MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE N°295 ( DU 22 JANVIER AU 3 MARS 2020) À TÉLÉCHARGER
Couv-295-web.jpg, janv. 2020 ... Lire LA GAZETTE N°295 ( DU 22 JANVIER AU 3 MARS 2020) À TÉLÉCHARGER...

LE PROGRAMME UTOPIA 294 - DU 11 DÉCEMBRE 2019 AU 21 JANVIER 2020(À TÉLÉCHARGER)
COUV-294.jpg, déc. 2019 ... Lire LE PROGRAMME UTOPIA 294 - DU 11 DÉCEMBRE 2019 AU 21 JANVIER 2020(À TÉLÉCHARGER)...

LE PROGRAMME UTOPIA 293 - DU 30 OCTOBRE AU 10 DÉCEMBRE (À TÉLÉCHARGER)
Couv-293.jpg, oct. 2019 ... Lire LE PROGRAMME UTOPIA 293 - DU 30 OCTOBRE AU 10 DÉCEMBRE (À TÉLÉCHARGER)...

LA GAZETTE N°292 ( DU 25 SEPTEMBRE AU 29 OCTOBRE 2019) À TÉLÉCHARGER
Couv-292.jpg, sept. 2019 ... Lire LA GAZETTE N°292 ( DU 25 SEPTEMBRE AU 29 OCTOBRE 2019) À TÉLÉCHARGER...

  • ADAM

    Il est des souvenirs aussi lumineux que douloureux, qui laissent à tout jamais des traces impérissables. C’est un de ceux-là qui a conduit Maryam Touzani à réaliser cette première fiction. Avec dignité, humblement, il lui confère sa puissance discrète. Une part d’âme plane entre les images, impalpable, mais ô combien présente. Elle rend le récit, finement tissé de menus détails émouvants, infiniment universel. On aimerait pouvoir se lover parmi ses personnages, les étreindre physiquement, touché... (lire la suite)

  • BAYALA, LA MAGIE DES DRAGONS

    Dans un monde imaginaire qui a toutes les caractéristiques, toutes les séductions des univers d'heroïc fantasy, vous allez faire la connaissance des Elfes du Royaume de Bayala. Ces petits êtres aux oreilles pointues vivent en harmonie avec la nature. Pourtant, depuis que les dragons ont disparu, la magie s'est peu à peu effacée du Royaume et Ophira, la Reine des Elfes des Ombres est bien décidée à prendre possession de tout le territoire et à imposer sa magie noire. Mais l'espoir revient dans l... (lire la suite)

  • CHATS PAR-CI, CHATS PAR-LÀ

    Des chats partout, dans tous les coins ! Des histoires délirantes où le chat sera chasseur, pêcheur, aventurier ou même obèse. Des histoires avec plein d’autres bestioles, bien sûr, mais avec un chat à chaque fois. Car où qu’on aille, il y a toujours un chat, par-ci par-là, pour nous attendrir, nous étonner et nous faire rire… Le Tigre et son maître (Fabrice Luang-Vija, 10 mn) Dans une jungle luxuriante d’Extrême-Orient, un tigre est fort embarrassé : pataud et maladroit, il est incapable de... (lire la suite)

  • CHUT… !

    Pour un film dont le titre est Chut… !, interjection que l’on entend régulièrement dans les lieux de concerts classiques, les lieux de recueillement, les salles d’examens scolaires ou universitaires et bien sûr dans les bibliothèques, bref partout où le silence est d’or, la première séquence de ce documentaire détonne. Car dans l’été francilien, on y danse, on y fait une fête endiablée, boule à facettes et tutti quanti, avec cette particularité que le dancefloor est le parvis d’une bibliothèque,... (lire la suite)

  • DARK WATERS

    Il y a quelque chose de pourri en Virginie-Occidentale, au cœur du massif des Appalaches, à la fin des années 90. Les fermiers voient leurs vaches mourir les unes après les autres, les yeux rouges, sanguinolents, comme si elles avaient été possédées. Les habitants de la région affichent quant à eux un taux anormalement élevé de cancers... Et au milieu du paysage – géographique, social, psychologique, affectif –, une usine appartenant à Du Pont, l’un des plus grands groupes industriels de chimi... (lire la suite)

