Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

(Ex-Utopia Toulouse)

NOUS CONTACTER
NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

"Sans revenu, point citoyen"
Edito gazette n°235 Stimulante n'est-il pas, cette campagne électorale ? Stimulante et surprenante, tellement il était impossible d'imaginer qu'un jour il reviendrait à la gauche l'idée pour le moins improbable de redevenir la gauche. Ben oui ! Pincez vous vieux crabe, dans un espace de plus en...

UTOPIA RECHERCHE
Suite à l'édito de la gazette 233, qui explique comment les politiques en matière d'implantation cinématographique peuvent fragiliser des petites salles indépendantes comme les nôtres, la municipalité de Colomiers refuse à nouveau de prendre notre gazette dans les lieux publics (Piscine, Pavillon Bl...

Futur Président? Que ferez-vous pour les migrants?
Le CERCLE DES VOISINS du centre de rétention de Cornebarrieu… vous invite à signer cette Lettre ouverte aux candidats à la Présidence de la République   Nous, citoyens de France et du Monde, solidaires avec les migrants, réfugiés et “sans- papiers” nous inscrivons en faux contre les politiques de...

  • 14 ANS, PREMIER AMOUR

    Alex a une petite gueule d'ange et l'air de se foutre de tout. Il promène, mains dans les poches et nez au vent, l'inconsciente naïveté du gars pas tout à fait sorti de l'enfance mais de toute évidence pas non plus totalement entré dans le soit-disant « bel âge », bien pénible en vérité, de l'adolescence rebelle et torturée. Alex a quatorze ans, Alex va au lycée, Alex vit seul avec sa mère, Alex est un gentil garçon. Alex aime encore les jouets mais maîtrise l'art de bricoler son ordinateur. Ale... (lire la suite)

  • À VOIX HAUTE, la force de la parole

    C'est emballant, ça vous captive, ça vous remue les tripes… Sans grands effets, sans grands moyens : juste des voix, des phrases, des mots et une poignée de jeunots qui découvrent la puissance du verbe. « La parole c'est une arme, c'est quelque chose qui me permet de me défendre. » dit un garçon du film… Ça se passe dans le 93. Le Neuf Trois selon la novlangue. Il y a quelque années, Stéphane de Freitas, le réalisateur du film, lui-même originaire d'une famille portugaise installée dans cette b... (lire la suite)

  • APRÈS LA TEMPÊTE

    Comment le titre original japonais, littéralement « Plus profond que la mer », a-t-il pu se transformer en Après la tempête ? À la décharge du traducteur peu inspiré, il faut dire qu’il lui était difficile de deviner la référence limpide à une chanson d’amour sirupeuse des années 80 et à son interprète, Teresa Teng, considérée alors comme une diva en Asie. En passant d’une langue à l’autre on a perdu le petit clin d’œil amusé, la mise en bouche douce-amère, acidulée comme une sucette à l’anis, t... (lire la suite)

  • DANS LE SECRET DU BURN OUT

    Khaled est entré à la SNCF par conviction et par fierté de s’accomplir dans le service public. Tout a basculé le jour où il est devenu l’outil de la direction pour appliquer la réforme du rail, guidée par la déréglementation européenne. Mais ses collègues n’en veulent pas et Khaled, devient le point de crispation : Intimidations, abandon de sa direction, cumul des pressions… il craque, coincé entre les désirs de rentabilité de ses chefs et son éthique. À la formule « burn-out » (épuisement profe... (lire la suite)

  • DANS LE SECRET DU CRIME FINANCIER

    Les mécanismes de la dérégulation bancaire sont dévoilés dans ce documentaire de Jacques Cotta et Pascal Martin. « Pour comprendre la crise, il faut avoir une lecture criminologique de la situation », avertit d’emblée Jean-François Gayraud, ancien membre de la DST, spécialisé dans la traque de la délinquance financière. De la crise des subprimes en 2008 à l’austérité imposée aujourd’hui à la Grèce ou à l’Espagne, le documentaire éclaire les mécanismes, les institutions et les hommes qui ont rend... (lire la suite)

