MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA - N°284 ( du 31 octobre au 11 décembre 2018) À TÉLÉCHARGER
Couv-284.jpg, oct. 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°284 ( du 31 octobre au 11 décembre 2018) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°283 ( du 26 septembre au 30 octobre 2018) À TÉLÉCHARGER
Couv-283.jpg, oct. 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°283 ( du 26 septembre au 30 octobre 2018) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE DE RENTRÉE DU 15 AOÛT AU 25 SEPTEMBRE À TÉLÉCHARGER ( RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT À 15H45)
COUV-282.jpg, août 2018 ... Lire LA GAZETTE DE RENTRÉE DU 15 AOÛT AU 25 SEPTEMBRE À TÉLÉCHARGER ( RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT À 15H45)...

FERMETURE ESTIVALE - RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT
vacances.jpg, août 2018vacances.jpg, août 2018 ... Lire FERMETURE ESTIVALE - RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT...

  • 8, AVENUE LÉNINE

    Comme chaque matin, Salcuta Filan écoute la radio avant de partir au travail. « Les Roms n’ont pas vocation à s’intégrer en France ! Ils doivent retourner chez eux ! », scande un politique. Les phrases fusent, féroces, brutales. Des propos que Salcuta a souvent entendus depuis qu’elle est arrivée en France en 2002, avec ses deux jeunes enfants… Les Roms seraient ils voués à demeurer des Européens de troisième zone ? De l’expulsion du terrain où elle vivait et la destruction de sa caravane pa... (lire la suite)

  • A BREAD FACTORY, Part 2 : UN PETIT COIN DE PARADIS

    Après une première partie où Patrick Wang étonnait par son sens de la comédie, jusque-là inédit dans son cinéma, Un petit coin de paradis ne cesse de nous surprendre. Le réalisateur y joue avec les genres, réinvente la narration et prend le parti de la fantaisie. La ville entière devient une scène où chaque personnage cherche à jouer son rôle – sous l’œil inquisiteur des téléphones portables, solidement attachés à leurs indispensables « perches à selfies ». Le film ainsi se dérobe et s’échappe, ... (lire la suite)

  • ASTÉRIX, LE SECRET DE LA POTION MAGIQUE

    À la suite d’une chute lors de la cueillette du gui, le druide Panoramix décide qu’il est temps d’assurer l’avenir du village. Accompagné d’Astérix et Obélix, il entreprend de parcourir le monde gaulois à la recherche d’un jeune druide talentueux à qui transmettre le Secret de la Potion Magique… Astérix, Le Secret de la potion magique fait suite au Domaine des Dieux et n'est, contrairement à son prédécesseur, pas adapté d'une bande-dessinée déjà existante. Le scénario du long métrage écrit par ... (lire la suite)

  • AU BOUT DES DOIGTS

    Il nous avait embarqué il y a un peu plus d’un an aux pieds de l’Himalaya, avec la comédie L’ascension, succès que l’on sait, qui racontait l’histoire folle (et vraie) d’un petit gars de banlieue sans aucune expérience en alpinisme, qui s’attaquait à la face de l’Everest pour éblouir l'élue de son cœur. Avec des paysages beaucoup moins spectaculaires et un cadre plus intimiste, Ludovic Bernard renoue ici avec un thème qui lui est cher, celui du plafond de verre, ce concept au nom explicite qui l... (lire la suite)

  • AYKA

    Parfois, quand on a aimé ou quand on aime certains cinéastes, il faut savoir prendre son mal en patience. Au Festival de Cannes 2008, il y a donc déjà dix ans, on découvrait, émerveillés, Tulpan, splendide chronique kazakh désabusée autour d'un jeune marin revenu dans sa steppe pour tenter d'épouser une belle qui ne voulait pas de lui pour cause d'oreilles décollées. Une pépite de sensibilité et d'humour qui révélait entre autres une merveilleuse comédienne de 19 ans : Samal Yeslyamova. Le film ... (lire la suite)

