MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3,50€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4,50€ (sur présentation d'un justificatif). PASS CAMPUS : 4 euros. Paiement CB, Chèque ou Espèces.

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA 325 du 28 FÉVRIER AU 9 AVRIL 2024
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 325 du 28 FÉVRIER AU 9 AVRIL 2024...

LA GAZETTE UTOPIA 324 du 24 JANVIER AU 27 FÉVRIER 2024
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 324 du 24 JANVIER AU 27 FÉVRIER 2024...

LA GAZETTE UTOPIA 323 DU 13 DÉCEMBRE 2023 AU 23 JANVIER 2024
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 323 DU 13 DÉCEMBRE 2023 AU 23 JANVIER 2024...

LA GAZETTE UTOPIA 322 DU 1ER NOVEMBRE AU 12 DÉCEMBRE 2023
   ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 322 DU 1ER NOVEMBRE AU 12 DÉCEMBRE 2023...

Soutenez Utopia Palmer

SIMONE VEIL LE VOYAGE DU SIÈCLE

Olivier Dahan - France 2020 2h - avec Elsa Zylberstein, Rebecca Marder, Élodie Bouchez, Judith Chemla, Olivier Gourmet, Sylvie Testud, Philippe Torreton...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

SIMONE VEIL LE VOYAGE DU SIÈCLELe cinéma français est chiche en biopics d'hommes ou de femmes politiques. Simone Veil a désormais le sien, réalisé par Olivier Dahan, déjà auteur de Grace de Monaco et de La Môme. Simone, le voyage du siècle, est dans leur lignée : documenté, réaliste et romanesque.
De la petite enfance de Simone Veil, née Jacob, à sa mort en 2017, le film retrace la trajectoire exceptionnelle de cette femme qui a su imposer ses vues, ses choix, sa vision d'une société libérale, humaniste, tolérante et ouverte aux évolutions sociétales.

Pour son troisième biopic, Olivier Dahan vise de nouveau juste, en se frottant à une figure politique majeure qui a traversé la crise des années 1930, la Seconde Guerre mondiale, la déportation, puis la renaissance de la France. L'écriture du film évite d'être uniquement chronologique, en faisant appel à un montage éclaté, où les combats de Simone Veil – pour la légalisation de l'IVG, mais aussi les conditions de vie des détenus ou la construction européenne – sont exposés à la lumière de son passé.
Elsa Zylberstein, qui interprète Simone Veil de 1968 à 2006, est parfaite pour l'incarner dans la plénitude de sa vocation politique, avec un coup de chapeau au maquilleur pour façonner son visage vieillissant à l'écran. Rebecca Marder, formidable, endosse le rôle pour la période 1941-1962, avec le dynamisme qui fera de Simone Veil, rescapée d'Auschwitz, une diplômée en droit, haute fonctionnaire puis ministre et première présidente du Parlement européen. Olivier Dahan ne réalise pas une hagiographie mais le portrait d'une femme traversée par l'histoire et dont le destin est la résultante.

(Jacky BORNET - Franceinfo-culture)