  • DE TOUTES MES FORCES

    Un beau film, simple, plein de force et de tendresse. Riche d'une fraternité dont on sent immédiatement qu'elle est sincère. Un film qui ressemble à son actrice principale, la grande Yolande Moreau. Profitons-en pour dire que le jeune comédien qui joue le rôle de Nassim, Khaled Alouach, est formidable lui aussi. La tendresse, elle est là dès les premières images. Entre Nassim et sa mère, c’est une complicité un peu envahissante ; de celles des familles cabossées qui ont appris à se serrer les c... (lire la suite)

  • EMILY DICKINSON, A QUIET PASSION

    Il est des films, trop rares, qui vous retournent l'âme dès le premier plan et ne vous la rendent que lorsque la lumière se rallume, vous laissant hébété, avec l'impression d'avoir vécu une expérience artistique bouleversante. Emily Dickinson, a quiet passion est de ceux-là. Il est des portraits filmés d'artistes qui parviennent à approcher, à travers leur réalisation même, le génie de l'auteur évoqué. Emily Dickinson, a quiet passion est de ceux-là. Tout le monde ne sera pas d'accord, mais j'as... (lire la suite)

  • GLORY

    « C’est une belle chose d’être honnête, mais il est également important d’avoir raison. » Winston Churchill Voilà un film jubilatoire et acide à la fois, un conte cruel solidement ancré dans la réalité contemporaine de son pays : la Bulgarie (profitons-en, les films bulgares sont rarissimes sur nos écrans), et qui a en même temps le goût délicieusement doux-amer du meilleur de la comédie italienne des années 60, celle qui observait la société transalpine sans angélisme, avec une lucidité d’auta... (lire la suite)

  • I AM NOT YOUR NEGRO

    « Les détails et symboles de ta vie ont été construits selon un plan délibéré, destiné à t’amener à croire ce que les Blancs disent de toi. Tâche, s’il te plaît, de te souvenir que ce qu’ils croient, de même que ce qu’ils te font et t’obligent à supporter ne porte pas témoignage de ton infériorité mais de leur cruauté et de leur peur » « Humainement, personnellement, la couleur n'existe pas, politiquement elle existe. » James Baldwin Il est plus que jamais indispensable d'écouter la parole, ... (lire la suite)

  • JE DANSERAI SI JE VEUX

    C’est un trio improbable, né de l’urgence sociale, bricolé d’abord par la nécessité et puis auquel viennent s’ajouter la tendresse, l’amitié, la fraternité, la solidarité. Trois jeunes nanas aux histoires et aux parcours différents, aux aspirations diamétralement opposées, aux origines sociales ou religieuses éloignées, mais réunies par un désir vital de liberté. Laila et Salma, deux jeunes Palestiniennes, partagent un appartement à Tel Aviv, loin de leur village natal et de ses carcans. Elles ... (lire la suite)

  • JOURNAL DE FRANCE

    L’homme a été choisi tout récemment pour immortaliser dans les jardins de l’Elysée notre nouveau président. Probablement pas un hasard, parce qu’en plus d’être le photographe et documentariste français vivant le plus connu de par le monde, il a traversé la grande Histoire, sillonnant la planète sur toutes les zones de conflit, parcourant la France plus qu’un représentant de commerce. Il est d’ailleurs amusant de noter que le premier long métrage de Raymond Depardon, devenu le photographe de Fran... (lire la suite)

  • L'HOMME AUX MILLE VISAGES

    Ça pourrait être le mariage improbable et jubilatoire entre les péripéties d'un film d'espionnage et les affres d'un scandale politique qui ferait passer les successives affaires Fillon pour un forfait de cour de récréation. Un scandale symptomatique de la difficulté de l'Espagne nouvellement démocratique des années 80/90 à rompre définitivement avec les mauvaises habitudes d'un pouvoir terroriste et mafieux. Novembre 1993. Le socialiste Felipe Gonzalez est au pouvoir depuis 1982. Franco est mo... (lire la suite)