  • BIENVENUE À MARWEN

    L’auteur de Forrest Gump, de Retour vers le futur ou encore de Qui veut la peau de Roger Rabbit, le tendre et farfelu Robert Zemeckis, revient sur grand écran avec le surprenant Bienvenue à Marwen. Un homme qui joue à la poupée, c’est assez inhabituel. Un homme qui aime porter des chaussures de femme, de préférence à hauts talons, certains diront que c’est une déviance, d’autres moins catégoriques trouveront ça simplement insolite et original. Ou peut-être, pour les plus romantiques, terribleme... (lire la suite)

  • CASSANDRO, THE EXOTICO !

    Cassandro est un personnage hors du commun, un vrai héros de cinéma surprenant et captivant ! Enfant né à la frontière américano-mexicaine, maltraité et mal à l'aise avec son identité sexuelle naissante dans un pays champion de l'homophobie, Cassandro a lutté toute sa vie, au sens propre comme au figuré. Passionné dès son plus jeune âge par le sport roi du Mexique, la lucha libre – à peu de choses près le catch –, il est monté sur le ring à peine adolescent et a gravi tous les échelons. Alors qu... (lire la suite)

  • CASSE-NOISETTE ET LES QUATRE ROYAUMES

    Casse-Noisette est LE ballet des fêtes de fin d’année, celui qui est joué sur les scènes les plus prestigieuses et dont la magie opère sur les petits et grands spectateurs, qu’ils soient amateurs de danse ou pas. Il y dans ce conte toute la féérie de Noël très premier degré qui sied si bien à l’ambiance naïve de cette période de l’année où le monde de l’enfance règne en maître. Étonnant même que Disney ne se soit pas emparé plus tôt de cette légende, mais mieux vaut tard que jamais et voilà donc... (lire la suite)

  • COLETTE

    Ce film raconte avec un classicisme fort sage l’histoire d’une jeune femme qui heureusement le fut beaucoup moins. Tout débute dans les années 1890, celles de la Belle époque. La jeune Gabrielle Sidonie Colette a tout d’une péquenaude inoffensive, avec ses robes simples, ses longues tresses, quand Henry Gauthier-Villars, surnommé « Willy », la séduit. Elle a tout juste vingt ans et lui quatorze de plus quand ils se marient. Elle porte sur son visage l’inexpérience de son jeune âge, lui dissimule... (lire la suite)

  • DOUBLES VIES

    On vit une époque redoutable. Hier encore, le cinéma se fabriquait pour la salle, la critique s'exprimait dans la presse et le temps, c’est certain, s’écoulait avec beaucoup moins de frénésie. Aujourd’hui, ce sont des géants du numérique qui font le cinéma (voir Scorsese et les frères Coen faire la promo de Netflix, ça nous fend bien le cœur), tout le monde et n’importe qui peut donner son expertise à grand coup de blogs, de tweets ou de publications sur un mur virtuel. Pourtant, faut-il dire qu... (lire la suite)

  • EDMOND

    À la manière de Feydeau, quand les portes claquent, quand les amants se planquent dans les placards et que les grandes bourgeoises s’évanouissent dans leurs robes de satin en poussant des longs « ohhhhhhhh !!! », Edmond raconte avec un panache éclatant et tonitruant l’incroyable genèse d’une des plus célèbres œuvres du théâtre français, Cyrano de Bergerac. Dans ce film inspiré de sa propre pièce (énorme succès, moult Molières), Alexis Michalik fait le choix d’un ton et d’une mise en scène résolu... (lire la suite)

  • L'ANGE

    Lucifer était beau, on l’oublie trop souvent. Dans un monde qui s’entête à ne jurer que par les apparences, c'est souvent la laideur qui paraît suspecte. Pourtant… Buenos Aires, 1971. Carlitos est un fils de bonne famille, bien éduqué, presque timide. Le soir il rentre vite à la maison, impatient de manger les bons petits plats de maman. C'est l'enfant unique idéal, sur lequel repose la confiance absolue de ses parents. Il n’a aucune patte blanche à montrer pour qu’on lui accorde spontanément ... (lire la suite)

