TOULOUSE Borderouge et TOURNEFEUILLE

LES HORAIRES (format PDF)

LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

Tournefeuille Culture

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

On n'est jamais à l'abri du meilleur… Le projet Utopia Cinéma Durable continue ! 400% son objectif initial déjà atteint, 80 000€ ! Mazette ! Une fin d'année sur les chapeaux de roue !
Drôle d’année que 2020… Nous vous souhaitons une très belle année 2021, qu’elle soit meilleure et moins confinée que la précédente, qu’elle vous apporte la santé, la réalisation de vos projets. Il nous revient à tous de bâtir des alternatives solidaires, durables, respectueuses de l’humain et de nat...

Comme un cadeau de Noël à la planète ! Vous êtes-là ! Attention J-1 : il ne tient qu'à vous…
Lors de nos permanences, dans nos halls, sur les réseaux, il n'y a pas à dire vous êtes-là !Même sur Ulule : vous êtes-là ! sur https://fr.ulule.com/utopia-pont-sainte-marie/Par solidarité, pour soutenir un projet légitime, pour faire votre part ! WE DO OUR PART ! Parce qu'on ne peut pas laisser les...

Gébé, on arrête tout, on réfléchit / L'AN 01
Si, après avoir vidé votre PEL pour aider Utopia à concrétiser le projet de cinéma du futur à Pont Sainte Marie, il vous reste 3 sous d’épargne à dilapider dans la joie et la bonne humeur…On était très heureux de recevoir Pierre Carles à Utopia Borderouge, pendant le dernier festival du film gro...

lu dans BOX-OFFICE PRO : "Vers Troyes, Utopia fait appel au financement citoyen"
Le réseau indépendant, qui a obtenu le permis de construire le 19 octobre, a lancé une vaste campagne de financement participatif pour son projet de cinéma à Pont-Sainte-Marie, dans l’Aube.« Il est temps que le cinéma passe au vert ! » Déterminée, Anne Faucon a décidé de franchir une nouvelle ét...

CINÉ-MUSICAL mercredi 20 novembre à 15h50 à Tournefeuille, dans le cadre de Handi’cap vivre ensemble organisée avec la Mairie de Tournefeuille, la séance sera précédée d’un spectacle musical avant le film pour les petits proposé par Rafael Lima, musicien, chanteur et professeur de musique. Durée totale 1h. Places disponibles dès le 9 novembre au tarif unique de 4,50 euros.

ZIBILLA OU LA VIE ZÉBRÉE

Isabelle FAVEZ - film d'animation Belgique France Suisse 2019 26mn - Pour les enfants à partir de 4 ans. Précédé de TOUT LÀ-HAUT de Martina Svojikova (13 min) et LE DERNIER JOUR D’AUTOMNE de Marjolaine Perreten (7 min).

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ZIBILLA OU LA VIE ZÉBRÉEZibilla s’inscrit dans la tradition du conte où des animaux incarnent des êtres humains et reproduisent leurs comportements, bons ou mauvais. Elle est une cousine éloignée du vilain petit canard d’Andersen. Zibilla est une petite zèbre adoptée par des parents chevaux qui malgré tout leur amour ne pourront pas lui éviter les affres de la différence. Zibilla n’aime pas ses rayures qui la stigmatisent : c’est une enfant qui ne ressemble ni à ses parents ni aux autres membres de la société. Les rayures révèlent l’adoption, les origines différentes, les rayures génèrent rejet et discriminations.
La poésie des images d’Isabelle Favez plongent les enfants dans un univers accueillant et doux où la représentation du mal n’a pas besoin d’être hideuse et effrayante pour faire comprendre aux enfants quels sont les bons et les mauvais comportements. Bianca et Piebald sont deux petites pestes qui rient aux dépends de leurs camarades de classe, mais Bianca et Piebald sont des enfants aussi mignons que les autres… L’idée géniale est de faire incarner au lion, prédateur du zèbre dans la nature, la protection et la bienveillance. Le lion est le sauveur, le lion est le doudou, le lion est le motif de la quête qui permettra à Zibilla de reprendre confiance en elle.

Les apparences sont trompeuses, elles nourrissent les préjugés, mais Zibilla n’aura pas à devenir plus belle et plus forte que les autres pour les surmonter comme le petit canard qui se transforme en cygne chez Andersen. On peut s’accepter et être accepté par les autres tel que l’on est, sans esprit de revanche ni de vengeance, ni d’exploit. Zibilla est un film pour les petits et pour les grands, un film qui fait du bien à une époque où plus que jamais l’homme est un loup pour l’homme…