Loading

NOUS CONTACTER
NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 48€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

NEAR DEATH EXPERIENCE : entretien avec Benoît Delépine
À l'occasion de la sortie de son dernier film NEAR DEATH EXPERIENCE, co-réalisé comme d'hab avec son compère Gustave Kervern, et en attendant de voir débarquer sur Toulouse toute la nation Grolandaise pour leur Festival International de films Grolandais FIFIGROT, voici un entretien avec Benoît Delép...

La douleur des Israéliens et des Palestiniens
« La douleur des Israéliens et des Palestiniens ne peut pas être distinguée, et l’une ne cessera pas tant que l’autre durera »… dit dans un interview Nadav Lapid, réalisateur du formidable film L’Institutrice. Il est signataire de l’appel de cinéastes israéliens qui...

RENDEZ-VOUS Lundi 7 juillet à 17h30 place de la préfecture : CONSTRUISONS LA CONVERGENCE DES LUTTES
Ce que nous défendons, défendons-le pour tous! ( à l'appel du CIP Midi Pyrénées). Vous pouvez également participer à l'atelier-débat qui aura lieu à 13h30 au TNT sur le thème "Trouver et organiser des formes de convergence". On parle souvent de ce que coûte la culture. Mais "ignoti nulla cupido"...

MARDI 1er JUILLET RENDEZ-VOUS à 18h au Capitole. La lutte s'intensifie!
Ce que nous défendons, défendons le pour tous! Et puis il le faut! Décidément, le printemps devient de plus en plus festif! Ils virent l'émission de Mermet (là-bas si j'y suis),  tapent sur les chômeurs, les précaires, les intermittents. La sécurité sociale nous couvre de moins en moins, il faut ...

Lundi 16 juin, Utopia en grève aux côtés de la Coordination des Intermittents et des Précaires
Nous ne sommes ni intermittents ni précaires…  Nous sommes tous salariés et nous pourrions ne pas nous sentir concernés. Pourtant… La France est un des rares pays en Europe à conserver une belle part pour sa propre cinématographie. Les autres pays autour ont parfois plus de 80% de films américa...

Jeudi 6 juin à 20h30 à Toulouse, projection unique suivie d’une rencontre avec les auteurs du film Jean-Marc Manach et Julien Goetz. Soirée organisée avec l’Université Populaire de Toulouse (achetez vos places à partir du 22 mai).

UNE CONTRE-HISTOIRE DE L'INTERNET

Écrit par Jean-Marc Manach et Julien Goetz, réalisé par Sylvain Bergère - documentaire France 2013 1h28mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

UNE CONTRE-HISTOIRE DE L'INTERNETSi Internet n’est pas encore un minitel 2.0, un supermarché géant wireless, ou même une annexe commode des agences de renseignement gouvernementales ou même privées, c’est parce qu’Internet fut construit sur les cendres encore fumantes des feux de joie de la contre-culture des années 60. Si l’armée délaissa ce projet de réseau appelé alors ARPANET dans les années 80, c’est la société civile qui s’en empara pour construire l’Internet d’aujourd’hui. Les artisans de ce réseau et des outils qui le font marcher comptent parmi leurs rangs des personnes comme Richard Stallman, inventeur des logiciels libres, qui savaient très tôt qu’Internet et l’informatique pourrait faire émerger un idéal centré sur le partage de connaissances et la solidarité. Mais très tôt Internet fut un champ de bataille pour ces nouvelles libertés, sans que le grand public soit encore conscient des enjeux de cette époque de pionniers.

Internet est encore ce lieu ouvert, où chacun peut publier un article qui peut changer la société comme celui d’un grand groupe de presse, car les personnes qui ont conçu l’architecture du réseau l’on voulu neutre, et le langage permettant d’afficher des pages web a été voulu ouvert, pour que chacun puisse apprendre de l’autre. Pur produit de ses utilisateurs, internet est un espace de liberté qu’il est impossible de censurer ni de contrôler. C’est pourtant ce que cherchent à faire, depuis des années, un certain nombre de responsables politiques.
La « contre-histoire de l’internet » est celle de tous ceux qui se sont battus pour que les autres puissent s’exprimer et qui, depuis des années, combattent la censure et défendent la liberté d’expression. Pour raconter cette contre-histoire, une trentaine de grand acteurs du Net prennent la parole. John Perry Barlow, pionnier des réseaux, qui rappelle que les créateurs du Net étaient des hippies adeptes du LSD ; Rick Falvinge, fondateur du Parti Pirate ; Vinton Cerf, le « père de l’Internet »… et un entretien exceptionnel avec le fondateur de Wikileaks : Julian assange.

Une contre-histoire de l'Internet, c'est en plus un webdoc participatif, Les Internets. Ci-dessous un épisode extrait du webdoc, par Laurent Chemla, Les 4 vols de Facebook : comment, avec notre consentement, le plus grand des voleurs actuel nous a volé au moins 3 fois, voire 4 pour certain(e)s.