LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Borderouge : L'attente et le désir…
Borderougeoises, Borderougeois !… Habitants des quartiers et petites villes alentours, Tournefeuillus en vadrouille… pardonnez nous ! Nous nous couvrons la tête de cendres, nous nous flagellons, nous nous mortifions, nous revêtons le cilice, dépités d’avoir dû annuler projections et ...

Contre temps : le ciné Borderouge ouvrira plus tard que prévu !
Nous en sommes tout désappointés, mais la Commission de Sécurité qui s’est réunie le 4 avril a demandé des compléments de dossier concernant les quelques modifications apportées au permis de construire… Nos architectes et bureau d’étude transmettent les pièces demandées cette semaine, mais la no...

Osez Le Féminisme ! Appel à contribution
Pendant le mois de mars Utopia et l’association Osez Le Féminisme Toulouse s’associent pour organiser une collecte de produits d’hygiène intime pour les femmes en situation de précarité.Les violences économiques contre les femmes les fragilisent. Trop souvent, les femmes migrantes ou SDF sont in...

C’était au mois de mars 2003...
C’était au mois de mars 2003… dix ans tout juste après qu’Utopia Toulouse ait ouvert ses portes. Pas moins de 1500 personnes s’étaient pressées ce jour-là pour découvrir le nouveau ciné : il y avait du beau monde, la compagnie Emmanuel Grivet nous avait régalés de quelques entrechats et pantomi...



  • ASTRID

    Si les psychologues de 2019 avaient croisé le chemin de la jeune Astrid, ils auraient sans doute conseillé à ses parents, alors débordés par sa fougue et sa vivacité d'esprit, de lui faire passer un test pour mesurer le degré de sa précocité. Car cette Mademoiselle Ericsson, blonde comme les blés, pétillante et lumineuse comme un ciel étoilé, a bien des traits communs avec ce que l'on appelle aujourd'hui les HPI (Haut Potentiel Intellectuel) : une grande maturité d'esprit, un cerveau qui va vite... (lire la suite)

  • BLACK IS BELTZA

    Après un prologue nocturne sous tension à la frontière franco-espagnole, tout commence vraiment à New York, en 1965, dans l'Amérique encore en grande partie ségrégationniste où la lutte pour le droit des Noirs fait rage. Notre héros devrait être a priori bien loin de toute cette effervescence, puisque Manex est un jeune Basque venu pour accompagner les fameux géants qui font la beauté des célèbres festivités de Pampelune, invités à défiler dans les rues de la Grosse Pomme. Mais en cette année 19... (lire la suite)

  • DIEU EXISTE, SON NOM EST PETRUNYA

    Ce film au titre énigmatique, presque un blasphème, nous plonge dans un état de grâce aussi vivifiant qu’un plongeon dans les eaux glacées des Balkans. Et pour une fois, nous ne commencerons pas par le commencement, mais par le clou de l’histoire qui vaut son pesant d’hosties, autant que son héroïne que vous découvrirez plus tard. Chaque année à Stip, bourgade macédonienne pas franchement folichonne, a lieu le même rituel ancestral : les habitants chastement vêtus de pied en cap suivent une pr... (lire la suite)

  • DIVORCE À L'ITALIENNE

    Signée Pietro Germi, le plus méconnu sans doute des artisans de la comédie italienne, voici un régal de comédie vacharde qui, sous ses allures bon enfant et son humour nonchalant, sonne une charge d'une férocité inouïe contre l'hypocrisie et les frustrations d'une petite bourgeoisie confite dans sa bienséance étriquée, corsetée par des règles sociales d'un autre âge, dominée par un machisme caricatural. On en rigole allègrement aujourd'hui mais à l'époque, quel choc ! Germi et ses complices en ... (lire la suite)

  • DOULEUR ET GLOIRE

    Disons le d'emblée, avec enthousiasme : Douleur et gloire est l'un des plus beaux films de Pedro Almodovar, et probablement le plus intime, le plus personnel. Un film ample et maîtrisé, superbement écrit et construit, d'une élégance formelle, d'une puissance évocatrice renversantes, touchant à la perfection dans son interprétation, dans son image, dans sa musique, dans sa direction artistique, dans ses dialogues, dans ses ellipses… et dans l'assemblage fluide de tous ces éléments ! Antonio Band... (lire la suite)

