LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Savez-vous quel est le point commun entre le Linky et le RGPD ? L’exploitation des données personnelles.
Le règlement général pour la protection des données (RGPD) applicable en Europe depuis le 25 mai 2018 concerne le traitement et la circulation des données à caractère personnel, sur lesquelles les entreprises s’appuient pour proposer des services et des produits. Les données personnelles sont mainte...

Vendredi 19 JANVIER 2018 à 20h30

LA CLASSE OUVRIÈRE, C'EST PAS DU CINÉMA ACCUEILLE LE FESTIVAL FILMER LE TRAVAIL de POITIERS


En préambule de la 15e édition des Rencontres (6 – 11 Février 2018).
Projection du film israélien HOTLINE suivie d'un débat avec Jean-Paul Géhin, sociologue du travail, membre fondateur du Festival Filmer le Travail, et William Berthomière, géographe, directeur de recherches au CNRS, ancien directeur de Migrinter.
Achetez vos places à l'avance, à partir du Mardi 9 janvier.

HOTLINE

Silvina LANDSMANN - documentaire Israël 2015 1h40mn VOSTF - Grand prix, Festival Filmer le travail 2017.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

HOTLINEHotline for Refugees and Migrants est le nom d’une ONG israélienne basée à Tel-Aviv. Elle est animée par Sigal Rozen, qu'on voit au début du documentaire faire face à des habitants des quartiers sud de Tel-Aviv qui expriment avec véhémence leurs peurs et leurs fantasmes concernant les migrants. À l’exemple de cette femme qui n’hésite pas à lui lancer au visage : « J’espère que vos filles se feront violer ! »… Le ton est donné.

Dans les locaux de Hotline se démènent une dizaine de personnes à la recherche de solutions pour les migrants qui, en quête d’informations, en poussent la porte pour exposer leur cas. Car la situation des migrants en Israël est administrativement complexe, dans la mesure où ils sont susceptibles d’avoir des statuts différents. Mais politiquement, c’est très simple : l’État ne veut pas d’eux et s’emploie par tous les moyens soit à ce qu’ils ne pénètrent pas dans le pays, soit à ce qu’ils en repartent le plus rapidement possible… Israël compte près de 60 000 demandeurs d’asile pour une population globale d’un peu plus de 8 millions d’habitants. Depuis 1951, il n’y a eu que 157 personnes qui ont pu accéder au statut de réfugié et, entre 2009 et 2012, seule une fillette l’a obtenu.

Avec son film, d'une tenue, d'une force, d'une sensibilité exceptionnelles, Silvina Landsmann porte le scalpel dans l’une des plaies d’Israël. Elle le fait avec le souci de l’équité, de la précision, désireuse que le travail de Hotline soit connu et reconnu et qu’il aide à faire progresser les consciences. Elle donne la parole à ceux qui ne l’ont pas, leur permet d’exprimer leur détresse. (J.M. Morel, orientxxi.info)