Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA COMMUNE LIBRE DU QUARTIER SAINT-PIERRE
Association loi 1901 : prochain rendez-vous des Talents du Quartier Saint-Pierre Mardi 5 Décembre, de 18h à 21h, place Camille Jullian.  Peuvent être exposants les professionnels du quartier (commerçants, artisans, professions libérales) mais aussi des particuliers qui sont porteurs d’une expert...

PRIX DÉCOUVERTE DES SPECTATEURS D'UTOPIA
Décerné à votre film préféré parmi les premiers films français de l’année 2017 A l’initiative des deux associations de quartier La Commune Libre du quartier Saint Pierre et Les Amis de l’Utopia, sera décerné le premier Prix Découverte des Spectateurs du cinéma Utopia  de Bordeaux. C’est donc à v...

Solidarité avec Jean-Jacques Rue
Collègue d’Utopia Saint-Ouen l’Aumône et ci-devant chroniqueur cinéma à Siné Mensuel, et son camarade poète et cinéaste franco-grec Yannis Youlountas Jean-Jacques Rue, c’est une figure d’Utopia : un nounours punk qui s’active dans les salles de Saint-Ouen l’Aumône. À Bordeaux, vous l’avez vu tou...

STOP LINKY
Pour en savoir plus sur le compteur électrique Linky, savoir POURQUOI et/ou COMMENT faire pour le refuser, vous le pouvez, le collectif Stop Linky Bordeaux Métropole vous invite à venir Salle de la cheminée au Cinéma Utopia, à l’occasion de l’une de ses réunions. Et si vous souhaitez rejoindre l...

PCA
 Paysans et Consommateurs Associés, Bordeaux-Vallée de l’IslePCA Chaque Mercredi de 19h à 20h30 au cinéma, salle de la Cheminée, des petits producteurs de Dordogne et de Gironde apportent leurs légumes, leurs œufs, volailles, rillettes, pain, miel, nougat, veau, bœuf, agneau, fromages de chèvres...

Vendredi 10 NOVEMBRE 2017 à 18h

Projection-rencontre avec le réalisateur Paul Otchakovsky-Laurens, fondateur-directeur de la maison d'édition P.O.L., et l'écrivain Olivier Cadiot


Dans le cadre du Festival de littérature Ritournelles • 18e édition
Achetez vos places à l'avance, à partir du Mardi 31 Octobre.

ÉDITEUR

Écrit et réalisé par Paul OTCHAKOVSKY-LAURENS - documentaire France 2017 1h23mn - avec Jocelyne Desverchère, Anthony Moreau et avec Emmanuelle Bayamack-Tam, Olivier Cadiot, Christophe Carpentier, Lili Cornut, Antonie Delebecque, Paul Fournel, Kikko Herrero, Jean-Paul Hirsch, Emmelene Landon, Mathieu Lindon, Vibeke Madsen, Serge Ramon,...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ÉDITEUR« Depuis plus de quarante ans maintenant, j’exerce un métier passionnant, celui d’éditeur de littérature. J’ai voulu raconter mon métier et, surtout : pourquoi, comment ? Ce film est la reconstitution d’un itinéraire, avec ses péripéties ordinaires et ses moments forts, c’est d’abord une interrogation face à une pratique qui me reste encore très obscure et dont, paradoxalement, je souhaite qu’elle me le demeure… Il ne s’agit pas d’élucider, je pense que cela n’est pas possible, mais de montrer. » Paul Otchakovksy-Laurens

« C’est d’abord l’histoire de quelqu’un qui, lisant des manuscrits, éditant des livres, trouve peu à peu ses mots à lui à travers ceux des autres, grâce auxquels il peut vivre », explique en voix off Paul-Otchakovsky-Laurens. Bien plus qu’un documentaire sur le métier d’éditeur, et même si ce film, unique en son genre, révèle des situations propres à la profession, Editeur est un film d’auteur, une pure invention cinématographique au service d’une histoire particulière, celle d’un homme qui souhaite rompre le silence, se raconter, approcher la vérité, « sa vérité ».

On est saisi dès les premières séquences par l’authenticité de la voix qui se livre en off et on comprend que ce qui va nous être raconté est l’histoire d’une résilience par les mots. Puis on est surpris d’entrer dans un récit constitué d’histoires multiples et joyeuses.
Il est beaucoup question d’amour et d’engagement dans ce film sensible et profond, d’un éditeur vers ses auteurs, d’un homme vers des personnes qui lui confient ce qu’ils ont de plus précieux, leur manuscrit. « Je vivrai l’amour des autres », la couverture du roman Jean Cayrol et bien d’autres titres de livres et citations ponctuent ce film littéraire, comme une troublante déclaration.