LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

On n'est jamais à l'abri du meilleur… Le projet Utopia Cinéma Durable continue ! 400% son objectif initial déjà atteint, 80 000€ ! Mazette ! Une fin d'année sur les chapeaux de roue !
Drôle d’année que 2020… Nous vous souhaitons une très belle année 2021, qu’elle soit meilleure et moins confinée que la précédente, qu’elle vous apporte la santé, la réalisation de vos projets. Il nous revient à tous de bâtir des alternatives solidaires, durables, respectueuses de l’humain et de nat...

Comme un cadeau de Noël à la planète ! Vous êtes-là ! Attention J-1 : il ne tient qu'à vous…
Lors de nos permanences, dans nos halls, sur les réseaux, il n'y a pas à dire vous êtes-là !Même sur Ulule : vous êtes-là ! sur https://fr.ulule.com/utopia-pont-sainte-marie/Par solidarité, pour soutenir un projet légitime, pour faire votre part ! WE DO OUR PART ! Parce qu'on ne peut pas laisser les...

Gébé, on arrête tout, on réfléchit / L'AN 01
Si, après avoir vidé votre PEL pour aider Utopia à concrétiser le projet de cinéma du futur à Pont Sainte Marie, il vous reste 3 sous d’épargne à dilapider dans la joie et la bonne humeur…On était très heureux de recevoir Pierre Carles à Utopia Borderouge, pendant le dernier festival du film gro...

lu dans BOX-OFFICE PRO : "Vers Troyes, Utopia fait appel au financement citoyen"
Le réseau indépendant, qui a obtenu le permis de construire le 19 octobre, a lancé une vaste campagne de financement participatif pour son projet de cinéma à Pont-Sainte-Marie, dans l’Aube.« Il est temps que le cinéma passe au vert ! » Déterminée, Anne Faucon a décidé de franchir une nouvelle ét...

ZAZIE DANS LE MÉTRO

Louis MALLE - France 1960 1h30mn - avec Catherine Demongeot, Philippe Noiret, Jacques Dufilho... D’après le roman de Raymond QUENEAU.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ZAZIE DANS LE MÉTROZazie, une petite fille qui n’a pas langue dans sa poche, accompagne sa mère (veuve) qui vient rejoindre pour deux jours un amant parisien. Elle habitera chez son tonton Gabriel et sa tata Albertine. Dès qu’elle découvre Paris, elle ne s’intéresse qu’au métro. Hélas, il est en grève. Elle ne connaîtra qu’un Paris approximatif grâce à Charles, le chauffeur de taxi, grâce au bistrot, à l’appartement multicolore de l’oncle homosexuel, à une escapade, à la rencontre de personnages divers: l’étrange policier Trouscaillon, le propriétaire Turandot, la veuve Mouaque, Gridoux...
Ah non alors ! Zazie dans le métro n’est pas un film de tout repos, un film digestif, fait pour tuer le temps ! Par la grâce de Queneau et de Louis Malle, c’est même terriblement vivant, et bousculant ! Porter un tel livre à l’écran, c’était une de ces entreprises qui frisent la folie, l’héroïsme ou le grand amour. Eh bien, c’est gagné : le film de Malle est une sorte de western du monde contemporain, un Rabelais, un Swift, un Dickens de poche de la civilisation occidentale des années soixante et suivantes... Un poème explosif, à la fois lyrique, comique et satirique, une merveille de film anti-pisse-froid et anticonformiste.