LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Savez-vous quel est le point commun entre le Linky et le RGPD ? L’exploitation des données personnelles.
Le règlement général pour la protection des données (RGPD) applicable en Europe depuis le 25 mai 2018 concerne le traitement et la circulation des données à caractère personnel, sur lesquelles les entreprises s’appuient pour proposer des services et des produits. Les données personnelles sont mainte...

SOS MÉDITERRANÉE
Vendredi 22 juin à 20h au théâtre Le Levain à Bègles, Soirée littéraireRencontre entre deux auteurs :  Allain Glykos (auteur de Manolis) et Franck Pavloff (auteur de Matin brun) pour des regards croisés à partir de leurs derniers ouvrages : le roman  La nuit des enfants qui dansent de Pavloff, a...

Le Tour Alternatiba est de retour en 2018
Du 9 juin au 6 octobre 2018, le Tour Alternatiba (tour.alternatiba.eu) s’élancera sur des vélos multiplaces pour un périple de 5800 kilomètres parcourant 200 territoires en France et dans les pays frontaliers, afin de diffuser partout un message porteur d’espoir : oui, les alternatives existent,...

PCA - Paysans et Consommateurs Associés
PCA PCA une amap* à partAccueille tous les mercredis soirs Y compris pendant les vacancesSes produits de saines semencesA presque 15 ans d’expérienceNichée salle de la cheminéeSe trouve à l’Utopia cinéEntre 19 et 20h30Tu verras une amap rianteC‘est ici qu’on trouve des painsOuvragés dans un vrai...

STOP LINKY
Pour discuter, être informer sur le refus du linky et sur les procédures judiciaires        Réunion avec le collectif Stop linky Bordeaux Métropole stoplinky.bordeauxmetropole@gmail.comle Samedi 2 juin à 10h30 salle de la cheminée au cinéma UtopiaCi-dessous les nouveaux collectifs en Gironde. An...

UNE CERTAINE RENCONTRE

(LOVE WITH THE PROPER STRANGER) Robert MULLIGAN - USA 1953 1h40mn VOSTF - avec Natalie Wood, Steve McQueen, Edie Adams, Herschel Bernardi... Scénario d'Arnold Schulman.

Du 20/06/18 au 10/07/18

UNE CERTAINE RENCONTRERocky Papasano, un jazzman indolent, porté par un Steve McQueen au cool légendaire, s’ennuie gentiment auprès d’une Barbie qui le bichonne un peu moins que ses toutous. Un matin, alors qu’il pointe au syndicat des musiciens, une jeune femme à la beauté fiévreuse, Angie – jouée par une Natalie Wood d’une impressionnante justesse – l’aborde au milieu de la cohue pour lui annoncer qu’elle est enceinte. Échange de regards : gênés et désinvoltes du garçon, qui prétend ne pas la reconnaître ; fiers et graves de la fille, qui n’attend rien de cet amant d’une nuit, sinon qu’il lui trouve un médecin pour avorter. Contre toute attente, le séducteur ne se défilera pas, partageant les frais et l’angoisse fébrile.

Aventure sexuelle, grossesse hors mariage, avortement clandestin… L’entrée en matière osée d’Une certaine rencontre avait de quoi choquer une Amérique où le sexe était encore tabou, la frustration de mise et l’IVG illégale. Mais l’audace du scénario ne serait rien sans le trait sensible de Robert Mulligan, cinéaste sous-estimé, pourtant auteur de perles comme Du silence et des ombres ou Un été 42, où son regard intimiste sur les tourments de l’enfance se parait d’un classicisme discret et élégant.
Invisible depuis les années 60, Une certaine rencontre aurait pu se contenter de tenir la note grave d’un drame social… Mais le film serait alors passé à côté de son vrai sujet : à savoir la soif d’indépendance de la jeune fille qu’accompagnent le vertige et l’effroi d’une liberté difficilement conquise. Ou comment émancipation sexuelle et désir d’autonomie sont autant muselés par le joug des traditions patriarcales (la famille italo-américaine d’Angie) que par le fantasme du prince charmant abreuvant les romances qui passent à la radio. A cela répond la peur de l’engagement de Papasano…
D’un côté la mythologie romantique au service d’une société corsetée par la norme puritaine, de l’autre le sexe démythifié, sans éclat, d’une aventure sans lendemain. Deux revers d’une même médaille que refuse Angie, sentimentale sans la religion du romantisme, éprise de liberté sans le rejet de l’engagement…

Avec la délicatesse qui caractérise son cinéma, moins porté sur les sujets tapageurs que sur les intermittences du cœur, Mulligan a su tirer le meilleur du couple star : fougue et fragilité chez Wood, ironie et sensibilité chez McQueen, créant entre eux une alchimie complémentaire qui passe autant par les silences, les regards saisis à la volée, que par de mordantes saillies. Une belle redécouverte.

(N. Dray, Libération)