  • DRÔLES DE CIGOGNES

    Potes en pelotes : une jeune femme qui tricote ne remarque pas que les bouts de laine qu’elle met de côté s’animent et prennent vie. Inévitablement, les histoires entre les pelotes s’emmêlent… Drôles de cigognes : comme chacun sait, les cigognes sont chargées d’amener les bébés tout juste nés dans leur famille. Mais un des oiseaux a du mal à transporter ses deux bébés si bien qu’ils vont tomber dans la nature… Le Mirliton fripon : dans le château du roi barbu, rien ne va plus : la princess... (lire la suite)

  • LE JEUNE AHMED

    En terminant l’écriture de ce scénario, nous nous sommes rendus compte que d’une certaine manière nous avions écrit l’histoire des tentatives infructueuses de divers personnages pour conduire le jeune Ahmed, notre personnage principal, à renoncer à son meurtre. Quels que soient ces personnages : Inès sa professeure, sa mère, son frère, sa sœur, son éducateur, le juge, la psychologue du Centre Fermé, son avocat, les propriétaires de la ferme où il est placé, leur fille Louise, aucun ne réussit à ... (lire la suite)

  • LOURDES

    Ne fuyez pas au prétexte que vous n’avez pas la foi ou que vous en avez marre des documentaires. Vous passeriez à côté d’un film magnifique qui a su emballer les plus anticléricaux et sceptiques d’entre nous. C’est avant tout une grande aventure humaine, qui raconte un besoin de tendresse et de consolation profondément ancré en chacun de nous. Lourdes commence par une caresse toujours renouvelée, celle de milliers de mains sur une roche polie par leurs doigts autant que par les ans. Des mains ... (lire la suite)

  • MUR MURS

    « En Californie, on peut venir voir des amis et fumer des herbes très raffinées. A Los Angeles, on peut venir voir des anges marcher sur les eaux du Pacifique ; en fait, ce sont des blonds sur des planches. On peut visiter les studios majeurs d'Hollywood et voir pour de vrai les stars de cinéma. Moi à Los Angeles, j'ai surtout vu des murs. » C'est sur ce ton enjoué qu'Agnès Varda nous entraîne dans les rues de Los Angeles pour y faire une balade à la rencontre des murs peints de la ville et de ... (lire la suite)

  • ORGANIC BIRTH

    Organic Birth est un OVNI dans le domaine de l’accouchement dit naturel, et nous sort de l’idée préconçue que la femme est vouée à souffrir durant l’accouchement, que le fait même d’accoucher serait une sorte de pathologie. Il existe toutes sortes de positions naturelles pour mettre au monde, les contractions sont une aide pour la mère et l’enfant au même titre qu’il est possible pour une femme d’avoir un orgasme lorsque de l’accouchement. On ne peut croire que les deux vont de pair, mais ce fi... (lire la suite)

  • PARABOLA DEL RETORNO

    Wilson est sortie de sa maison familiale à Medellin en direction de Bogota mais il n’a jamais atteint sa destination. Trente ans plus tard, la signature de l’accord de paix avec les FARC, Wilson est à Londres et tente de revenir pour retrouver sa famille qui le pense mort. Entre poèmes et divagations, Wilson nous dévoile dans son chemin de retour, ses réflexions, ses sentiments, ses mémoires et ses doutes. La Commission de la vérité (CEV), prévue dans l'accord de paix avec la guérilla des Fa... (lire la suite)

  • PETRA

    C’est là, au sommet des collines qui dominent les vignes, que la brune Petra vient chercher une sorte de rédemption, loin de tout mysticisme. Sous couvert de participer à une résidence d’artiste, elle débarque par un beau matin clair dans les pattes d’un plasticien qui aurait l’âge d’être son père. La renommée internationale de Jaume Navarro en impose déjà à la jeunette subjuguée, sans même qu’elle l’ait rencontré. Il va vite s’avérer que notre souricette est tombée dans la tanière d’un raminagr... (lire la suite)

