LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma :)Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de ...

Install-party samedi 18 juin à Tournefeuille
Vous voulez déconfiner durablement vos ordinateurs ? Envie de découvrir une informatique libre, éthique et accessible ? Vous vous sentez une affection naissante pour les gnous et les pinguins ? L’association Toulibre vous propose de venir découvrir les Logiciels Libres, et comme le premier pas v...

Sous l'aile des Anges, et le regard de Terrence Malick
Chers spectateurs, parfois je viens vous voir dans les salles afin de vous rencontrer en direct, d’échanger avec vous, de vous raconter les croustillantes anecdotes de l’exploitante du cinéma aguerrie et acharnée que je suis. C’est tellement profitable les séances collectives, c’est du cinéma. Telle...

L'œil et la Plume : retour critique de LITTLE PALESTINE / D.E.F.I. prod
Basée au Mirail, l’équipe de D.E.F.I PRODUCTION s’est donner pour nouvelle mission d’accompagner des groupes de jeunes à la découverte d’autres cinémas, d’autres films, dans d’autres salles… Plus ou moins régulièrement nous aurons des retours, écrits, filmés, radios, de ces découvertes.... Lire ...

Samedi 16 octobre à 20h30 à Tournefeuille Soirée soul music – projection précédée d’un DJ set + Vidéo Mapping sur la façade du cinéma.
Places en vente au cinéma et en ligne sur billetweb.fr aux tarifs habituels.

SUMMER OF SOUL

(or When the revolution could not be televised) Ahmir THOMPSON alias QUESTLOVE - documentaire USA 2021 1h57mn VOSTF - avec Stevie Wonder, Sly and Family Stone, Mahalia Jackson, Nina Simone, Ray Barretto, The Staple Singers, Gladys Knight & the Pips, BB King, Max Roach... Oscar 2022 du Meilleur film documentaire.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

SUMMER OF SOULDe l’été 1969, l’histoire de la musique n’avait jusque-là retenu qu’un événement : le festival de Woodstock, momentum de la contre-culture, de la rébellion d’une génération en rupture avec la société de consommation, la guerre du Viêt-Nam… Stockées dans des archives depuis un demi siècle, des dizaines d’heures de tournage viennent de ressusciter un autre épisode tout aussi marquant de cette année charnière, qui se tint à moins de trois cent kilomètres de là, au cœur de Harlem, où la communauté noire (300 000 personnes !) se rassembla pendant plusieurs week-ends pour écouter ses héros.
L’Amérique noire vient de perdre Martin Luther King, Malcolm X et de nombreux activistes, connus ou anonymes, du mouvement des droits civiques. La répression policière est impitoyable et les émeutes grondent dans de nombreux centres urbains en ces mois de juillet et août 1969.
Lorsque Tony Lawrence, chanteur de charme peu connu mais personnage à l’entregent confirmé, obtient de John Lindsay, maire de New York, le feu vert pour organiser avec davantage de moyens la troisième édition du Harlem Cultural Festival, dans le Mount Morris Park (aujourd’hui rebaptisé Marcus Garvey Park), il parvient à « monter » un plateau unique pour l’époque.
Le peuple de ce quartier emblématique de New York s’offre alors une parenthèse inespérée dans un quotidien de violences, de misère et de désespoir. Il sont des milliers, gagnés par un puissant sentiment de cohésion et de fierté, à accourir pour assister aux spectacles.
Chaque jeune venu voir et entendre ses idoles repart gonflé par la force du sentiment d’appartenance à un mouvement profond, marqué notamment par un retour aux sources africaines. Ainsi la présence des grandes figures du blues (B.B. King, Mahalia Jackson), du gospel (les Staple Singers, le Hawkins Choir), de la soul (Stevie Wonder), de la pop (The 5th Dimension), du jazz (Abbey Lincoln et Max Roach), du funk (Sly and the Family Stone dynamitant la foule sur Higher), tend au public un miroir idéal pour prendre la mesure de la richesse de sa culture, avec en point d’orgue la performance extraordinairement emblématique et pleine d’aplomb d’une Nina Simone sublime en reine afro-américaine.
C’est toute la justesse du film de Questlove que de ne pas s’être contenté de monter bout à bout les concerts, mais de donner à ce document sa vraie dimension, à la fois sociale, politique et, on peut le dire, historique. (R. Grosman, sondumonde.fr)