  • DEUX

    Ce sont des rêves d’Italie qui bercent les réveils de Madeleine, en même temps que les doux baisers de sa compagne cachée, Nina. Aux yeux de tous, cette dernière n’est qu’une voisine qui vit sur le même palier. Toujours fourrées l’une chez l’autre, elles se nourrissent d’un amour lumineux qui ne demande qu’à s’affirmer au grand jour. Alors, elles manigancent, planifient comment vendre leurs appartements respectifs pour partir s’installer ensemble dans un quartier de Rome, s’offrir la liberté à l... (lire la suite)

  • GRÂCE À DIEU

    Ne rien laisser au hasard, ne rien céder au pathos. Refuser le manichéisme autant que les raccourcis, ne pas tomber dans la caricature, fuir les clichés. Frapper fort, mais avec une implacable justesse, sans appel, sans échappatoire, sans possibilité aucune ni de minimiser, ni de tergiverser : voilà la chair, puissante, du nouveau film de François Ozon. Et c’est un grand film, un film important. Il faut par ailleurs une audace certaine pour se lancer dans une fiction inspirée de faits on ne peut... (lire la suite)

  • HISTOIRE D’UN  REGARD, à la recherche de Gilles Caron

    Le titre ne se la joue pas, effacé et modeste devant l’ampleur du sujet. Il n’est pas question ici d’un seul regard, mais de plusieurs. Autant celui d’un photojournaliste essentiel que celui de la réalisatrice qui nous entraîne dans un formidable jeu de piste à la recherche d’un homme perdu. À travers les rouleaux de pellicule (4000, 100 000 clichés !), elle dévide le fil d’une vie, de récits intimes et universels, dresse des ponts entre la petite histoire et la grande, met en scène un véritable... (lire la suite)

  • J’ACCUSE

    Pour nous, pas de doute : J’accuse est une belle œuvre, un grand film, une fresque virtuose, intelligemment menée, qui donne à la fois du plaisir et à réfléchir. On peut penser et dire bien des choses de Roman Polanski, on ne peut nier que c’est un immense cinéaste. La scène d’ouverture est magistrale ! Toute l’armée, en tenue de grand apparat, semble réunie dans la monumentale cours de l’école militaire de Paris qui fait paraitre ces hommes bien petits malgré leurs grandes décorations. Momen... (lire la suite)

  • JUSQU’À LA GARDE

    Un couple se sépare. Trop banale issue d’une histoire d’amour qui s’est perdue en chemin, laissant sur le bord de la route les deux enfants dont il faut pourtant impérativement tenir compte, si possible sans faire trop de dégâts collatéraux. La famille Besson a éclaté en mille morceaux et la tension est palpable en cette ultime audience devant la juge : Madame et Monsieur, chacun flanqué de son avocate, viennent exposer leur point de vue sur les modalités du divorce. L’enjeu est de taille puisqu... (lire la suite)

  • L'APPOLLON DE GAZA

    Quand on évoque Gaza, on pense, selon de quel bord on se place, à différentes choses. Du point de vue de ses habitants et de ceux qui de par le monde tentent comme ils le peuvent de les soutenir, Gaza est une bande surpeuplée d’à peine 10 km de large, d’une densité de population qui fait péter tous les records démographiques, une prison à ciel ouvert, dont les conditions de vie et sanitaires sont rendus déplorables par le blocus israélien, quand elle n’est pas bombardée massivement, avec plusieu... (lire la suite)

