LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

PROJECTION ECOLE SUPÉRIEURE DES BEAUX ARTS
Mercredi 17 JANVIER à 11h(Entrée libre)Les étudiants, du Parcours Le temps scellé, en 1er cycle de l’École supérieure des Beaux-Arts de Bordeaux, s’infiltrent dans des événements culturels importants de leur ville – le festival Chahuts, festival des arts et de la parole et le FIFIB, Festival Int...

Non au ball-trap en pleine nature !
  PCA (Paysans et Consommateurs Associés)Une livraison une fois par semaine chaque mercredi de 19h à 20h salle de la cheminée au cinéma, et une commande une fois par mois. Solidarité avec le Collectif de Servanches, en DordogneNon au ball-trap en pleine nature !Depuis plus d’un an des riverains ...

CITOYEN D’HONNEUR et UN MONSTRE À MILLE TÊTES sur Vidéo en Poche
Vidéo en Pochedes films sur votre clé usb !5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez...

NOËL SOLIDAIRE
Place Camille Jullian, 28 décembre, 13h-21h « La magie de Noël » pour tous, c’est surtout le partage!Des milliers de personnes vivent dans la rue ou dans des squats en France. Environ 35 réfugiés (d’Afrique Subsaharienne et du Nord), 30 hommes et 5 femmes occupent un squat dans le centre de Bord...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS
 Projections de films français en Version Sourds et Malentendants (VSM) avec sous-titres spéciaux.Les séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français en VSM, accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des so...

Vendredi 19 JANVIER 2018 à 20h30

LA CLASSE OUVRIÈRE, C'EST PAS DU CINÉMA ACCUEILLE LE FESTIVAL FILMER LE TRAVAIL de POITIERS


En préambule de la 15e édition des Rencontres (6 – 11 Février 2018).
Projection du film israélien HOTLINE suivie d'un débat avec Jean-Paul Géhin, sociologue du travail, membre fondateur du Festival Filmer le Travail, et William Berthomière, géographe, directeur de recherches au CNRS, ancien directeur de Migrinter.
Achetez vos places à l'avance, à partir du Mardi 9 janvier.

HOTLINE

Silvina LANDSMANN - documentaire Israël 2015 1h40mn VOSTF - Grand prix, Festival Filmer le travail 2017.

Du 19/01/18 au 19/01/18

HOTLINEHotline for Refugees and Migrants est le nom d’une ONG israélienne basée à Tel-Aviv. Elle est animée par Sigal Rozen, qu'on voit au début du documentaire faire face à des habitants des quartiers sud de Tel-Aviv qui expriment avec véhémence leurs peurs et leurs fantasmes concernant les migrants. À l’exemple de cette femme qui n’hésite pas à lui lancer au visage : « J’espère que vos filles se feront violer ! »… Le ton est donné.

Dans les locaux de Hotline se démènent une dizaine de personnes à la recherche de solutions pour les migrants qui, en quête d’informations, en poussent la porte pour exposer leur cas. Car la situation des migrants en Israël est administrativement complexe, dans la mesure où ils sont susceptibles d’avoir des statuts différents. Mais politiquement, c’est très simple : l’État ne veut pas d’eux et s’emploie par tous les moyens soit à ce qu’ils ne pénètrent pas dans le pays, soit à ce qu’ils en repartent le plus rapidement possible… Israël compte près de 60 000 demandeurs d’asile pour une population globale d’un peu plus de 8 millions d’habitants. Depuis 1951, il n’y a eu que 157 personnes qui ont pu accéder au statut de réfugié et, entre 2009 et 2012, seule une fillette l’a obtenu.

Avec son film, d'une tenue, d'une force, d'une sensibilité exceptionnelles, Silvina Landsmann porte le scalpel dans l’une des plaies d’Israël. Elle le fait avec le souci de l’équité, de la précision, désireuse que le travail de Hotline soit connu et reconnu et qu’il aide à faire progresser les consciences. Elle donne la parole à ceux qui ne l’ont pas, leur permet d’exprimer leur détresse. (J.M. Morel, orientxxi.info)