LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Install-party samedi 18 juin à Tournefeuille
Vous voulez déconfiner durablement vos ordinateurs ? Envie de découvrir une informatique libre, éthique et accessible ? Vous vous sentez une affection naissante pour les gnous et les pinguins ? L’association Toulibre vous propose de venir découvrir les Logiciels Libres, et comme le premier pas v...

Sous l'aile des Anges, et le regard de Terrence Malick
Chers spectateurs, parfois je viens vous voir dans les salles afin de vous rencontrer en direct, d’échanger avec vous, de vous raconter les croustillantes anecdotes de l’exploitante du cinéma aguerrie et acharnée que je suis. C’est tellement profitable les séances collectives, c’est du cinéma. Telle...

L'œil et la Plume : retour critique de LITTLE PALESTINE / D.E.F.I. prod
Basée au Mirail, l’équipe de D.E.F.I PRODUCTION s’est donner pour nouvelle mission d’accompagner des groupes de jeunes à la découverte d’autres cinémas, d’autres films, dans d’autres salles… Plus ou moins régulièrement nous aurons des retours, écrits, filmés, radios, de ces découvertes.... Lire ...

LE DOMOVOÏ - bistrot d'Utopia Borderouge - est (enfin !) ouvert !
« Génie familier de la maison, Domovoï est originellement celui du feu du foyer. Il se fonde sur l’usage de déposer dans la nouvelle maison un feu pris dans la précédente et sur celui d’offrir au domovój, chaque 28 janvier, un pot de gruau recouvert de braises. » Merci Wikipédia, on en sait à pr...

  • Jeudi 24 novembre à 20h30 à Tournefeuille, la séance sera suivie d’une rencontre animée par le collectif Nous Toutes 31 (sans réservation). Nous Toutes est un collectif féministe ouvert à toutes et tous, constitué d’activistes bénévoles, dont l’objectif est d’en finir avec les violences sexistes et sexuelles.

    RIPOSTE FÉMINISTE

    C’est déjà en soi un paradoxe du genre enthousiasmant : à l’heure où la dictature de l’algorithme – l’alpha et l’omega de la communication numérique hors de laquelle, point de salut – s’impose dans nos vies, voilà qu’un féminisme juvénile s’empare des us et coutumes de l’affichage sauvage militant et se réapproprie physiquement l’espace public de la façon la plus basique, la plus efficace – et il faut bien le dire, la plus pêchue qui soit. Depuis 2019, on voit fleurir sur les murs des villes, su... (lire la suite)


  • Avant-première à Borderouge jeudi 1er décembre, rencontre avec Coline Serreau. Préventes sur utopiaborderouge.festik.net
    Le même jour, séance « scolaire » en après-midi à destination des lycéens et étudiants – tarifs de groupes : inscrivez vos classes en nous écrivant : borderouge@cinemas-utopia.org ou en nous appelant au 05 61 50 50 43

    POURQUOI PAS !

    En 1984, alors qu’elle pulvérise le box office et secoue la société française avec Trois hommes et un couffin, (pensez donc : trois hommes qui vivent et élèvent un bébé ensemble !), les fêlés d’Utopia en profitent pour ressortir de derrière les fagots l’ébouriffant premier film (de fiction) de la non moins ébouriffante Coline Serreau. Sorti en 1977, agrémenté par la censure giscardienne (pudibonde, c’est un euphémisme) d’une invraisemblable interdiction aux mineurs de moins de 12 ans, Pourquoi p... (lire la suite)


  • Jeudi 1er décembre à 20h30 à Tournefeuille, dans le cadre des Rencontres au Féminin, avant-première suivie d’une rencontre avec la réalisatrice Sylvie Verheyde. Sans réservation (le film sort le 14 décembre)

    STELLA EST AMOUREUSE

    Premier été sans les parents. Vacances en Italie avec les copines. Le soleil, la plage, les ragazzi, le rêve. Mais le temps passe plus vite au mois d’août, c’est bien connu. La rentrée arrive et c’est l’année où Stella doit passer le bac. Elle fréquente un lycée dans un quartier huppé de Paris qui correspond peu à son milieu familial : elle a toujours vécu dans le bar tabac de ses parents, plutôt popu. Nous sommes en 1985, une époque où la mixité sociale dans les établissements scolaires était s... (lire la suite)


  • Séances scolaires à Tournefeuille Jeudi 1er décembre à 10h et 14h, Ciné Concert organisée avec L’OCCE 31 et L’Orchestre de Chambre d’Hôte. Proposition pédagogique pour faire découvrir aux enfants l’importance de la musique au contact de l’image et comprendre comment musique et image dialoguent en communion, tout en faisant connaissance avec une œuvre du patrimoine cinématographique.

