LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 8)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 6/05 au lundi 11/05/2020  Mercredi 6 mai, jour 51 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 6 mai de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages de chèv...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 7)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 29/04 au mardi 5/05/2020  Mercredi 29 avril, jour 44 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 29 avril de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages d...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 6)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 22/04 au mardi 28/04/2020  Mercredi 22 avril, jour 37 de l’après La séquence du confiné #34 La séquence précédente était extraite de L’as de pique, premier long métrage de Miloš Forman. Réalisé en 1964, le film suit les a...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 5)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 15/04 au mardi 21/04/2020  Mercredi 15 avril, jour 31 de l’après Comme la semaine dernière, nous vous soumettons ce mercredi quelques suggestions de films à voir (voir colonne de gauche). La semaine dernière c’était la ré...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 4)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 8/04 au mardi 14/04/2020  Mercredi 8 avril, jour 24 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 8 avril de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages de ...

Lundi 23 SEPTEMBRE 2019 à 20h30

PREMIÈRE PROJECTION FRANÇAISE


Organisée par Marmita Films, producteur bordelais du film, et le Musée des Beaux-Arts, en clôture de l'exposition GOYA PHYSIONOMISTE.
Projection du film suivie d'une rencontre avec le réalisateur Samuel Alarcon et la productrice Martine Vidalenc.
Prévente des places au cinéma à partir du Vendredi 13 Septembre.

OSCURO Y LUCIENTES, L'Incroyable histoire du crâne de Goya

Écrit et réalisé par Samuel ALARCON - documentaire France 2018 1h25mn - avec la (très belle) voix de Feodor Atkine.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

OSCURO Y LUCIENTES, L'Incroyable histoire du crâne de GoyaLe passé demeure enterré dans la mémoire, sous nos pieds. C’est pour cette raison que nous retournons la terre à la recherche de ses reliques ; les ossements. Des fragments de nous qui expriment ceux que nous étions, ceux que nous sommes. D’où nous venons…
Après trois jours d’agonie, Francisco de Goya y Lucientes meurt le 17 avril 1828, à Bordeaux. Son corps est enterré dans le cimetière bordelais de la Chartreuse. Personne en Espagne, ni même sa famille, ne réclame sa dépouille. Des décennies passent avant qu’un Consul d’Espagne à Bordeaux ne tombe par hasard sur la sépulture de Goya en ruines… En 1888, le Consul obtient le permis d’exhumer le cadavre et de le transférer en Espagne. Mais en ouvrant la pierre tombale, la surprise est de taille pour toutes les personnes présentes : le crâne de Goya a disparu !

« Qu’est devenu le crâne du génial artiste ? Une improbable énigme, au carrefour de l’art et de l’histoire, que l’Espagnol Samuel Alarçon déroule à la manière d’un intriguant jeu de piste, en revisitant les derniers jours de la vie du peintre et l’aventure rocambolesque du rapatriement de sa dépouille à Madrid, soixante ans plus tard.
« Cette lente déambulation, écrite comme une adresse au peintre, contourne l’obstacle de l’absence d’images par de malicieux parti-pris de réalisation (filmer un mariage pour figurer l’enterrement du maître, ou une boîte de sauce tomate pour évoquer une dissection…). Les ombres et lumières (oscuro y lucientes) sont aussi celles de la photographie, cet art venu défier la peinture, et dont les clichés deviennent les pièces à conviction de cette obscure et fascinante affaire. » (Télérama, janvier 2019)