  • REQUIEM POUR UN MASSACRE

    Biélorussie, seconde guerre mondiale. Après avoir trouvé un vieux fusil, Florya, un jeune garçon, décide de s’engager aux côtés des partisans pour combattre l’oppresseur nazi. Il ne se doute pas que le chemin qu’il emprunte le fera passer, de plus en plus brutalement, de la félicité de l’enfance à l’horreur du monde adulte. Requiem pour un massacre fait partie de ces quelques rares œuvres dont on se demande encore, abasourdis, comment elles ont pu passer sous les radars de la reconnaissance c... (lire la suite)

  • SIBYL

    Après le très réussi Victoria, c'est le nouveau film de Justine Triet, qui retrouve l'épatante Virginie Efira, pièce maîtresse d'une intrigue largement dominée par les femmes, l'occasion de voir à l'œuvre quelques actrices remarquables : les françaises Adèle Exarchopoulos et Laure Calamy, et l'allemande Sandra Hüller, qu'on n'a pas oubliée depuis sa performance extraordinaire dans Toni Erdmann. Sibyl est une romancière en panne, reconvertie en psychanalyste. Rattrapée par le désir d'écrire, e... (lire la suite)

  • THE DEAD DON’T DIE

    Après sa magnifique variation sur les vampires – le divinement mélancolique Only lovers left alive –, pas étonnant finalement que le grand Jim Jarmush consacre un film à un autre thème mythique du cinéma fantastique : les morts vivants. Ce sera donc le bien titré The Dead don't die qui visiblement aborde le sujet sur le registre de la comédie loufoque en même temps que furieusement caustique sur les us et coutumes d'une certaine Amérique profonde repliée sur ses fondamentaux toxiques… Et mazett... (lire la suite)

  • TOMMY

    Avec un casting d’artistes remarquables : Elton John, Eric Clapton, Pete Townshend, Tina Turner, cette adaptation baroque de l'opéra-rock des Who, Tommy est une vraie curiosité qui n'a perdu ni de son mordant, ni de sa dimension subversive. Croisement improbable entre le cinéma « en-chanté » de Jacques Demy, le musical hollywoodien et l'esthétique outrancière des années 70, le film de l’enfant terrible du cinéma anglais, Ken Russell, met en scène des personnages monstrueux et se prête à toutes l... (lire la suite)

  • UN EXILIO : PELICULA FAMILIAR

    C'était il y a 80 ans, le 25 mai 1939, le navire français « Sinaïa », quitte le port de Sète à destination de Veracruz au Mexique. A son bord, 1599 hommes, femmes et enfants espagnols, fuyant la dictature. Parmi eux, se trouvent les grands-parents de Juan Francisco Urrusti, le réalisateur de ce film poignant. Il revient sur cette histoire à travers les témoignages des membres de sa famille et de nombreuses images d'archives rares. Des décennies avant d’entamer la réalisation de ce documentaire,... (lire la suite)

  • VALE A PENHA SONAR

    Rêver en vaut la peine. C'est le titre de ce film documentaire qui retrace le parcours d'Apolonio de Carvalho et, à travers lui, d'une génération d'hommes et de femmes qui ont lutté pour leurs idéaux de liberté, de justice et de démocratie. Apolonio de Carvalho est un Brésilien au destin hors du commun. Au début des années 1930, alors qu'il n'a pas 20 ans, il fonde un parti anti-fasciste. Après un séjour dans les geôles de la dictature militaire, il s'engage dans les Brigades internationales p... (lire la suite)

  • VITA & VIRGINIA

    Chaya Button, qui avait consacré son mémoire de fin d’études à la correspondance et aux essais de Woolf, réalise un film d'époque aux accents bien actuels, qui se concentre sur la fraîcheur des personnages et leur envie de mettre fin à l'immobilisme de l’ère victorienne. Nous sommes donc au cœur de la vivacité intellectuelle et charnelle des années 20 londoniennes. Notamment autour du Bloomsbury Group : des écrivains, des éditeurs, des philosophes, des artistes très en avance sur leur temps, qui... (lire la suite)