LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Revoir la rencontre avec l'équipe du court métrage "Un peu Après minuit"
Nous vous proposons de revoir un moment d’échange chaleureux avec l’équipe du très prometteur court métrage UN PEU APRÈS MINUIT. Etaient présent sur l’estrade : la réalisatrice Anne-Marie PUGA, le réalisateur Jean-Raymond GARCIA, le comédien Rémi TAFFANEL, le compositeur Mathieu MÉGEMONT et l’an...

Les centres commerciaux : nouvelle bulle immobilière spéculative et projets climaticides…
Non à Val Tolosa ! Nous ne résistons pas à l’envie de vous communiquer cette excellente nouvelle provenant de nos amis d’Utopia Tournefeuille : le Conseil d’État a, en ce début d’année 2018, annulé le 2e permis de construire du méga-centre commercial imaginé pa...

NOUS PRINCESSES DE CLÈVES sur Vidéo en Poche
Vidéo en Pochedes films sur votre clé usb !5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez consulter sur le site et à la ...

Le cinéma français pète la forme… paraît-il…
Résolument positif, comme chaque année, le communiqué de la ministre de la culture vient de tomber, relayé par le concert des médias unanimes qui se congratulent béatement : Youpie ! Tout va bien pour la France en marche ! 209 millions de tickets de cinéma vendus, soit à peine 4 milli...

Rassemblement à Notre Dame des Landes le 10 février
Après l’abandon du projet d’aéroport, le bocage de Notre-Dame-des-Landes doit rester une terre d’inspiration et d’espoir, nourrie par l’idée des biens communs, les solidarités et le soin du vivant. Rassemblement à Notre Dame des Landes le 10 févrierEnracinons l’avenir !Un bus partira de Bordeaux...

L’EMPIRE DES SENS

Écrit et réalisé par Nagisa OSHIMA - France/Japon 1975 1h45mn VOSTF - avec Eiko Matsuda, Tatsuya Fuji, Aoi Nakajima, Hiroko Fujino...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

L’EMPIRE DES SENSL'un des plus beaux films d'amour de l'histoire du cinéma. D'amour et de sexe. Donc pas d'amour violons, couchers de soleil sur l'océan, sentiments éternels et beaucoup d'enfants en guise de happy end. Non, l'amour absolu, au-delà de la passion, au-delà de la raison, aux frontières de la folie. Nagisa Oshima s'est inspiré d'un fait divers réel pour nous conter la passion de Sada la petite geisha et Kichizo son patron, dans les quartiers bourgeois du Tokyo de 1936. Ils sont les héros d'une histoire d'amour fou, où le désir d'amour et le désir de mort sont le même désir, le même plaisir. Le langage populaire parle de la petite mort pour évoquer l'abandon de l'orgasme. Toutes les images du plaisir extrême sont de dévastation et de mort : on dit brûlé, noyé, submergé, anéanti d'amour. Quelle fille n'a dit un jour à son amant : je voudrais mourir dans tes bras ? Quel amoureux n'a supplié : fais de moi ce que tu voudras ? Oui, même aux amants les plus « ordinaires » il arrive un instant d'être traversés par cet appel tragique de sentir le piège les saisir. Ils s'échappent. Ils chassent ces pensées dangereuses, incontrôlables. Sada et Kichizo ne s'échappent pas, ne se dérobent pas, ils vont jusqu'au bout. Ils s'aiment, ils se dévorent, sans répit, sans relâche, sans merci, acceptant tout l'un de l'autre, jusqu'au « normalement » inacceptable : la souffrance, la soumission, la mort…

L'Empire des sens a fêté ses quarante ans. À le revoir aujourd'hui, on constate que sa puissance, son intensité sont intactes. Son audace et son pouvoir de fascination aussi. Jamais sans doute au cinéma on n'a exprimé ainsi l'absolutisme de l'amour, le don de soi, la possession totale à travers la relation sexuelle. C'est un film saisissant, inoubliable, d'une beauté et d'une rigueur implacables. Un film dont on ne se remet pas…