LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 8€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Le Toulouse Hacker Space Factory (THSF) de retour à Utopia Borderouge !
Le Toulouse Hacker Space Factory (THSF) explore depuis 2010 les espaces de dérivation de l’emprise des technologies sur nos vies, en particulier celles en mutation du monde numériques et cybernétique. Après 3 ans d’absence, le THSF était de retour cette année ! L’édition 2023 a eu lieu du 26 au ...

FMR a fêté ses 40 ans à Borderouge
Le temps passe et FMR a 40 ans déjà. La radio toulousaine avait fêté cela au Bikini le 27 novembre 2021 avec une grande soirée de concerts. Le Bikini et FMR s’est aussi une belle et tumultueuse histoire que nous racontent Hervé Sansonetto et Pierre Rogalle dans un documentaire réalisé par TV Bru...

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma :)Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de ...

Install-party samedi 18 juin à Tournefeuille
Vous voulez déconfiner durablement vos ordinateurs ? Envie de découvrir une informatique libre, éthique et accessible ? Vous vous sentez une affection naissante pour les gnous et les pinguins ? L’association Toulibre vous propose de venir découvrir les Logiciels Libres, et comme le premier pas v...

Soutenez Utopia Palmer

L’association Toulouse-Japon accompagnera la séance du Dimanche 11 juin à 14h à Tournefeuille.

POMPOKO

ISAO TAKAHATA - film d'animation Japon 1994 1h59mn - D’après une idée originale de Hayao Miyazaki.

Du 24/05/23 au 11/06/23 à Tournefeuille

POMPOKOBienvenue dans le monde des Tanukis ! Sorte de grosse peluche, croisement réussi entre le panda et le raton laveur, le Tanuki est doué d’un pouvoir particulier : il peut se transformer en quasiment tout ce qu’il désire.
Avec de l’entraînement et une bonne condition physique, il se métamorphose en un ballon de foot, un oiseau, une fleur et même… un humain. Alors que les Tanukis vivent heureux dans la forêt, dans la joie et la bonne humeur, cohabitant en harmonie avec les quelques habitants et les fermiers, la croissance économique incontrôlable de la fin des années 60 pousse le gouvernement à construire la ville nouvelle de Tama aux alentours de Tokyo. Frénésie de la construction urbaine, on commence alors à détruire fermes et forêts. Autant dire que c’est la cata pour les Tanukis : leur habitat devenu trop étroit, eux qui jadis étaient prospères et pacifiques vont désormais se faire la guerre, l’enjeu étant de préserver son petit bout de territoire. Mais très vite les Tanukis se rendent à l’évidence : les hommes ne laisseront jamais assez de forêt pour la survie d’aucun d’entre eux. L’heure des alliances a sonné et la riposte s’organise. Les Tanukis mettent sur pied un plan. Ils doivent réapprendre l’art de la transformation (dont ils ont un peu perdu les clés avec les années) dans le but de s’en servir pour effrayer les hommes. Les Tanukis vont alors rivaliser d’ingéniosité et de fantaisie pour enrayer la marche des travaux…
Pompoko c’est le bruit que produit le ventre des Tanukis quand ils le font rebondir sur le sol. Ces drôles de bestioles qui changent d’aspect selon leur humeur sont aussi dotés d’un sale caractère et d’un langage parfois un peu vert. Leur chant de combat par exemple est assez olé olé, mais je vous laisse découvrir tout ça. Pompoko est un miroir qui nous est tendu, une fable écologiste et humaniste qui pose la question de l’urbanisation et du sort des populations rurales. Le génie de Takahata allié à celui de Miyazaki fait encore une fois merveille et nous entraîne dans un univers onirique et fantastique pour mieux nous parler de notre réalité. Un nouveau petit bijou des désormais incontournables Studios Ghibli qui ravira les fans et les autres.