LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Install-party samedi 18 juin à Tournefeuille
Vous voulez déconfiner durablement vos ordinateurs ? Envie de découvrir une informatique libre, éthique et accessible ? Vous vous sentez une affection naissante pour les gnous et les pinguins ? L’association Toulibre vous propose de venir découvrir les Logiciels Libres, et comme le premier pas v...

Sous l'aile des Anges, et le regard de Terrence Malick
Chers spectateurs, parfois je viens vous voir dans les salles afin de vous rencontrer en direct, d’échanger avec vous, de vous raconter les croustillantes anecdotes de l’exploitante du cinéma aguerrie et acharnée que je suis. C’est tellement profitable les séances collectives, c’est du cinéma. Telle...

L'œil et la Plume : retour critique de LITTLE PALESTINE / D.E.F.I. prod
Basée au Mirail, l’équipe de D.E.F.I PRODUCTION s’est donner pour nouvelle mission d’accompagner des groupes de jeunes à la découverte d’autres cinémas, d’autres films, dans d’autres salles… Plus ou moins régulièrement nous aurons des retours, écrits, filmés, radios, de ces découvertes.... Lire ...

LE DOMOVOÏ - bistrot d'Utopia Borderouge - est (enfin !) ouvert !
« Génie familier de la maison, Domovoï est originellement celui du feu du foyer. Il se fonde sur l’usage de déposer dans la nouvelle maison un feu pris dans la précédente et sur celui d’offrir au domovój, chaque 28 janvier, un pot de gruau recouvert de braises. » Merci Wikipédia, on en sait à pr...

BLADE RUNNER

Ridley SCOTT - USA 1982 1h57mn VOSTF - avec Harrison Ford, Rutger Hauer, Sean Young, Daryl Hannah, Joanna Cassidy, Edward J. Olmos, M. Emmet Walsh, William Sanderson, Brion James, Joe Turkel... Scénario de Hampton Fancher et David Peoples, d’après le roman de Philip K. Dick, Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?. VERSION DÉFINITIVE FINAL CUT COPIE NUMÉRIQUE RESTAURÉE.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

BLADE RUNNERCeci est donc la version définitive de Blade Runner, peaufinée en 2007 par Ridley Scott, et présentée pour la première fois en copie numérique. Il faut rappeler que le film avait été modifié au dernier moment à l’époque de sa sortie, en 1982, par crainte de trop bousculer les petites habitudes des spectateurs américains. Scott avait donc ajouté la voix off de Harrison Ford qui explicitait les méandres de l'intrigue, ainsi qu'un dénouement qui imposait une improbable happy end. Escamotée la voix off, balancé le happy end, l’œuvre prend toute sa dimension, visionnaire, prophétique, et profondément tragique.
À l'heure où on attend avec une inquiétude légitime un opus deux, les aficionados qui ont vu le film dix huit fois dans ses différentes versions le verront une dix-neuvième, les nouveaux venus seront subjugués pour le compte et viendront grossir les rangs des adorateurs de Blade Runner, joyau inégalé du cinéma de science-fiction, merveille des merveilles qui délivre des plaisirs nouveaux à chaque nouvelle vision…

Deux mots de l'histoire pour ceux qui débarquent… L'action se passe en 2019. Los Angeles est devenue une gigantesque cité cosmopolite, tout entière vouée au culte de la technologie, embrumée en permanence et noyée sous des pluies diluviennes. Pour accomplir les tâches subalternes, les humains ont inventé les « Répliquants », des robots hyper-sophistiqués qui sont à l'image parfaite de l'homme mais sont entièrement soumis à sa volonté… Aussi, lorsque quatre Répliquants s'évadent pour vivre leur vie, c'est tout le système qui tremble sur ses bases. La police charge donc un flic spécialisé, un « Blade runner », de retrouver coûte que coûte les fuyards.

Scénario classique, façon polar, mais magnifiquement mené, qui ouvre, au fil de son développement, des perspectives passionnantes : voir en particulier la scène finale, inoubliable. Mais ce n’est pas la seule… Blade Runner est d'une beauté visuelle exceptionnelle, qui vous frappe dès les premiers plans : la ville, véritable monstre grouillant et fumant… Et puis il y a deux acteurs magnifiques (entre autres), au summum de leur charisme : Harrison Ford et Rutger Hauer… Et puis… Et puis c'est formidable et voilà tout !