  • LA CRAVATE

    C’est un véritable régal de retrouver sur grand écran les documentaristes en grande forme de La Sociologue et l'ourson. Si ce nouveau documentaire est empreint du même recul sensible et plein d’humour que leur précédent opus, le procédé employé n’est pas tout à fait le même. Ici, point de mise en scène à base d’ours en peluche et de bouts de chiffons, même si la bataille qui va se livrer devant nos yeux s’apparente parfois à une piètre querelle de chiffonniers. La cravate, c’est ce petit access... (lire la suite)

  • LA FILLE AU BRACELET

    Qui est vraiment Lise Bataille ? Une jeune fille innocente prise dans la tourmente d'un terrible règlement de comptes ? La coupable idéale d'un sombre fait divers ? Amie pour la vie qui cache son désespoir sous un masque d'indifférence ? Ou meurtrière manipulatrice au sang froid implacable ? Au terme de ce drame en huis-clos construit avec sobriété et tenue, il est fort possible que le spectateur ne trouve aucune des réponses espérées et que le doute apparaisse, au final, comme le seul vainque... (lire la suite)

  • LA NUIT AMÉRICAINE

    Ferrand, le metteur en scène affublé d'un Sonotone (rien ne lui « parle », excepté le cinéma ?), commence le tournage de Je vous présente Pamela. Aux studios de la Victorine, à Nice, c'est un ballet ininterrompu d'acteurs mêlant (et confondant) vraie vie et vrai cinéma, et de techniciens qui réclament des précisions en enjambant des câbles. Une ruche où l'on vit deux fois plus fort, deux fois plus vite, au son de la musique de Georges Delerue, comme si la vie menaçait de s'arrêter dès la fin du ... (lire la suite)

  • LARA JENKINS

    Lara Jenkins nous plonge dans l’univers sans concession de l’excellence, un milieu où la musique n’adoucit guère les mœurs, celui des conservatoires, des concours après lesquels seuls les plus ambitieux surnageront. Dès potron minet, cette journée-là débute d’une drôle de manière pour Lara Jenkins. Sans que rien d’extraordinaire ne semble devoir advenir. Sous l’apparence de la plus banale normalité, tout y sera pourtant, dès les premières minutes, subtilement en décalage, comme si notre anti-hér... (lire la suite)

  • LAURA

    Laura, c'est une des œuvres de référence du film noir et pourtant Preminger bafoue presque les lois du genre, flirte avec le fantastique, privilégie le romanesque feutré, et compose surtout un personnage de femme aux antipodes des archétypes. Si Laura est fatale à bien des hommes, si elle leur fait perdre tout sens de la mesure, ce n'est pas par sa duplicité, par sa « garcitude », mais bien au contraire par sa pureté, la beauté limpide de son corps et de son âme. L'histoire commence comme une... (lire la suite)

  • LE CAS RICHARD JEWELL

    Il faut croire qu'Eastwood a décidé, avec l'âge, de ne plus perdre de temps. Il poursuit ainsi, au rythme stakhanoviste d'un film par an, son portrait de l'Amérique profonde, s'attachant à ses héros sans cape ni collant, ceux que l'on appelle des héros ordinaires (remember l'excellent Sully). C'est encore le cas ici : inspiré de faits réels, le film retrace l'histoire de Richard Jewell, vigile de son état, accueilli en héros pour avoir repéré et signalé la présence d'une bombe sur le parc olympi... (lire la suite)

  • LE MONDE EN UN JARDIN

    « C’était un petit jardin qui sentait bon le métropolitain… Qui sentait bon le bassin parisien. De grââce, de grâââce, Monsieur le promoteur, préservez cette grâce ». Merci à Frédérique Pressmann de rappeler dans Le monde en un jardin que contrairement à ce que chante Jacques Dutronc, la destruction des espaces verts en ville n’a rien d’une fatalité. Son film raconte la vie du Parc de Belleville, créé il y a vingt-cinq ans lors d’une vaste opération de rénovation urbaine. Il met en scène Gér... (lire la suite)

