Soutenez Utopia Palmer LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 8€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 5€
Moins de 18 ans : 5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma :)Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de ...

Stop Bolloré ! L'appel du collectif
Le collectif Stop Bolloré a vu le jour en décembre 2021 et rassemble des membres et des organisations de la société civile qui s’inquiètent de la concentration des médias et de l’édition en France et des dangers que cela représente pour la démocratie. Le projet du collectif, qui est poli...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

IL PLEUT DANS LA MAISON

Paloma SERMON-DAÏ - Belgique / France 2023 1h22mn - avec Makenzy Lombet, Purdey Lombet, Donovan Nizet, Amine Hamidou, Louise Manteau...

Du 03/04/24 au 16/04/24

IL PLEUT DANS LA MAISONDélaissés par leur mère, Purdey et Makenzy mènent leur vie d’adolescents tout en assumant les responsabilités quotidiennes : ils font les courses, la cuisine, Purdey fait des ménages dans un complexe hôtelier, Makenzy se fait un peu d’argent en en chourant à des touristes… Et ils tentent même de réparer la fenêtre. Car, lors des soirs d’orages, il pleut littéralement dans leur maison…
Il pleut dans la maison immortalise le portrait d’une fratrie en figeant dans le temps ces moments complexes où l’on s’éloigne peu à peu de l’enfance. Avant d’être partenaires de jeu, Makenzy et Purdey sont réellement frère et sœur. Paloma Sermon-Daï a souhaité conserver les prénoms des acteurs – avec qui elle avait déjà collaboré pour son film de fin d’études Makenzy (2017) – pour faire la part belle à la spontanéité au moment du tournage. Si la complicité et le soutien sans faille entre les deux protagonistes paraît si authentique, c’est donc parce que nous voyons un pan de leur véritable relation à l’écran.

Il pleut dans la maison déjoue parfaitement les clichés auxquels il aurait pu être réduit. Dans le film, l’été belge n’est pas gris mais plutôt lumineux et caniculaire… On constate qu’il fait constamment beau, sauf dans la maison ! Laquelle, bien loin d’être un cocon familial, devient alors le symbole des tourments et des inquiétudes, alors que le monde extérieur baigne dans l’insouciance estivale.
Si la sincérité des interprètes fait, en grande partie, le charme du récit, on prend aussi plaisir à observer les instants frivoles qui composent cet été adolescent : une baignade, des confidences, un vol de vélo… À l’instar des personnages, on a parfois l’impression de tourner en rond et pourtant le récit ne s’essouffle jamais, rythmé notamment par la force d’esprit de Purdey, qui compte bien construire une vie meilleure pour son frère et pour elle-même.
(M. Serale, lebleudumiroir.fr)