayer, remarqué jusqu'ici pour son travail de photographe – qui lui a sans doute bien servi pour composer les images magnifiques de ce Voyage en chine. Elle est ici Liliane et dans les premières séquences on la sent comme absente, à côté d'elle-même, infirmière quinquagénaire fonctionnant en pilotage automatique, pas vraiment malheureuse mais pas non plus très épanouie dans son m... (lire la suite)

  • ZORBA LE GREC

    Adapté d'un roman de Nikos Kazantzakis, Zorba le Grec s'inscrit dans la grande tradition des récits picaresques, où le protagoniste s'embarque, souvent malgré lui, dans une série d'aventures rocambolesques qui vont le faire grandir. Car, en débarquant en Crète pour prendre possession de son héritage paternel, Basil – qui incarne le regard du spectateur – ne se doute pas un instant de ce qui l'attend. Au cours d'une trajectoire puissamment initiatique, il fait l'expérience de l'amour, de l'amitié... (lire la suite)