    LA PETITE MARCHANDE D’ALLUMETTES

    Le soir de Noël, une petite vendeuse d’allumettes propose sa marchandise aux passants indifférents. Agressée par le froid et la neige, elle se résout à enflammer ses allumettes l’une après l’autre, avec l’espoir d’en tirer quelque réconfort. Bientôt, des hallucinations l’assaillent. Sous ses yeux défilent des arbres de Noël, puis des jouets géants – des danseuses, des soldats de bois, un cochon, un ours savant. La Mort, bientôt, se mêle au spectacle. Mais elle n’appartient pas, elle, au domaine ... (lire la suite)


  • Dimanche 4 décembre à 15h50 à Tournefeuille, c’est le retour des Dimanches Dansants organisés avec L’EEA, École d’enseignements artistiques de Tournefeuille. Tarifs habituels sans réservation.

    LE MAGICIEN D'OZ

    Bien avant le succès du Seigneur des anneaux, d’Harry Potter ou encore des Chroniques de Narnia, Le magicien d’Oz suscitait chez les plus jeunes un engouement sans précédent. Plus qu’un film, l’œuvre de Victor Fleming est devenu, Outre-Atlantique, un trésor national, un film éternel. Bien qu’aujourd’hui la frénésie soit moins forte, tous les enfants ou presque ont vu les aventures de Dorothy au pays d’Oz. Le magicien d’Oz permet à tous les enfants d’être émerveillés et d’apprendre une morale de ... (lire la suite)


  • Lundi 5 décembre à 20h à Borderouge, séance suivie d'une rencontre avec André Bonzel, réalisateur, en partenariat avec Prép'art – école préparatoire aux concours d'écoles d'art, de design et de cinéma.

    ET J’AIME À LA FUREUR

    Infinie richesse du montage d’archives, ou, pour être plus précis encore, du réemploi de films existants… Passer par les images d’autrui pour se raconter, c’est une bien belle idée, à la fois modeste et généreuse, engageant tout ce que le cinéma, et rien d’autre à sa place, peut fabriquer en matière de commun. Trois exemples récents en sphère francophone : Ne croyez surtout pas que je hurle (2019) de Frank Beauvais, Retour à Reims (fragments) de Jean-Gabriel Périot et aujourd’hui Et j’aime à la ... (lire la suite)


  • Mardi 6 décembre à 20h30 à Borderouge, séance suivie d'une rencontre avec André Bonzel, réalisateur, en partenariat avec Prép'art – école préparatoire aux concours d'écoles d'art, de design et de cinéma.

    C'EST ARRIVÉ PRÈS DE CHEZ VOUS

    D'abord on rit. Puis on a du mal. Ca nous dérange, ça nous révolte, mais on jubile. On a rarement vu quelque chose d'aussi gonflé, d'aussi cynique, d'aussi malicieusement provocateur et pervers. Un film dont les projections provoquent autant de bagarres que de crises de rire, de délire enthousiaste que de cris de haine. On vous aura prévenus, mais on ne saurait trop vous conseiller de venir y jeter un petit coup d'œil personnel, ça vaut le déplacement ! Le montage, qui réunit de façon parfaite ... (lire la suite)


  • Séance unique à Borderouge le 8 décembre à 20h, suivie d'une rencontre avec Marielle Issartel, co-réalistarice, animée par Sophie Elorri, présidente déléguée de Mutami, en présence de l'UDCGT 31, de l'hôpital Joseph Ducuing et d'associations féministes toulousaines.

    HISTOIRES D’A

    Histoires d’A est tout autant un documentaire d’histoire qu’un document historique. Pendant les deux mois de tournage, entre avril et mai 1973, les cinéastes Marielle Issartel et Charles Belmont enregistrent une période charnière de la lutte pour les droits des femmes en France. À cette époque vient en effet d’être publié dans la presse un manifeste de 331 médecins revendiquant en leur nom avoir pratiqué des avortements clandestins, et de se créer le Mouvement pour la liberté de l’avortement et ... (lire la suite)


  • Dimanche 11 décembre à 11h du matin dans le hall du cinéma Utopia de Tournefeuille
    CONCERT extraordinaire du MIRALAMAR DUO  (piano, violon) avec Aurélie Lissac et les élèves d’accordéon de l’École de musique de Tournefeuille. Suivi de la projection en avant première de ERNEST ET CELESTINE, LE VOYAGE EN CHARABÏE.
    À proposition unique, tarif unique, 5,50 euros pour tous, places disponibles sur billetweb.fr ou mieux, à la caisse du cinéma.

    ERNEST ET CÉLESTINE, le voyage en Charabie

    En avant la musique ! Sortez les trompettes, envoyez la fanfare, Ernest et Célestine sont de retour et ça balance du tonnerre. Quel bonheur de retrouver la petite souris la plus malicieuse et l’ours bougon le plus attachant qu’on puisse voir au cinéma pour une nouvelle aventure en grand format, 10 ans pile poil après le premier opus. Il y avait bien eu en 2016 un programme composé des courts-métrages créés pour la télévision, mais rien de comparable. Nous avons ici un vrai film d’animation conco... (lire la suite)