  • LES ENFANTS DU TEMPS

    Sale temps à Tokyo. Depuis des semaines il pleut des cordes sur la mégalopole japonaise. L’eau monte dangereusement, les inondations menacent. Seule Hina a la faculté de provoquer des éclaircies. Un talent que cette « fille-soleil » met à profit avec l’aide de Hodaka, adolescent en fugue. Mais chaque don a un prix et celui que doit payer Hina en chassant les nuages s’avère exorbitant… Pour tenter de sauver celle qu’il aime, Hodaka ne reculera devant rien. Sur le thème inépuisable des amours i... (lire la suite)

  • LES MISÉRABLES

    Point de Jean Valjean dans ce film formidable, ni de Fantine, nous ne sommes pas dans une énième adaptation de l’emblématique roman de Victor Hugo, mais dans une œuvre contemporaine, puissante… Point de Gavroche non plus, les petits Français s’y surnomment Slim, La Pince, Zorro, ils s'appellent Issa, Salah, Luciano, Bintou… : autant de prénoms qui témoignent d’une mixité sociale véritable, une richesse humaine en mal de reconnaissance. Mais des Misérables, le jeune réalisateur ne se contente pas... (lire la suite)

  • LETTRE À FRANCO

    Avec Lettre à Franco, Alejandro Amenabar revient vers ses racines ou plutôt vers les racines du mal. La petite enfance du réalisateur, fils d’une mère espagnole et d’un père chilien contraints de se jeter dans les griffes de la dictature franquiste en fuyant celle de Pinochet en 1973, aura été marquée par l’empreinte du totalitarisme. On comprend d’autant mieux ses légitimes inquiétudes quand il déclare : « L’expression « Alors que dure la guerre » (qui est le titre original du film) signifie de... (lire la suite)

  • MARCHE AVEC LES LOUPS

    « Au cours des années passées dans la vallée sauvage au contact de la meute, j’ai pu observer de mes yeux le fonctionnement des grands équilibres primordiaux auxquels sont soumis les animaux sauvages et notamment les grands prédateurs. Il y a urgence à préserver ce monde sauvage dans nos sociétés de plus en plus urbanisées. C’est l’une de mes obsessions. » Jean-Michel Bertrand Ce film raconte le grand mystère de la dispersion des loups. Il raconte comment les jeunes loups quittent le territoi... (lire la suite)

  • MES JOURS DE GLOIRE

    Connaissez-vous Antoine de Bary ? Nous non plus, à vrai dire, normal c’est un premier film, une comédie légère et enjouée pour bien démarrer sa carrière et l’année 2020. Les jours de gloire dont il est question dans le titre ceux sont ceux d’Adrien, mais il ne faudrait pas prendre l’expression au pied de la lettre, loin s’en faut ! Il faut tout au contraire l’entendre avec un bon vieux fond d’autodérision. Car Adrien ne glande rien, ou pas grand chose. Il est du style à se prendre perpétuellem... (lire la suite)

  • MILLENIUM ACTRESS

    Qu'on se le dise : Millenium actress est une pure, une véritable merveille. Graphiquement époustouflant, son récit-gigogne ambitieux, alambiqué mais d'une constante clarté, tient autant de la haute voltige que de la haute couture et laisse comme deux ronds de flan puisqu'il parvient non seulement à ne jamais perdre le spectateur, mais mieux : à passionner les néophytes que nous sommes pour les soubresauts de l'histoire du Japon, habilement mêlés au destin tumultueux d'une femme devenue par hasar... (lire la suite)

  • NOTRE-DAME DU NIL

    Rarement l’histoire est écrite du point de vue des minorités. C’est en partie le propos de l’œuvre autant écrite que filmée d’Atiq Rahimi. Par ses livres, ses documentaires, ses longs métrages (Terre et cendres et Syngue Sabour, pierre de patience, adaptés tous deux de ses propres romans), il nous immerge dans le camp des laissés pour compte et de leur petite histoire, celle qui permet de mieux analyser et comprendre la grande. Notre-Dame du Nil, c’est un joli pensionnat de briques roses niché... (lire la suite)

