LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CINÉMA UTOPIA BORDEROUGE : ouverture le mercredi 12 juin
Jouez hautbois, résonnez musettes ! L’autorisation d’ouverture tant attendue est enfin arrivée. On brique les projecteurs, l’association Domino donne un coup de râteau dans le jardin, le mûrier exulte… et nous donc ! Attention ! ne vous trompez pas, ce mois-ci except...

Borderouge : L'attente et le désir…
Borderougeoises, Borderougeois !… Habitants des quartiers et petites villes alentours, Tournefeuillus en vadrouille… pardonnez nous ! Nous nous couvrons la tête de cendres, nous nous flagellons, nous nous mortifions, nous revêtons le cilice, dépités d’avoir dû annuler projections et ...

Contre temps : le ciné Borderouge ouvrira plus tard que prévu !
Nous en sommes tout désappointés, mais la Commission de Sécurité qui s’est réunie le 4 avril a demandé des compléments de dossier concernant les quelques modifications apportées au permis de construire… Nos architectes et bureau d’étude transmettent les pièces demandées cette semaine, mais la no...

Osez Le Féminisme ! Appel à contribution
Pendant le mois de mars Utopia et l’association Osez Le Féminisme Toulouse s’associent pour organiser une collecte de produits d’hygiène intime pour les femmes en situation de précarité.Les violences économiques contre les femmes les fragilisent. Trop souvent, les femmes migrantes ou SDF sont in...



Dans le cadre du cycle sur LA RETIRADA, avec l’association Iris Mémoire d’Espagne. Samedi 23 mars à 16h, Projection du court métrage BOLERO PAPRIKA et du film ANGEL, suivie d’une rencontre avec Angel Fernandez, héros du film, Stéphane Fernandez réalisateur et en présence de Marc Ménager du studio La Ménagerie et Thomas Jimenez, musicien des deux films. Places disponibles dès le 14 mars au tarifs habituels du cinéma. Le duo EL COMUNERO nous réservera une petite surprise musicale en acoustique. Enraciné dans la verve anti-franquiste des chants républicains de la guerre d’Espagne, le groupe toulousain ouvre son répertoire rebelle aux chants de lutte sud-américains.

ANGEL

Stéphane FERNANDEZ - documentaire France 2016 1h09mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ANGELLa Grande Histoire se raconte souvent par la petite histoire des hommes et le cinéma a cette immense capacité à capter la mémoire universelle à travers leur témoignage avant qu’ils ne disparaissent. C’est ainsi que Gilles Perret avait merveilleusement saisi dans Walter, retour en Résistance l’esprit de résistance toujours bien vivant de Walter Bassan, ancien jeune maquisard d’origine italienne, révolté par la récupération politicienne des lieux de mémoire, en l’occurrence le plateau des Glières, par le candidat Nicolas Sarkozy. Tout récemment avec La Sociale, Gille Perret a remis en lumière ceux qui ont contribué, au lendemain de la Deuxième Guerre Mondiale, à construire la Sécurité Sociale…
Dans le même esprit, Angel évoque avec beaucoup de force ceux qui luttèrent contre le régime fasciste de Franco et qui, dès 1939, traversèrent les Pyrénées par dizaines de milliers pour trouver refuge dans notre pays, pas forcément accueillis avec chaleur alors que la France s’apprêtait à basculer un an après dans la collaboration avec l’occupant nazi.

En 1937, le jeune Angel Fernandez n’a que neuf ans dans la Barcelone anarchiste et en guerre, quand il voit sa mère mourir sous les bombes franquistes. C’est le début d’un long exil pour lui et ses frère et sœur cadets. Un exil qui le conduit vers le camp d’Argelès sur Mer, la Dordogne puis Lyon, périple durant lequel il sera séparé de ses frère et sœur et obligé de voyager dans un wagon à bestiaux. Angel n’oubliera jamais le passé résistant de ses parents et en 1949, alors militant anarcho-syndicaliste, il est arrêté et condamné à mort pour avoir voulu faire sauter un train qui transportait Franco : il n’a que 20 ans. Sa peine sera commuée en 30 ans de réclusion et il ne sortira de prison qu’en 1964.
Le jeune journaliste et réalisateur Stéphane Fernandez – par hasard homonyme –, accompagné par Domingo, un ami d’Angel, remonte le fil de la mémoire du vieux résistant alors âgé de 86 ans : ils parcourent les lieux où Angel a vécu, de Barcelone à Sarlat en passant par Argelès. Un voyage émouvant, poétiquement ponctué de séquences d’animation réalisées à partir de dessins d’Angel lui-même, reflet de tous les souvenirs qui l’ont hanté tout au long de sa vie.

Ce voyage et ces rencontres racontent, au-delà de la mémoire de la Guerre d’Espagne et de ses conséquences, l’histoire d’une résistance jamais éteinte, ce qui explique que, contrairement peut-être à ce qui se passe en France, l’Espagne aujourd’hui voit une extrême-droite famélique jetée bien heureusement aux oubliettes de l’histoire. Une phrase viendra résumer tout l’esprit de ce documentaire : « avant de tourner la page de l’histoire, il faut la lire, l’apprendre, la comprendre et l’assumer » et ouvre la réflexion sur cette mémoire qui nous appartient à tous et qu’il faut transmettre, tout comme le fait ici Angel.

BOLERO PAPRIKA (Marc Ménager 2017 France 15 min VOSTF et français - est une production Xbo films, fabriquée au studio La Ménagerie à Tournefeuille).

Dans la France des années cinquante, Diego, fils de républicains espagnols, assiste à une rafle de police visant les derniers opposants au régime franquiste ; parmi eux, sa mère et son grand-père. Plongé dans les souvenirs d’une histoire encore brûlante, Diego sauvera la mémoire de ceux qui ont su résister au totalitarisme.
Les séquences animées de ANGEL ont également été réalisées par Marc Ménager au studio La Ménagerie.