LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Install-party samedi 18 juin à Tournefeuille
Vous voulez déconfiner durablement vos ordinateurs ? Envie de découvrir une informatique libre, éthique et accessible ? Vous vous sentez une affection naissante pour les gnous et les pinguins ? L’association Toulibre vous propose de venir découvrir les Logiciels Libres, et comme le premier pas v...

Sous l'aile des Anges, et le regard de Terrence Malick
Chers spectateurs, parfois je viens vous voir dans les salles afin de vous rencontrer en direct, d’échanger avec vous, de vous raconter les croustillantes anecdotes de l’exploitante du cinéma aguerrie et acharnée que je suis. C’est tellement profitable les séances collectives, c’est du cinéma. Telle...

L'œil et la Plume : retour critique de LITTLE PALESTINE / D.E.F.I. prod
Basée au Mirail, l’équipe de D.E.F.I PRODUCTION s’est donner pour nouvelle mission d’accompagner des groupes de jeunes à la découverte d’autres cinémas, d’autres films, dans d’autres salles… Plus ou moins régulièrement nous aurons des retours, écrits, filmés, radios, de ces découvertes.... Lire ...

LE DOMOVOÏ - bistrot d'Utopia Borderouge - est (enfin !) ouvert !
« Génie familier de la maison, Domovoï est originellement celui du feu du foyer. Il se fonde sur l’usage de déposer dans la nouvelle maison un feu pris dans la précédente et sur celui d’offrir au domovój, chaque 28 janvier, un pot de gruau recouvert de braises. » Merci Wikipédia, on en sait à pr...

Samedi 9 juillet à 16h45 à Tournefeuille

ZIBILLA OU LA VIE ZÉBRÉE

Isabelle FAVEZ - film d'animation Belgique France Suisse 2019 26mn - Pour les enfants à partir de 4 ans. Précédé de TOUT LÀ-HAUT de Martina Svojikova (13 min) et LE DERNIER JOUR D’AUTOMNE de Marjolaine Perreten (7 min).

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ZIBILLA OU LA VIE ZÉBRÉEZibilla s’inscrit dans la tradition du conte où des animaux incarnent des êtres humains et reproduisent leurs comportements, bons ou mauvais. Elle est une cousine éloignée du vilain petit canard d’Andersen. Zibilla est une petite zèbre adoptée par des parents chevaux qui malgré tout leur amour ne pourront pas lui éviter les affres de la différence. Zibilla n’aime pas ses rayures qui la stigmatisent : c’est une enfant qui ne ressemble ni à ses parents ni aux autres membres de la société. Les rayures révèlent l’adoption, les origines différentes, les rayures génèrent rejet et discriminations.
La poésie des images d’Isabelle Favez plongent les enfants dans un univers accueillant et doux où la représentation du mal n’a pas besoin d’être hideuse et effrayante pour faire comprendre aux enfants quels sont les bons et les mauvais comportements. Bianca et Piebald sont deux petites pestes qui rient aux dépends de leurs camarades de classe, mais Bianca et Piebald sont des enfants aussi mignons que les autres… L’idée géniale est de faire incarner au lion, prédateur du zèbre dans la nature, la protection et la bienveillance. Le lion est le sauveur, le lion est le doudou, le lion est le motif de la quête qui permettra à Zibilla de reprendre confiance en elle.

Les apparences sont trompeuses, elles nourrissent les préjugés, mais Zibilla n’aura pas à devenir plus belle et plus forte que les autres pour les surmonter comme le petit canard qui se transforme en cygne chez Andersen. On peut s’accepter et être accepté par les autres tel que l’on est, sans esprit de revanche ni de vengeance, ni d’exploit. Zibilla est un film pour les petits et pour les grands, un film qui fait du bien à une époque où plus que jamais l’homme est un loup pour l’homme…