  • PAS EN MON NOM

    C’est une petite ritournelle et un préjugé rabâchés rituellement depuis plusieurs décennies dans les discussions de café du commerce et dans les médias dominants : le conflit israélo/palestinien (un terme en soi illégitime puisqu’il n’ y a jamais eu d’égalité entre les belligérants) serait l’aboutissement d’un combat religieux séculaire voire millénaire entre Juifs et Musulmans se disputant ces quelques milliers de kilomètres carrés de terres sacrées pour les trois religions monothéistes. Le con... (lire la suite)

  • SCANDALE

    En France, l’affaire n’a pas tellement marqué les consciences. Pourtant la chute pour harcèlement sexuel, à l’été 2016, de Roger Ailes, l’emblématique fondateur de la chaîne d’informations conservatrice Fox News, constitue un préambule à l’affaire Weinstein et annonce l’émergence du mouvement #MeToo. Scandale retrace le combat des journalistes et des animatrices stars de la chaîne pour dénoncer les agissements du bras droit de Rupert Murdoch… Nicole Kidman et Charlize Theron incarnent deux prése... (lire la suite)

  • SOL

    Sol comme soleil en espagnol, comme la clé du même nom. Sol, ce sont aussi les trois premières lettres du mot solitude et si on ajoute un ange, ça fait Solange. Solange, cela fait bien des lustres que plus personne ne l’appelle ainsi, par son prénom français, et certainement pas à Buenos Aires où elle a fait son nid depuis quelques décennies. Elle a trouvé là-bas un nom d’artiste, Sol Cortiz, ainsi qu’une belle carrière qui lui a offert une renommée et de quoi vivre à l’abri du besoin pendant un... (lire la suite)

  • TU MOURRAS À VINGT ANS

    Parfois de grands pays s'éveillent à la vie et à la démocratie tout en s'éveillant au cinéma. Le Soudan était ainsi, depuis de longues décennies, absent aussi bien de nos écrans que de nos imaginaires. Le Soudan, pour ceux qui sont un minimum informés, se résumait à une sombre dictature où régnait la charia, et que l'on soupçonnait d'être un des états financeurs du terrorisme international. Mais les Soudanais, après avoir subi pendant presque trente ans le joug du sinistre Omar El Bechir, ont en... (lire la suite)

  • UN DIVAN À TUNIS

    La scène d'introduction – quiproquo autour du célèbre portrait photographique de Sigmund Freud portant la chéchia rouge, le couvre-chef traditionnel tunisien – dit bien d'emblée toute la fantaisie de ce film, et tout l'humour de sa pétillante héroïne, Selma, fraîchement débarquée de Paris pour installer son divan à Tunis ! Car n'en déplaise aux langues de vipères, aux oiseaux de mauvaise augure et autres sceptiques locaux qui jurent par le Saint Coran qu'il n'y a pas besoin de psy dans ce pays, ... (lire la suite)

  • UNE MÈRE INCROYABLE

    Une mère incroyable, titre français frustrant, tellement éloigné de « la plaideuse » ou « avocat(e) plaidant(e) », qui serait la traduction littérale de Litigante, le titre original. Si l'espagnol sortait la gent féminine de derrière ses fourneaux et ses langes, le français l’y renvoie… Bref, passons, mais ne passez pas à côté de ce film ! Réalisé par un homme, il exprime pourtant une sensibilité féminine, féministe, réjouissante. Un chronique aussi puissante que drôle sur la filiation, la famil... (lire la suite)

  • WATT THE FISH

    C'est une guerre silencieuse, un angle mort de la cause écologiste qui paraîtrait presque bénigne comparée aux catastrophes planétaires dont nous sommes les témoins éffarés et hagards. Et pourtant, loin d'être un épiphènomène de l'Anthropocène », le scandale de la pèche électrique -puisque c'est de cela qu'il s'agit- non seulement est tout sauf anodin, puisqu'il conditionne rien moins que la pérennité de la chaine alimentaire , mais qui plus est illustre parfaitement la tartufferie des faux-disc... (lire la suite)