MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3,50€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4,50€ (sur présentation d'un justificatif). PASS CAMPUS : 4 euros. Paiement CB, Chèque ou Espèces.

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA 325 du 28 FÉVRIER AU 9 AVRIL 2024
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 325 du 28 FÉVRIER AU 9 AVRIL 2024...

LA GAZETTE UTOPIA 324 du 24 JANVIER AU 27 FÉVRIER 2024
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 324 du 24 JANVIER AU 27 FÉVRIER 2024...

LA GAZETTE UTOPIA 323 DU 13 DÉCEMBRE 2023 AU 23 JANVIER 2024
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 323 DU 13 DÉCEMBRE 2023 AU 23 JANVIER 2024...

LA GAZETTE UTOPIA 322 DU 1ER NOVEMBRE AU 12 DÉCEMBRE 2023
   ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 322 DU 1ER NOVEMBRE AU 12 DÉCEMBRE 2023...

Soutenez Utopia Palmer

UNE FEMME DISPARAÎT

Alfred HITCHCOCK - GB 1938 1h37mn VOSTF - avec Margaret Lockwood, Michael Redgrave, Paul Lukas, Dame May Witty... Scénario de Sidney Gilliatt et Frank Launder, d’après le roman The Wheel spins d’Ethel Lina White.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

UNE FEMME DISPARAÎTDans une région montagneuse d’Europe de l’Est, une avalanche force un train à s’arrêter et ses passagers à passer la nuit dans un petit hôtel. Parmi eux se trouvent plusieurs Britanniques fantasques dont Iris, une jeune femme qui doit prochainement se marier. Le lendemain, à la gare, elle est assommée par un pot de fleurs. Miss Froy, une charmante vieille dame mélomane, s’occupe d’elle dans le train et la remet d’aplomb. Mais peu de temps après, Miss Froy disparaît et, lorsqu’Iris la recherche, tous les voyageurs nient avoir vu la vieille dame à bord du train…
Construit comme une rêverie éveillée, Une femme disparaît repose sur un scénario joyeusement abracadabrant, l’un des meilleurs tournés par Hitchcock en Angleterre, peuplé de personnages tellement cocasses qu’ils en deviennent tous louches. La mise en scène brillante interroge les notions de doute et de réalité, ici sur un mode comique, inaugurant une étude du psychisme humain qui mènera à de nombreux autres grands films comme La Maison du docteur Edwardes ou Psychose. Avant-dernier film de Hitchcock en Angleterre, Une femme disparaît en est aussi l’un des plus mémorables. Là encore, un régal !