  • L'EMPEREUR DE PARIS

    Pour tout vous dire, on craignait un peu le pire de cette évocation d’un personnage mythique, François Vidocq, par Jean-François Richet dont on dira en usant d’un doux euphémisme qu’il fut inconstant dans sa filmographie. Richet, c’est un premier film génial, État des lieux, autour d’un personnage d’ouvrier déclassé en colère, un authentique film marxiste qu’on pourrait montrer aujourd’hui comme un manifeste aux gilets jaunes. Et puis Richet s’est beaucoup laissé aller pour céder à des réflexes ... (lire la suite)

  • L'INCROYABLE HISTOIRE DU FACTEUR CHEVAL

    On connaît tous, peut-être sans toujours savoir le nommer ni le situer, cet étrange et saisissant monument, ce palais aux formes singulières, ni tout à fait bâtiment, ni tout à fait sculpture, amoncellement harmonieux de pierres, de colonnes, de statues et de tours comme tout droit sorties d’un conte oriental. Mais si l’on sait le destin tragique d’un Van Gogh ou les passions d’un Rodin, on aura du mal à raconter l’histoire du créateur de cette œuvre unique et hors-norme, un homme simple et ordi... (lire la suite)

  • L’HOMME FIDÈLE

    La première scène, donne le « la », impossible à dévoiler sans déflorer la surprise, cependant le ton est affiché : léger, drôle et cruel. Un détonnant mélange dans lequel Laetitia Casta excelle, resplendissante. Elle est Marianne, l’inconstante par laquelle arrivent les jeux de dupes, de l'amour et du hasard… Abel aimait Marianne, Marianne aimait Paul, Ève encore gamine aimait Abel secrètement, comme on aime un fantasme, un idéal masculin inaccessible… Un Abel (Louis Garrel, séducteur arrosé, ... (lire la suite)

  • LA VIE COMME ELLE VIENT

    La vie passe comme un souffle. On se retourne et, déjà, les années se sont enchainées en un claquement de doigts. Les enfants qu'on berçait la veille dans le rocking-chair sont devenus de grands ados hyper-actifs, le temps a fait tranquillement son œuvre sur les visages et sur les corps. La Vie comme elle vient aurait pu être un regard en arrière nostalgique sur la vie d’une famille ordinaire : comment les rêves se sont écorchés sur les murs de la réalité, comment l’époque a changé la donne dans... (lire la suite)

  • LE COMPLEXE DE LA SALAMANDRE

    Hallucinant ! Irréel !… Le travail de l’artiste vosgien Patrick Neu, magnifiquement décrit dans ce documentaire, pousse à tous les superlatifs. Car l’homme – nullement extravagant au demeurant – pourrait rallier à l’art contemporain les spectateurs les plus rétifs, parfois lassés du tout conceptuel, détachés du travail de la matière. Mais peut-on parler d’art contemporain, quand Patrick Neu a l’idée incroyable de couvrir l’intérieur de verres à pied de fumée de bougie et d’y dessiner avec la pré... (lire la suite)

  • LE GRINCH

    Pouvait-on rêver mieux que les créateurs de Moi, moche et méchant pour se lancer à leur tour dans l'adaptation de ce conte de Noël écrit en 1957 ? Conte tout à fait particulier s'il en est puisque le personnage principal est un affreux jojo qui n'aime rien, ni personne, si ce n'est lui même et peut-être aussi son chien, quoique… Mais ce qu'il déteste par dessus tout c'est Noël ! Or, les habitants de Chouville aiment fêter Noël ! Mais Grinch, le Grincheux, qui habite quelque part au nord de Ch... (lire la suite)