  • L’AMANT DOUBLE

    Moins d'un an après le classique et historique Frantz, qui rencontra un joli succès, l'infatigable François Ozon prend un virage à 180 degrés avec un film résolument contemporain que les premières images laissent entrevoir torride, érotique en diable. La photo de Jérémie Renier face à Marine Vacth, entièrement nus, dans une attitude de dialogue reflété par un miroir… laisse une impression étrange : il y a quelque chose de très cérébral dans cette image et l'on devine que l'affaire ne va pas être... (lire la suite)

  • LA CABANE À HISTOIRES

    Quatre enfants, deux filles et deux garçons, se réunissent dès qu'ils le peuvent dans leur repaire favori, un lieu rien qu'à eux : une cabane en bois perchée dans un arbre. Ils sont tranquilles pour y discuter, pour y jouer et, comble du bonheur, pour y lire des histoires plus merveilleuses les unes que les autres. Les quatre gamins sont de chair et d'os, filmés en prises de vue réelles. Mais quand ils ouvrent les livres, quand les mots se font entendre, le monde réel cède le terrain au dessin, ... (lire la suite)

  • LA FONTAINE FAIT SON CINÉMA

    La Fontaine fait son cinéma est un nouveau programme de La Chouette du cinéma. Souvenez-vous, l’année dernière, La Chouette, entre veille et sommeil proposait aux enfants d’étonnantes histoires à la frontière du rêve et de la réalité ! Cette fois, La Chouette du cinéma est partie récolter six courts métrages en forme de fables, de petites histoires, avec des animaux, qui contiennent une leçon de vie. La Fontaine fait son cinéma est un programme digne des grands cartoons, tout à la fois drôle, lo... (lire la suite)

  • LE CHANTEUR DE GAZA

    L'histoire – bien réelle – que raconte Le Chanteur de Gaza est un de ces contes trop rares qui réchauffent le cœur des peuples en souffrance. Mohammed Assaf est un enfant de Gaza, un gamin ordinaire dans ce micro-territoire le plus densément peuplé au monde. Né en Lybie en exil (le village de ses ancêtres est un de ceux qui furent détruits par les Israéliens lors de la Nakba en 1948) mais grandi dans le camp de réfugiés de Khan Younis. Enfant heureux, de parents aimants appartenant à la classe m... (lire la suite)

  • LES FANTÔMES D’ISMAËL

    Après l'oubli – assez incompréhensible – par le comité de sélection du très beau Trois souvenirs de ma jeunesse il y a deux ans, Arnaud Desplechin est de retour dans la sélection du Festival de Cannes, hors compétition – mais il s'en fiche probablement un peu et nous aussi – mais en ouverture. « C'est le portrait d'Ivan, un diplomate qui traverse le monde sans n'y rien comprendre. C'est le portrait d'Ismaël, un réalisateur de films qui traverse sa vie sans n'y rien comprendre non plus. C'est... (lire la suite)

  • LES INITIÉS

    C'est une étrange histoire de sueur, de sang, de salive et autres humeurs de source vive… Un récit rare parvenu de l'ancien pays de l'Apartheid, dont on ne peut empêcher l'ombre de rôder dans nos têtes même s'il n'est pas évoqué, même si on ne voit quasiment aucun blanc à l'écran. De la première à la dernière minute, on retient son souffle, subjugué par cette palpitante visite au pays des non-dits, plongé dans les arcanes de rites secrets accessibles uniquement à une minorité d'initiés. Pour les... (lire la suite)

  • LES PETITES LANTERNES MAGIQUES

    Du 6 au 10 juin : visites des classes. Les classes, réalisatrices ou non, sont reçues tous les matins pour visiter l'exposition et visionner les films réalisés cette année. Le samedi 17 juin : petit déjeuner/séances de films/ateliers. Les élèves réalisateurs seront fiers de présenter leurs films, décors et affiches à tous. Vous pourrez aussi vous essayer à la réalisation dans le hall du cinéma. Vous apportez les viennoiseries, nous fournissons les boissons !... (lire la suite)

