LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Revoir la rencontre avec l'équipe du court métrage "Un peu Après minuit"
Nous vous proposons de revoir un moment d’échange chaleureux avec l’équipe du très prometteur court métrage UN PEU APRÈS MINUIT. Etaient présent sur l’estrade : la réalisatrice Anne-Marie PUGA, le réalisateur Jean-Raymond GARCIA, le comédien Rémi TAFFANEL, le compositeur Mathieu MÉGEMONT et l’an...

Les centres commerciaux : nouvelle bulle immobilière spéculative et projets climaticides…
Non à Val Tolosa ! Nous ne résistons pas à l’envie de vous communiquer cette excellente nouvelle provenant de nos amis d’Utopia Tournefeuille : le Conseil d’État a, en ce début d’année 2018, annulé le 2e permis de construire du méga-centre commercial imaginé pa...

NOUS PRINCESSES DE CLÈVES sur Vidéo en Poche
Vidéo en Pochedes films sur votre clé usb !5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez consulter sur le site et à la ...

Le cinéma français pète la forme… paraît-il…
Résolument positif, comme chaque année, le communiqué de la ministre de la culture vient de tomber, relayé par le concert des médias unanimes qui se congratulent béatement : Youpie ! Tout va bien pour la France en marche ! 209 millions de tickets de cinéma vendus, soit à peine 4 milli...

Rassemblement à Notre Dame des Landes le 10 février
Après l’abandon du projet d’aéroport, le bocage de Notre-Dame-des-Landes doit rester une terre d’inspiration et d’espoir, nourrie par l’idée des biens communs, les solidarités et le soin du vivant. Rassemblement à Notre Dame des Landes le 10 févrierEnracinons l’avenir !Un bus partira de Bordeaux...

Vendredi 10 NOVEMBRE 2017 à 18h

Projection-rencontre avec le réalisateur Paul Otchakovsky-Laurens, fondateur-directeur de la maison d'édition P.O.L., et l'écrivain Olivier Cadiot


Dans le cadre du Festival de littérature Ritournelles • 18e édition
Achetez vos places à l'avance, à partir du Mardi 31 Octobre.

ÉDITEUR

Écrit et réalisé par Paul OTCHAKOVSKY-LAURENS - documentaire France 2017 1h23mn - avec Jocelyne Desverchère, Anthony Moreau et avec Emmanuelle Bayamack-Tam, Olivier Cadiot, Christophe Carpentier, Lili Cornut, Antonie Delebecque, Paul Fournel, Kikko Herrero, Jean-Paul Hirsch, Emmelene Landon, Mathieu Lindon, Vibeke Madsen, Serge Ramon,...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ÉDITEUR« Depuis plus de quarante ans maintenant, j’exerce un métier passionnant, celui d’éditeur de littérature. J’ai voulu raconter mon métier et, surtout : pourquoi, comment ? Ce film est la reconstitution d’un itinéraire, avec ses péripéties ordinaires et ses moments forts, c’est d’abord une interrogation face à une pratique qui me reste encore très obscure et dont, paradoxalement, je souhaite qu’elle me le demeure… Il ne s’agit pas d’élucider, je pense que cela n’est pas possible, mais de montrer. » Paul Otchakovksy-Laurens

« C’est d’abord l’histoire de quelqu’un qui, lisant des manuscrits, éditant des livres, trouve peu à peu ses mots à lui à travers ceux des autres, grâce auxquels il peut vivre », explique en voix off Paul-Otchakovsky-Laurens. Bien plus qu’un documentaire sur le métier d’éditeur, et même si ce film, unique en son genre, révèle des situations propres à la profession, Editeur est un film d’auteur, une pure invention cinématographique au service d’une histoire particulière, celle d’un homme qui souhaite rompre le silence, se raconter, approcher la vérité, « sa vérité ».

On est saisi dès les premières séquences par l’authenticité de la voix qui se livre en off et on comprend que ce qui va nous être raconté est l’histoire d’une résilience par les mots. Puis on est surpris d’entrer dans un récit constitué d’histoires multiples et joyeuses.
Il est beaucoup question d’amour et d’engagement dans ce film sensible et profond, d’un éditeur vers ses auteurs, d’un homme vers des personnes qui lui confient ce qu’ils ont de plus précieux, leur manuscrit. « Je vivrai l’amour des autres », la couverture du roman Jean Cayrol et bien d’autres titres de livres et citations ponctuent ce film littéraire, comme une troublante déclaration.