  • LES INVISIBLES

    Tout comme Discount, le premier film de Louis-Julien Petit qu'on avait déjà beaucoup aimé, Les Invisibles est un film jubilatoire, drôle autant qu'émouvant, et résolument politique, au sens le plus noble du terme. On en sort grandis et heureux, remplis de courage, pleins d’envies. Celles avant tout de ne pas baisser les bras et de regarder devant soi avec toujours plus d’empathie, de générosité, de chaleur humaine. Fortes en gueules ou gueules brisées, elles sont-là. Même si la bonne société ... (lire la suite)

  • MIA ET LE LION BLANC

    Heureusement, à l’heure de la sortie de ce film, le Père Noël sera déjà passé par la cheminée. Tant mieux pour vous, à quelques jours près, vous auriez eu droit à « Un vrai bébé lion blanc pour dormir dans mon lit » sur la liste des cadeaux souhaités par vos bambins déjà bien trop gâtés. Car il faudrait avoir un cœur de pierre pour ne pas craquer devant les ronronnement de ce gros matou blanc aux yeux bleus et ne pas être touché par l’incroyable relation entre cette gamine et ce félin sauvage. ... (lire la suite)

  • MONSIEUR

    Au creux de l’hiver, rien de tel qu’un film ensoleillé tout droit venu du pays des saris pour réchauffer nos sens engourdis. Monsieur est une gourmandise, aussi tendrement colorée et épicée qu’un subtil tandori. Ne reniant nullement les codes du cinéma populaire bollywoodien, il en élargit le champ, s’attaque aux carcans de la société indienne contemporaine dans un remarquable équilibre entre compréhension et dénonciation des traditions. Pour sa première fiction, la réalisatrice Rohena Gera s’at... (lire la suite)

  • PETITS CONTES SOUS LA NEIGE

    D’une montagne enneigée à une mer étoilée, d’une ville tranquille à un océan agité, les héros de ces sept courts métrages transportent les petits dans leurs aventures joyeuses et poétiques, avec la neige pour décor. Le Réveilleur : tous les matins, un homme fait le tour des maisons du village et frappe aux portes pour réveiller les gens. Un jour, il reçoit une clochette en guise de paiement. Drôle de poisson : répondant au SOS d’un poisson rouge en détresse, un groupe de poisson décident d... (lire la suite)

  • UN BEAU VOYOU

    « C'est le plus grand des voleurs, oui mais c'est un gentleman », susurrait Dutronc… Ici, notre monte-en-l'air, qui s'introduit nuitamment dans les appartements en passant par les toits, est un esthète, un malin, qui se faufile comme un chat, glisse dans l'ombre pour accomplir ses larcins avec un talent virtuose… Ni vu, ni connu, il ne laisse jamais ni traces ni empreintes, juste un petit parfum de mystère. Dans la vie, on ne se méfie pas de lui, il a une allure fine et souple, un visage qu'o... (lire la suite)

  • UTØYA, 22 JUILLET

    « Vous ne comprendrez jamais, alors écoutez-moi bien », énonce la jeune fille impavide le regard planté dans celui des spectateurs, avant qu'un subtil mouvement de tête nous révèle le téléphone portable vissé sur son oreille. Elle c'est Kaja, militante des jeunesses social-démocrates de Norvège, et c'est à ses parents, non à nous, que s'adressait cette phrase prophétique. Mais l'espace d'un instant, le Quatrième Mur s'est estompé et c'est en Coryphée d'un Chœur antique qu'elle annonce sans le sa... (lire la suite)

  • WARDI

    Vous aviez plébiscité, enfants et adultes confondus, Ma Vie de Courgette ? le génial film en marionnettes de Claude Barras avait l’immense qualité, grâce à l’émotion transmise par ses étranges personnages aux têtes rondes, de rendre sensible et compréhensible par les plus jeunes un sujet grave que les parents ont bien du mal à oser aborder avec eux… Eh bien vous allez adorer les aventures et mésaventures de Wardi ! Lors de sa première présentation à « Mon premier Festival » il suffisait de voir ... (lire la suite)