LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SOS MÉDITERRANÉE
Vendredi 22 juin à 20h au théâtre Le Levain à Bègles, Soirée littéraireRencontre entre deux auteurs :  Allain Glykos (auteur de Manolis) et Franck Pavloff (auteur de Matin brun) pour des regards croisés à partir de leurs derniers ouvrages : le roman  La nuit des enfants qui dansent de Pavloff, a...

Le Tour Alternatiba est de retour en 2018
Du 9 juin au 6 octobre 2018, le Tour Alternatiba (tour.alternatiba.eu) s’élancera sur des vélos multiplaces pour un périple de 5800 kilomètres parcourant 200 territoires en France et dans les pays frontaliers, afin de diffuser partout un message porteur d’espoir : oui, les alternatives existent,...

PCA - Paysans et Consommateurs Associés
PCA PCA une amap* à partAccueille tous les mercredis soirs Y compris pendant les vacancesSes produits de saines semencesA presque 15 ans d’expérienceNichée salle de la cheminéeSe trouve à l’Utopia cinéEntre 19 et 20h30Tu verras une amap rianteC‘est ici qu’on trouve des painsOuvragés dans un vrai...

STOP LINKY
Pour discuter, être informer sur le refus du linky et sur les procédures judiciaires        Réunion avec le collectif Stop linky Bordeaux Métropole stoplinky.bordeauxmetropole@gmail.comle Samedi 2 juin à 10h30 salle de la cheminée au cinéma UtopiaCi-dessous les nouveaux collectifs en Gironde. An...

Pour une insurrection écologique
Rencontre – Forum jeudi 31 mai à 19hSalle St Maurice 105avenue Alexis Capelle Bègles (tram C Station Terres Neuves) Rencontre débat avec Alain Ricaud, entrepreneur et auteur du livre Pour une insurrection écologique des consciences.Forums citoyens autour de thèmes de l’insurrection (accueil des ...

Mardi 9 MAI 2017 à 20h30

SOIRÉE D'OUVERTURE du festival DOC EN MAI


Achetez vos places à l'avance, à partir du Samedi 29 Avril.

LES SAUTEURS

Moritz SIEBERT, Estephan WAGNER et Abou Bakar SIDIBÉ - documentaire Danemark 2016 1h22mn VOSTF -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LES SAUTEURSAu Nord du Maroc, le Mont Gururu domine l'enclave espagnole de Melilla, forteresse sous haute surveillance entourée d'une série de hautes clôtures barbelées. C'est là qu'en terre Africaine commence l'Europe et l'espoir d'une vie meilleure pour des milliers de migrants, dispersés dans la forêt qui surplombe la ville.
Ces hommes, pour la plupart originaires d'Afrique de l'Ouest, tentent régulièrement de franchir au péril de leur vie cette dangereuse frontière. Parmi eux, un jeune Malien, Abou Bakar Sidibé, s'est vu confier une petite caméra vidéo par les réalisateurs Moritz Siebert et Estephan Wagner, afin de témoigner de ses conditions de vie au jour le jour. Il filme les campements de fortune, la difficulté à se ravitailler et à se protéger de la rudesse du climat, l'organisation d'une micro-société reconstituée dans la précarité, sans femmes ni familles, où il s'agit de préserver ses valeurs et sa dignité. Mais également ces moments de loisirs ou de jeux collectifs qui parfois rendent l'attente moins pénible, l'attente fiévreuse et inquiète de la prochaine tentative de franchissement, synonymes de brutalité policière, de blessures possiblement létales, et pour ceux qui réussissent à « sauter », d'une nouvelle vie dans cet Eldorado que représente l'Europe.

L'originalité de ce film est moins de réaliser un documentaire sur l'épreuve et l'espoir que représente l'exode que, pour ceux qui le vivent, de tenir un journal filmé qui leur redonne une parole propre, stoïque et pragmatique, où la fraternité, la solidarité côtoient sans cesse la peur et les tensions.
En contraste, les images infrarouges captant de nuit une multitude anonyme et silencieuse dévalant les collines ne sauraient réduire ces hommes à de simples lucioles. Les moyens de dissuasion sont vains, la technologie est impuissante à réprimer un mouvement inexorable, celui de ces hommes qui veulent vivre dignement, librement, enfin.