  • LION

    C'est bien connu, la réalité dépasse parfois la fiction. Et Lion, incroyable récit inspiré d'une histoire tout ce qu'il y a de vraie qui nous entraîne de l'Inde à la Tasmanie, est la parfaite illustration de cet adage. Et n'en déplaise aux cœurs de pierre qui trouveront le film trop empreint de bons sentiments, par les temps qui courent on ne les refuse pas. Quoi de plus beau que l'obstination démesurée d'un fils pour retrouver sa mère envers et contre tous les pronostics réalistes ? Car c'est c... (lire la suite)

  • LOU ANDREAS-SALOMÉ

    « Je ne puis vivre selon un idéal, mais je puis vivre certainement ma propre vie. En agissant ainsi, je ne représente aucun principe mais […] quelque chose qui est tout chaud de vie et plein d’allégresse. » Une bouffée de liberté traverse l’écran, une présence magnifique habite le film, un esprit vif argent, une vie captivante. Force et beauté. Et une liberté pure, brute, que Lou von Salomé taille comme un diamant tout au long de sa vie avec comme seuls outils une intelligence prodigieuse, au s... (lire la suite)

  • RARA

    Rara s'inspire de l'histoire de la juge chilienne Karen Atala, qui a perdu la garde de ses filles en 2003 à cause de son homosexualité. Sa bataille juridique contre son ex-mari a duré dix ans mais elle a fini par gagner contre la plus haute instance chilienne. Depuis que ses parents sont séparés, Sarah vit avec sa petite sœur Cata chez sa mère, en couple avec une femme. Pour les deux enfants, la situation n’a rien d'exceptionnel, mais pour les autres, et notamment pour leur père, cette nouvel... (lire la suite)

  • RODIN

    La tradition veut qu'un film ne soit pas montré avant sa première projection dans le grand palais des Festivals lorsqu'il est sélectionné pour la compétition cannoise. Mais des rumeurs nous parviennent qui laissent présager le meilleur, pour un sujet de taille : Rodin, formidable personnage dont Lindon semble être le double, tourmenté, passionné, acharné au travail et amoureux de la glaise qui le rattache à cette terre… matériau que Rodin place avant tous les autres dans sa hiérarchie personnell... (lire la suite)

  • TERRA D'OPORTUNITATS

    La coopérative l'Olivera a débuté son aventure en 1974, et se définit comme suit : « À l'Olivera nous cultivons des grappes de raisin et des olives pour la fabrication de vins et d'huiles dont l'objectif est d'exprimer leur origine : un pays, son terroir et les personnes qui l'incarnent en cultivant ces produits. Nous sommes une coopérative d'intégration sociale dont les membres sont des personnes avec handicaps qui participent activement à l'ensemble du processus. Nous sommes convaincus que le ... (lire la suite)

  • TUNNEL

    Le titre ouvre clairement la voie, et le début du film s'y engouffre sans détours inutiles. En route pour retrouver sa famille – sa femme l'attend avec impatience pour fêter l'anniversaire de leur fille – Jeong-soo, vendeur de voiture convaincu et convaincant, est pris au piège dans un tunnel qui s’écroule. Sans perdre de temps avec l’habituelle introduction des personnages qui a tendance à éterniser la première partie de la plupart des films catastrophe, Tunnel empoigne son sujet alors que le g... (lire la suite)

  • UNE FAMILLE HEUREUSE

    La première raison de voir ce film intelligent et délicat pourrait relever de l'exotisme, qui parfois a du bon : voir des images, prendre des nouvelles de la Géorgie, pays lointain et bien mystérieux pour la plupart d'entre nous… Quelques indices, telle la consommation abusive de jus de cerises – que l'on produit artisanalement et conserve dans d'énormes bocaux –, indiqueront aux connaisseurs que nous sommes au cœur du Caucase – les Turcs, les Azéris… sont également très friands de cerises. Les ... (lire la suite)