MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3,50€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4,50€ (sur présentation d'un justificatif). PASS CAMPUS : 4 euros. Paiement CB, Chèque ou Espèces.

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA 325 du 28 FÉVRIER AU 9 AVRIL 2024
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 325 du 28 FÉVRIER AU 9 AVRIL 2024...

LA GAZETTE UTOPIA 324 du 24 JANVIER AU 27 FÉVRIER 2024
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 324 du 24 JANVIER AU 27 FÉVRIER 2024...

LA GAZETTE UTOPIA 323 DU 13 DÉCEMBRE 2023 AU 23 JANVIER 2024
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 323 DU 13 DÉCEMBRE 2023 AU 23 JANVIER 2024...

LA GAZETTE UTOPIA 322 DU 1ER NOVEMBRE AU 12 DÉCEMBRE 2023
   ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 322 DU 1ER NOVEMBRE AU 12 DÉCEMBRE 2023...

Soutenez Utopia Palmer

Scolaire - Collège / Lycée

Également au programme

TRASHED

Candida Brady - documentaire Angleterre 2012 1h38mn VOSTF - avec Jeremy Irons...

Du 01/10/19 au 01/01/70 (uniquement pour les séances scolaires)

TRASHEDJeremy Irons se tient sur une plage, proche de la ville antique de Sidon, au Liban. Non loin, se dresse une montagne de détritus. Déchets médicaux, ordures ménagères, liquides toxiques et cadavres d'animaux ; le résultat de trente années de consommation d'une petite ville, parmi combien à travers le monde ? Trashed suit l'acteur tout autour du monde et nous emmène à la rencontre de scientifiques, de politiciens, et de gens ordinaires dont la santé et le mode de vie ont été profondément affectés par la pollution et les déchets. Il met en lumière les solutions alternatives qui existent et pourraient nous permettre de subvenir à nos besoins tout en créant davantage d’emplois que l’industrie actuelle du traitement des déchets.

« Nous avons fait le film, car il y a énormément de gens qui ressentent l'urgente nécessité de traiter le problème des déchets et de la durabilité . Il est tout aussi urgent que les solutions les plus imaginatives et les plus productives dans ce domaine, soient comprises et partagées par le plus grand nombre à travers le monde ». Jeremy Irons