MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3,50€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4,50€ (sur présentation d'un justificatif). PASS CAMPUS : 4 euros. Paiement CB, Chèque ou Espèces.

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA 325 du 28 FÉVRIER AU 9 AVRIL 2024
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 325 du 28 FÉVRIER AU 9 AVRIL 2024...

LA GAZETTE UTOPIA 324 du 24 JANVIER AU 27 FÉVRIER 2024
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 324 du 24 JANVIER AU 27 FÉVRIER 2024...

LA GAZETTE UTOPIA 323 DU 13 DÉCEMBRE 2023 AU 23 JANVIER 2024
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 323 DU 13 DÉCEMBRE 2023 AU 23 JANVIER 2024...

LA GAZETTE UTOPIA 322 DU 1ER NOVEMBRE AU 12 DÉCEMBRE 2023
   ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 322 DU 1ER NOVEMBRE AU 12 DÉCEMBRE 2023...

Soutenez Utopia Palmer

WISH, ASHA ET LA BONNE ÉTOILE

Réalisé par Chris Buck et Fawn Veerasunthorn - film d'animation USA 2023 1h35mn VF - Pour les enfants à partir de 5 ans.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

WISH, ASHA ET LA BONNE ÉTOILEAsha, jeune fille de dix-sept ans à l’esprit vif et dévouée à ses proches, vit à Rosas, un royaume où tous les souhaits peuvent littéralement s’exaucer. Dans un moment de désespoir, elle adresse un vœu aux étoiles auquel va répondre une force cosmique : une petite boule d’énergie infinie prénommée Star. Ensemble, Star et Asha vont affronter le plus redoutable des ennemis et prouver que le souhait d’une personne déterminée, allié à la magie des étoiles, peut produire des miracles…

Combien d’articles avons-nous lu sur le déclin de la Walt Disney Company depuis ses nombreux échecs au box-office des années 2020 ? Fallait-il y voir le début de sa lente agonie cinématographique ? Buzz l’éclair, Avalonia, l’étrange voyage, Le Manoir hanté, Élémentaire : autant de déceptions économiques pour les producteurs… et artistiques pour les spectateurs.
Et pourtant, malgré l’omnipotence qui l’a conduit à réaliser de bien mauvais films ces dernières années, le studio sait se souvenir d’où il vient, réalisant, et nous rappelant par la même occasion, qu’il n’est jamais meilleur que lorsqu’il revient aux fondamentaux de son art : un scénario en forme de conte de fées, une animation irréprochable et de belles chansons. Ainsi Wish : Asha et la bonne étoile s’inscrit-il dans la plus pure tradition des « classiques » Disney que nous aimons.
Le studio de Mickey prouve qu’il n’a rien perdu de sa puissance créatrice ni de sa capacité à rassembler les spectateurs de tous âges en leur promettant de vivre un rêve éveillé. Et comme nombre de rêves que nous avons aimé vivre avec Disney, celui-ci commence par « Il était une fois… » et se termine par… vous le savez, n’est-ce pas ?

(Arthur Champilou sur avoir-alire.com)